Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Cinq pratiquants de plus de Falun Gong tués dans les 3 provinces du nord-est de la Chine

Lundi 1 mars 2004

(Minghui.org)

De nouvelles informations sont devenues disponibles, confirmant cinq cas de décès des pratiquants de Falun Gong dans les 3 provinces du nord-est de la Chine. Les victimes sont M. Na Changjian et M. Song Gang de la province de Helongjiang, M. Liu Ming et M. Wang Xidong de la province de Liaoning et M. Song Shijie de la province de Jilin. M. Song, M. Liu et M. Wang sont morts il y a 4 ans.

M. Na Changjian est mort suite à la persécution au camp de travaux forcés de Changlinzi

Les sources de la province de Helongjiang ont confirmé que M. Na Changjian avait 51 ans. Il était un résidant du village de Mingfu, ville de Wujia, ville de Shuangcheng, province de Helongjiang. Le 10 mai 2002,  à environ 23h30, quand M. Na était à la maison et dormait, l’officier de la ville de Wujia, Jiang Baoyu, et les officiers du département de police de Wujia, Sun Xingwu, Li Yunzhong, Zhao Shibo et le chef du village de Mingfu, Pei Congxian, sont entrés de force et ils ont fouillé la maison de M. Na. Après avoir retourné l'endroit à l'envers, ils ont trouvé un livre de Falun Gong. En l’utilisant comme justification, ils ont arrêté M. Na et l'ont emprisonné au centre de détention 2 de la ville de Shuangcheng. Le 17 mai, le département de police de la ville de Wujia a essayé mais ils n'ont pas pu extorquer 3.000 yuan de la famille de M. Na [500 yuan est le revenu mensuel moyen pour un ouvrier urbain en Chine.] Environ le 24 juin, M. Na a été condamné à un an et demi au camp de travaux forcés de Changlinzi. Au camp de travail, M. Na a été soumis à des tortures physiques et mentales. Il est devenu très faible et émacié. Plus tard, ses pieds ont été estropiés et il pouvait seulement marcher avec l'aide d'autres. À la fin, le camp de travail a libéré M. Na, mais seulement quand il a été au bord de la mort. Il est retourné à la maison le 17 novembre 2003, mais il est mort deux mois plus tard, le 24 janvier 2004.

Un policier du département de police de la ville de Wujia (451-5325-0513) a confirmé la mort de Na Changjian.

M. Song Gang est mort suite à la persécution dans les provinces de Helongjiang et de Zhejiang

Les informations de la province de Heilongjiang indiquent que M. Song Gang, un pratiquant de Falun Gong, est mort il y a 4 ans, à cause de la persécution par les fonctionnaires dans les provinces de Heilongjiang et de Zhejiang.

M. Song Gang était le sous-directeur au bureau judiciaire de la ville de Yichun, province de Helongjiang. En raison du changement de travail de son épouse, la famille de M. Song s'est déplacée vers la ville de Fenghua, province de Zhejiang. Cependant, M. Song Gang a continué à travailler pour son vieux bureau dans la ville de Yichun. Les sources ont indiqué qu'il avait souffert d’une maladie cardiaque et d’un cancer de poumon grave avant la pratique de Falun Gong en 1994. Son état s’était stabilisé après qu'il soit devenu un pratiquant. Après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999, M. Song Gang est allé à Beijing pour faire appel pour le Falun Gong. Il a été arrêté et détenu pendant un mois à la prison de la ville de Fenghua. Pendant le temps de prison, M. Song Gang a commencé d’avoir des symptômes de maladie grave. Au lieu de le rendre à sa famille dans la ville de Fenghua, la prison a demandé à la police de Yichun d’emmener M. Song Gang à la ville de Yichun. Sans le soin de sa famille, la santé de M. Song s’est rapidement détériorér. À fin de janvier 2000, le département de police de Yichun l'a libéré, mais seulement après qu'il soit devenu critiquement malade. Puis, il a été envoyé de nouveau à sa famille dans la province de Zhejiang. M. Song Gang est mort le même jour qu'il est arrivé à la maison.

Un fonctionnaire du gouvernement de ville de Yichun a confirmé que M. Song Gang est mort il y a plusieurs années. Il n’avait même pas 60 ans quand il est mort et il n'avait pas atteint l’âge de retraite. Le fonctionnaire a reconnu que M. Song était précédemment malade, mais sa santé s'était améliorée après la pratique de Falun Gong. Sa mort est venue après qu'il ait été emprisonné, quand sa maladie s’est aggravée. Ce fonctionnaire a également confirmé que M. Song était sous surveillance stricte après avoir été renvoyé dans la ville de Yichun.

Les sources de la province de Liaoning ont confirmé que les pratiquants de Falun Gong M. Liu Ming et M. Wang Xidong sont morts en raison de la persécution en 1999. M. Liu et M. Wang étaient des résidants de la ville de Danong, province de Liaoning. M. Liu était un employé de l'usine de fibre de Dandong, alors que M. Wang travaillait pour l'usine de télévision de Juhua. Ils sont allés à Beijing pour faire appel pour le Falun Gong après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999. Ils ont été kidnappés et renvoyés à la ville de Dandong le 22 août 1999.

Le 23 août, l'information du département de police de Dandong a indiqué que les 2 hommes sont morts. Les causes de leur décès doivent être déterminées.

Un homme de l'usine de fibre de Dandong a confirmé que M. Liu est mort pendant son arrestation en 1999. M. Liu avait seulement 32 ans.

Une personne de l'usine de télévision de Juhua a également confirmé que M. Wang était un pratiquant de Falun Gong et qu'il est mort en 1999.

Une autre source de la province de Jilin a indiqué que le pratiquant de Falun Gong M. Song Shijie, de la ville de Siping, est mort en raison de la persécution. Un officier du comité politique et judiciaire de la ville de Siping a confirmé la mort de M. Song Shijie, mais il a déclaré que la cause de la mort ne pouvait pas être révélée.

La persécution de Falun gong est la plus grave dans ces 3 provinces du nord-est de la Chine. Selon des statistiques du site web de Vraiesagesse, parmi les 876 décès confirmées, 346 étaient des provinces du nord-est. C'est plus d'un tiers de tout le nombre de décès. Parmi les 346 cas, 138 victimes étaient de la province de Heilongjiang, 110 étaient de la province de Jilin, et 98 étaient de la province de Liaoning. Basé sur le fait que les informations sur les décès de M. Song Gang, de M. Liu Ming et de M. Wang Xidong n'ont pas émergé jusqu’à 4 ans après le fait, c’est logique de conclure que le nombre de décès de cette persécution incitée par le régime de Jiang dépasse de loin les 876.