Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le gouvernement chinois essaye de cacher la vérité de la mort d'Ouyang Ming au gouvernement australien

Vendredi 26 décembre 2003

(Minghui.org)

Récemment, le gouvernement chinois a fait un rapport concernant la mort de Ouyang Ming, pratiquant de Falun Gong. Ouyang Ming était professeur à l'université industrielle de Huanggang dans la province de Hunan, et  son frère Ouyang Yu est citoyen australien. Le gouvernement chinois  déclare que la mort d'Ouyang Ming a été provoquée par un accident lors de son évasion de l'hôpital.  C’est un mensonge au monde pour dissimuler la vérité.

 Veuillez vous référer aux faits suivants:

1. Ouyang Ming était une personne en bonne santé.  Il n'aurait pas été envoyé à l'hôpital s'il n'avait pas été persécuté dans le premier centre de travaux forcé où il a été incarcéré. Le premier centre de détention de Huanggang est connu pour avoir persécuté les pratiquants de Falun Gong avec 108 méthodes différentes de torture. L’employeur de Ouyang Ming a confirmé qu'il est décédé après son séjour  dans ce camp. 

2. Le premier centre de détention de Huanggang a eu peur d'être jugé responsable de la mort d'Ouyang Ming et après avoir contacté  son épouse, il l'ont envoyé à l'hôpital pour un contrôle. L'hôpital a constaté que les reins, les poumons et le foie de Ouyang fonctionnaient mal et qu’il avait une maladie de coeur et le diabète.  L'hôpital ne pouvait pas lui trouver un traitement car son corps entier ayant eu des problèmes, chaque médicament exigé ne pouvait pas être employé en même temps que les autres. Ainsi les médecins ne trouvaient pas de solution face à un jeune homme dont le corps  torturé était dans  un tel état après deux années passées dans le camp de travaux forcés.  Les méthodes de traitement de l'hôpital se sont avérées inefficaces après quatre jours et la police, en outre, a compliqué le traitement en interférant fréquemment par des interrogations agressives du personnel d'hôpital pour savoir si des pratiquants de Falun Gong étaient venus en visite. Dans de telles circonstances, Ouyang Ming a demandé d’être envoyé à la maison pour le traitement et dès son arrivée à la maison, les policiers Zhou Yuhua et Chen Shuming ont commencé à faire des visites fréquentes pour le tourmenter.  Chen Shuming, disait d’un ton sarcastique à Ouyang Ming : « Un jour je t’enfermerai à nouveau. »

1.       

 (article relatif :  http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2003/9/10/40085.html)

Date de publication : 18 décembre 2003

Date originale d'article : 17 décembre 2003

Traduit en Europe le 24 décembre 2003