31 Oct 2005

Maturité



Après avoir lu sur le site les articles de Fahui des disciples de Dafa en Chine continentale, je ressens qu’aucun article n’est plus écrit avec un esprit d’homme ordinaire, ce n’est plus un processus hypocrite avec des contenus sans sincérité et les stéréotypes du parti communiste comme pour une tâche à accomplir, il n’y a plus l’esprit humain de vouloir annoncer ses mérites : « si je ne parle pas, qui va le savoir », pour la plupart ils sont libres de la logique de la culture du Parti. J’y ressens aussi la maturité dans la cultivation-pratique.

 

La forme de cultivation-pratique des disciples de Dafa consiste à cultiver et pratiquer parmi les gens ordinaires, valider la Loi, sauver les êtres, s’opposer à la persécution parmi les gens ordinaires. Dans une situation où on avance sans forme de cultivation-pratique de référence laissée par les anciens, où il revient complètement au pratiquant lui-même de frayer son chemin, et où on demande à chaque personne qu’elle valide le chemin sur lequel elle s’éveille elle-même, il n’y a pas d’exemple à suivre. Le chemin propre à chacun ne peut laisser d’exemple que pour la postérité, personne ne peut vous remplacer, celui qui cultive obtient. Sous l’intense pression perverse qui vous est imposée, sur un chemin de cultivation-pratique sans aucune référence, dans la société humaine la plus matérialiste, dans le monde profane, où les moeurs et l’esprit humain sont en chute libre, vous avez réussis à parcourir ce chemin en vous conformant aux strictes exigences fixées par Dafa pour l’élévation des disciples de Dafa. Les articles pour la plupart analysent rationnellement et examinent des insuffisances, échangent des réflexions pour valider la Loi, réduire les pertes, aident les compagnons en cultivation à penser et à agir avec droiture, et trouvent des moyens pour secourir les pratiquants persécutés, afin que davantage d’êtres soient sauvés. Fini les expressions pompeuses ou les mots de surenchère affective : ces articles vrais, exacts, propres, et dépourvus de sentiments humains ce ne sont pas des gens ordinaires qui pourraient les écrire, car le monde intérieur de celui qui cultive est pur et propre.

 

Ce n’est qu’une de mes impressions en lisant les articles partagés sur le site par des disciples de Dafa de Chine continentale. Mon impression d’ensemble est que la plupart des disciples de Dafa ont mûri, la forme de cultivation-pratique a mûri, la compréhension qu’ont les pratiquants de la cultivation-pratique a mûri, et le comportement rationnel du à  de moins en moins d’esprits humains a lui aussi mûri. Si tous les disciples de Dafa peuvent faire ainsi, la perversité sera totalement éliminée, les divinités et les bouddhas se manifesteront pleinement.

 

 

Li Hongzhi

Le 29 octobre 2005



____________________________

Version originale chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2005/10/29/113424.html