29 Jul 2009

Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009



(Le 7 juin 2009 – Li Hongzhi)



Bonjour à tous ! (Les Disciples : Bonjour Maître)

 

Vous n’avez pas épargné votre peine ! (Les disciples : C’est vous Maître qui n’avez pas épargné votre peine.)

 

Je suis très content de vous voir, car depuis plus d’un an nous ne nous sommes pas vus. (Vifs applaudissements) Toutefois, c’est intentionnellement que je n’ai pas trop voulu parler, sachant clairement que plus j’approfondis les choses, plus grandes seront les difficultés apportées à votre xiulian, plus grave sera la perturbation des facteurs des forces anciennes. La Loi a déjà été transmise publiquement et le Maître vous l’a dit : il suffit que vous persévériez dans la cultivation et l'étude de cette Loi et vous obtiendrez tout, c'est sûr et certain, donc il suffit que vous l’étudiiez sérieusement, l’effet est le même que si je vous parle. C’est pour cela qu'après y avoir maintes fois réfléchi, je me suis dit qu’il valait mieux que je parle moins, comme ça je vous donne plus d’occasions de vous élever par vous-mêmes, plus d’occasions de comprendre par vous-mêmes et plus d’occasions de marcher sur votre propre chemin. Mais lorsque j’enseigne la Loi moins souvent, ce qui m’inquiète le plus, c’est que dans la cultivation et la pratique chacun sait qu’endurer la souffrance est très difficile, mais en réalité endurer la souffrance n’est pas le plus difficile. Aussi rude soit-elle, la souffrance une fois passée, on a après tout l’esprit clair. Mais cultiver en silence dans une solitude désespérée, sans apercevoir d’espoir, c’est en réalité ça le plus difficile. Dans n’importe quelle méthode de cultivation et pratique on doit passer par ce genre d’épreuve, on doit marcher sur ce genre de chemin. Pouvoir rester persévérant, avancer diligemment sans cesse, c’est ça la vraie diligence. C’est facile d’en parler, mais le mettre en action est terriblement difficile, c’est pourquoi on dit qu’en continuant à cultiver et pratiquer comme au début, on parviendra assurément au fruit juste.

 

En particulier dans cette société actuelle vous avez tous vu que les choses négatives abondent, elles stimulent les attachements des gens, influencent leur esprit et leur coeur, entraînant sans cesse vers le bas les gens de ce monde, c’est vraiment effrayant. Les disciples de Dafa sont des êtres humains qui cultivent et pratiquent, pas des divinités qui cultivent et pratiquent, ce sont des hommes en cours de cultivation et pratique, il est donc possible qu’ils soient plus ou moins interférés. Si on ne se maîtrise pas bien, alors on est pareil aux gens ordinaires et, soumis à l’interférence, le comportement ne diffère pas de celui d’un homme ordinaire. Certains élèves n’ont pas vraiment connu d'épreuves démoniaques et petit à petit ils ont cessé d’avancer diligemment. En réalité, c’est parce qu’ils sont attachés à toutes sortes de tentations de la société ordinaire, et ont été entraînés vers le bas par ces séductions. Bien sûr, différentes personnes ont différentes pensées humaines. Lorsqu’elles cultivent et pratiquent, leur prédisposition est différente, alors naturellement leur attitude vis-à-vis de la cultivation et pratique est aussi différente. Le plus précieux, c’est, dans cet environnement ardu, sous la pression, sans pouvoir entrevoir d’espoir, d’être capable d’avancer sans cesse avec diligence, c’est ce qu’il y a de plus précieux, de plus admirable.

 

J’ai remarqué que beaucoup d’élèves pendant cette période où ils ne pouvaient pas me voir se sont plus ou moins relâchés, devenant moins stricts envers eux-mêmes. La cultivation et pratique est vraiment très sérieuse. Depuis la création du monde, deux planètes Terre ont passé, cette histoire de milliers de milliards d’années n’a été que pour attendre le moment final à savoir aujourd’hui. Ce moment-là n'est en réalité que le temps d’un clin d’œil, d’un geste de la main aux yeux des divinités, mais dans l’espace des êtres humains c’est un processus qui nécessite du temps. Aussi longtemps que les choses puissent prendre dans l’espace des êtres humains, ce n’est toutefois qu’un clin d’oeil aux yeux des divinités. De nombreuses années doivent passer chez les êtres humains et lorsque le temps se prolonge, certains élèves peuvent facilement devenir moins diligents, ils se relâchent. C’est quelque chose sur lequel il faut être clair, il suffit que vous y fassiez attention désormais. Vu sous un autre angle, le chemin que vous avez parcouru, les situations auxquelles vous avez fait face, les choses que vous avez expérimentées, la vaste transmission de Dafa, les comportements des pratiquants, rien ne peut être fortuit. Rien de ce que vous avez vécu n’est non plus quelque chose que pourraient rencontrer de simples personnes ordinaires. Il est absolument impossible que quelque chose d’aussi grand se déployant dans la société humaine soit fortuit. Réfléchissez-y bien, ça n’est vraiment pas une affaire ordinaire. Ayant réussi à le traverser pendant de si nombreuses années, pourquoi ne pouvez-vous pas bien assurer vos pas sur le  bout de chemin qui reste ? Manquer de diligence dans la cultivation et pratique n’est pas en fait quelque chose d’anodin, au moment où vous vous relâchez, vous pourrez être entraîné par un cœur humain ordinaire, et prendre du retard ou un chemin détourné et vous aurez une mauvaise coopération entre vous pour valider la Loi et clarifier la vérité.

 

Chaque projet des disciples de Dafa pour clarifier la vérité et sauver les êtres est initié par les disciples de Dafa eux-mêmes, ils s’organisent de leur propre initiative pour valider la Loi. En réalité, vous avez aussi vu ce que vous avez accompli. Les médias et les sites que les disciples de Dafa ont créés, tout ce que vous avez fait effraie terriblement les facteurs pervers. Le PCC pervers a mobilisé l’appareil d’état tout entier, et pas seulement ses organes de propagande, toutes les relations diplomatiques avec l’étranger sont au point mort, tout cela n’existe que pour persécuter le Falun Gong. Lorsque les disciples de Dafa clarifient les faits, c’est vraiment comme une personne équivalant à cent, même une personne équivalant à mille, ils ont puissamment révélé cette tribulation démoniaque que la perversité a créé pour les disciples de Dafa. Depuis des décennies, afin d’obtenir du monde qu’il reconnaisse la légitimité du pouvoir du parti pervers, le PCC pervers a toujours présenté une façade feignant la paix et la prospérité. À présent, dans les autres dimensions, la perversité a été désintégrée en grande quantité et n’est plus capable de contrôler les gens. Donc la situation globale est devenue plus détendue pour les disciples de Dafa. Mais, à mesure que la situation se détendait, la pression a aussi diminué, et moins de pression peut favoriser un désir de confort, on veut être un peu plus à l’aise, on veut se détendre un petit peu, avoir un peu de soulagement. Mais en réalité la vie de chaque disciple de Dafa est étroitement liée à votre cultivation et pratique, comme les maillons d’une chaîne. Alors quand vous vous relâchez, cela revient à relâcher votre cultivation et pratique.

 

Certains pratiquants de Dafa travaillent sur des projets créés pour sauver les gens, ils sont très occupés et travaillent dur. Je suis au courant de tout cela. Je sais aussi que certains pratiquants de Dafa n’ont que très peu de temps pour se reposer et font face à de nombreux défis. Cependant quel que soit le cas, n’est-ce pas cet aujourd’hui que nous avons attendu ? Que vous ayez fait un vœu dans l’histoire ou que vous soyez venus spécialement pour cette affaire, ce à quoi nous faisons face en ce moment, aujourd’hui, c’est ce que les disciples de Dafa doivent faire et qu’ils attendent depuis longtemps. Bien que ce dont il s’agit soit de sauver les gens, vous n’en êtes pas moins en train de cultiver et pratiquer vous-mêmes. Alors ce qui se manifeste dans cet environnement humain ne sera pas quelque chose de complètement divin. Si les gens de ce monde vous voyaient vous manifester comme des divinités, s’ils voyaient les miracles de vos actions, alors cela briserait l’illusion de cet environnement des gens ordinaires. Dans ce cas il n’y aurait plus la cultivation et pratique des disciples de Dafa et cette affaire de sauver les gens n’existerait pas non plus, il n’y aurait pas non plus de difficultés et cela ne pourrait plus rendre votre cultivation et pratique aussi sacrée. Donc c’est pour cette raison que vous paraissez être des êtres humains ordinaires. Ce n’est pas tout. Je l’ai dit tout à l’heure, ce genre d’environnement de cultivation et pratique, où l'on ne peut pas voir ce qui est devant nous et où l'on est immergé dans une solitude prolongée, est le plus dur à endurer et le plus apte à entraîner une personne à se relâcher. C’est le plus grand test dans la cultivation et pratique.


Bien sûr, les facteurs pervers en Chine continentale continuent toujours à sévir dans certains endroits. Bien que la majorité des facteurs pervers ait été éliminée, dans certains endroits ou certains cas de figure, ils arrivent encore à contrôler de mauvaises personnes et à se manifester de manière vraiment perverse. C’est pourquoi une partie de nos élèves sentira vraiment une grande pression au moment d’entreprendre quelque chose. Il en est de même à l’extérieur de la Chine ; ceux qui sont vraiment en première ligne pour faire les choses peuvent sentir cette pression. Mais quoiqu’il en soit et quel que soit l’environnement dans lequel ils se trouvent, les disciples de Dafa doivent tous bien faire.

 

Hier j’ai parlé un peu de la situation actuelle avec les disciples de Dafa travaillant pour NTDTV. Un problème à présent dont vous êtes tous au courant, c'est que les élèves qui n’ont pas été diligents – ceux qui ne sont pas sortis pendant un long moment et n’ont pas répondu à l’attente – avec le changement de l’environnement, ont commencé à sortir les uns après les autres. En Chine continentale, de nombreux disciples de Dafa des endroits les plus sévèrement persécutés et soumis à une grande pression ont commencé à sortir après n’avoir pas pu le faire pendant longtemps. Certaines personnes sont arrivées de Chine à l’étranger et des conflits sont apparus lorsqu’elles ont essayé de travailler avec les disciples de Dafa d’outre-mer. Ce qui a fait que les disciples de Dafa dans la communauté internationale ont senti que l’environnement devenait plus compliqué. La principale raison n’est pas seulement due à l’état de leur cultivation et pratique.

 

Les conceptions des personnes de Chine continentale ont été formées sous l’influence de la culture perverse du PCC. Leurs pensées, leurs conceptions, leur mode de vie et leur conduite au quotidien ont tous été formés dans ces circonstances-là. Les gens dans la société occidentale ou dans des sociétés qui ne sont pas contrôlées par le parti communiste pervers ont une façon naturellement humaine de vivre, avec seulement des différences d’ordre culturel. Dans ce genre de société naturelle, tous partagent une manière normale de vivre, c'est-à-dire paisible, bienveillante, ouverte, très peu sur ses gardes, et cela est normal.  Les Chinois dans le passé, avant qu’il y ait le parti pervers, étaient aussi comme ça. Mais dans la société chinoise actuelle, de la naissance d'une personne jusqu’à l’âge adulte, le PCC pervers l'éduque constamment avec des mensonges, avec la haine et la « lutte ». Il l'éduque constamment avec de faux principes, il l’éduque constamment selon les besoins du parti pervers, et plus le comportement au quotidien est bas, plus c’est conforme à ce qu’il souhaite. Certaines personnes en Chine continentale parlent encore des traditions ancestrales, quelques unes gardent encore les conceptions traditionnelles, c'est pour cela qu'il y a eu la grande « Révolution culturelle », qu'il y a eu des campagnes de ceci ou cela qui ont sans cesse attaqué les traditions chinoises. Les jeunes d'aujourd'hui en particulier n’ont grandi que dans la culture du Parti et les mensonges. La mentalité qu’ils ont formée au sein des mensonges, la façon d'agir et de faire diffère de beaucoup de celle de la communauté internationale. Dans les autres sociétés, lorsque deux personnes se rencontrent, elles sont capables de parler ouvertement à propos de tout, et même si elles ne se connaissaient pas jusque là, elles sont capables de parler sincèrement et franchement. C’est absolument impossible pour les gens en Chine continentale. Alors, les élèves venus de Chine continentale ont dans leur manière de faire les choses, dans leurs relations avec les gens, une attitude très différente de celle des élèves en dehors de Chine. Les élèves à l’extérieur de la Chine ne comprennent pas les élèves venant de là-bas, ils ne peuvent pas comprendre ce qu’ils disent et font, et ils se demandent : « Comment peuvent-ils faire les choses de cette manière ? Pourquoi cette personne est-elle si bizarre ? » En réalité, les gens qui ont été incités à travers toutes sortes de campagnes du Parti pervers à lutter et à se dénoncer l’un l’autre ont pris, après être passés par ce genre de persécution,  l’habitude de se renfermer et tout spécialement pendant la persécution des disciples de Dafa. Cependant, les disciples de Dafa devraient se comprendre mutuellement. Inversement, ayant formé ce genre de conception en Chine ceux du continent, s'ils observent les gens à l’étranger, n'arrivent pas à les comprendre et se demandent : « Comment ces étrangers peuvent-ils être aussi stupides ? » Ils n'arrivent pas à comprendre non plus les Chinois qui sont à l'étranger depuis longtemps et se demandent : « Pourquoi font-ils les choses de cette façon ? » De fait, en tant qu'êtres humains, on doit tout simplement agir normalement. Sur cet aspect, vous devez vous comprendre les uns les autres et bien coopérer mutuellement.

 

À cause des conceptions différentes qu’ont les élèves de Chine continentale, de la coopération infructueuse, de leur manière de penser incorrecte et du fait qu’ils sont toujours en désaccord et se referment sur eux-mêmes, certains disciples de Dafa en dehors de Chine se demandent si ces élèves de Chine continentale sont des espions. Tout cela a causé pas mal de perturbation dans chaque région. À mon avis, tout le monde sait ce que j’ai déjà dit, que je sauvais même les espions. Il est un espion dans cette vie, mais dans ses vies précédentes, il était quelqu'un d'extraordinaire, tous sont aussi venus pour cette Loi, alors pourquoi ne regarder que sa vie présente ? Et nous ne le sauverions plus ? C’est seulement qu’il a une profession différente, c'est tout. Bien entendu, son métier peut vraiment jouer un mauvais rôle et causer du tort à Dafa, mais à mon avis la Loi est immense, c'est après tout la Grande Loi de l'univers, elle est capable de tout résoudre, à condition que vous ouvriez votre coeur et que vous fassiez preuve de tolérance, je pense que tout peut changer. Lorsqu'à l'époque je transmettais la Loi en Chine continentale, combien y avait-il d'élèves membres du parti pervers, anciens cadres de l'Armée Rouge, secrétaires généraux du Parti ou travaillant pour la sûreté nationale, pour la sécurité publique, et combien y avait-il d'élèves dans l'armée, y compris travaillant pour les services secrets tel que le deuxième bureau ou le troisième bureau de l'état-major. Ce n’est pas vraiment qu’ils se sont retournés dans le sens contraire pendant la persécution, ils ont juste été momentanément confus à cause de leur peur et de la pression. C’est après tout un être humain, sous la pression il peut être comme ci ou comme ça, mais dès qu'il a la conscience claire, il reviendra assurément, ce n'est qu'une question de temps.

 

Donner le salut aux gens c’est donner le salut aux gens, les choisir ça n’est plus la compassion. Surtout au stade où en est arrivé la société humaine où plus rien ne va. On regarde seulement ce que l’homme veut lui-même. Hier j’ai encore parlé de ce problème, j’ai dit qu’en aucune période de l’histoire les êtres humains ne sont devenus aussi mauvais qu’ils le sont aujourd’hui. Surtout les gens en Chine continentale, dont la totale dépravation morale a atteint un point sans précédent. Lorsqu’on marche dans la rue on voit que rares sont les gens qui ont de bonnes pensée dans leur tête. Beaucoup de gens, à chaque instant,  pensent à de mauvaises choses, la plupart de ce qu’ils font, ce sont de mauvaises choses. Toute la société suscite ces choses-là, le Parti pervers entraîne les gens vers le bas.  Pendant cette persécution, quoi qu’il arrive, quelles que soient la souffrance physique ou les tortures psychologiques que les disciples de Dafa endurent, aussi sévères qu’elles soient,  cela leur permet d’éliminer leur karma, ils peuvent atteindre la plénitude parfaite, tout ce qui attend les disciples de Dafa est le meilleur, n’est-ce pas là l’objectif de votre cultivation et pratique ? Cependant, dans l’arrangement pervers des forces anciennes, pour soi-disant permettre la plénitude parfaite des disciples de Dafa, cette persécution de ce parti pervers  façonné par les forces anciennes, envers les gens de ce monde et surtout envers le peuple chinois, est la plus sévère – elle amène les gens à se dépraver et à se corrompre et à commettre des crimes envers Dafa, n’est-ce pas pousser les Chinois à se détruire ? Bien que ce soient les forces anciennes qui aient arrangé cette persécution perverse, c’est quand même en raison des disciples de Dafa que les Chinois ont subi toutes ces humiliations et enduré autant de souffrances. Alors de cette perspective, ne devriez-vous pas aller les sauver ? Les disciples de Dafa ne devraient-ils pas ouvrir grand leur coeur ? À part le chef de la perversité, en réalité même les persécuteurs ne sont-ils pas eux-mêmes aussi l’objet de la persécution.

 

Je voulais donc dire que surtout actuellement beaucoup de projets manquent de main d’œuvre et qu'on ne peut pourtant pas utiliser certains des disciples de Dafa qui sont sortis de Chine continentale. En fait, je vous dis de ne pas vous préoccuper de savoir s’ils ont été « transformés » ou pas, tant que cette personne a quitté cet environnement pervers, ils vont retrouver leur clarté et regretter, bien que ce soit une honte, on doit leur donner une chance de revenir. Pour un pratiquant, qu’il ait après tout des attachements humains lui permet de cultiver et pratiquer, les points douloureux d’une telle personne craignent la douleur, et craignent qu’on les touche, parfois il peut se justifier pour cela, c’est parce qu’il a peur qu’on le méprise. C’est pourquoi, peu importe, ils sont sortis, ils doivent revenir dans l’environnement des disciples de Dafa. Vous ne pouvez pas les pousser dehors. Vous devez au contraire vous rapprocher d’eux et leur témoigner de la chaleur. Peu importe ce qu’ils pensent ou ce qu’ils font, et peu importe combien leur état d’esprit diffère du vôtre, ils vont progressivement apprendre et apprécier comment les gens vivent dans les autres pays. Élargissez la capacité de votre cœur et de votre esprit, car ce sont vos compagnons de cultivation, des disciples de Dafa du Maître, il faut être tolérants avec eux. Si vous n’êtes vraiment pas rassurés en intégrant quelqu’un comme ça dans un certain projet ou en lui demandant de faire certaines choses, alors vous pouvez interroger les disciples de Dafa de sa région en Chine continentale sur ce qui le concerne. Tant qu’il a été un disciple de Dafa au début, je ne pense pas que ça soit un problème. Dafa peut fondre et forger même le diamant, comment ne pourrions-nous pas fondre et forger même une personne. Aucun environnement ne peut être comparé à celui des disciples de Dafa. Tant que vos pensées droites sont suffisantes et que vous collaborez un peu mieux avec moins de conflits, la force de vos efforts pour sauver les gens sera plus grande.

Vous tous, actuellement, n’avez pas épargné votre peine dans les projets que vous faites. Surtout les projets des médias, qui nécessitent un nombre assez important de gens. Pour qu’un média ait réellement l’effet de sauver les êtres et déploie véritablement les avantages d’un média, il faut avoir un solide ancrage dans la société ordinaire. Avoir un solide ancrage dans la société ordinaire n’est pas quelque chose dont on se contente de parler, il faut l’appliquer réellement. Si vous voulez avoir un solide ancrage dans la société ordinaire, il faut bien gérer cette entité. Pour n’importe quelle compagnie de la société ordinaire, le but ultime et le point de départ sont une bonne gestion pour gagner de l’argent. Bien que votre point de départ soit de sauver les gens, vous avez quand même besoin d’être bien établi dans la société ordinaire, de rentrer dans un cycle budgétaire positif, et de vous conformer autant que possible aux méthodes de gestion de la société. Si quelque chose n’était pas tout à fait juste pour la société humaine, ça n’aurait sûrement pas été adopté largement dans la société humaine. Donc, quand tout le monde utilise certaines méthodes de gestion, cela veut dire que ça convient aux besoins des gens et que les divinités approuvent une telle forme dans la société. Surtout durant les un ou deux derniers siècles, la manière de fonctionner des entreprises s’est avérée viable, cela fait partie des expériences des gens ordinaires. Alors pourquoi ne pouvons-nous pas agir en les suivant ?

 

Les disciples de Dafa ont tous à l’esprit la pensée : « De toute façon je vais foncer en première ligne, que ce soit difficile, que ce soit épuisant, que je doive y passer des nuits sans dormir, je vais et peux le faire », mais dès qu’il s’agit de faire une bonne gestion ça ne va plus. N’avez-vous pas dit que vous étiez prêts à tout faire ? (Rires) N’êtes-vous pas tous passés de ne pas savoir comment faire à savoir comment faire ? Alors comment se fait-il que vous ne puissiez pas bien faire cette affaire-là ? C’est seulement en gérant bien un média que vous pouvez devenir plus forts et mieux atteindre l’effet voulu. Actuellement combien y a-t-il de temps perdu à se demander comment continuer et à se démener à droite à gauche pour trouver de l’argent pour pouvoir continuer – que c’est difficile ? Avec un peu plus d’efforts et d’énergie dans ce domaine, je pense que le résultat sera excellent. Que ce soit trouver des sponsors ou des publicités, tout ce travail derrière la scène pour dégager des capitaux pour les médias est équivalent au travail de ceux qui font l’interface avec le public – la vertu majestueuse est exactement la même. Il ne se peut absolument pas que la vertu majestueuse de quelqu’un soit supérieure juste parce qu’il écrit des articles, est éditeur, traducteur, ou apparaît souvent dans les médias, ou parce qu’il a une tâche particulière. Tous ceux d’entre vous qui contribuez à cette entité de médias, en tant que disciples de Dafa, quelle que soit la tâche que vous accomplissiez c’est la même chose.

 

Face à ce problème qui vous déconcerte depuis longtemps, au lieu d’avancer tout en connaissant la difficulté, vous reculez devant la difficulté et ne voulez pas le faire. Ici je veux vous dire, en tant que votre Maître, je suis pour une bonne gestion des médias. J’ai dit aux personnes responsables des médias qu’il fallait faire des efforts. Mais un plus grand nombre de gens ne sont pas au clair, et vous avez une pensée à court terme à savoir « Quand la rectification par la Loi nécessite quelque chose, nous le faisons. Une fois que c’est fait, c’est terminé. » Mais ça ne fonctionne pas comme ça. Quand les disciples de Dafa font quelque chose, ce n’est jamais uniquement pour une seule chose. Quoi que vous fassiez, vous devez penser au présent et aussi au futur, et vous devez envisager la tâche elle-même et tout ce qui y est lié. À présent, on l’utilise pour sauver les gens, pour valider la Loi, alors cette forme culturelle existante ne sera-t-elle pas aussi laissée pour le futur ? Ne sera-t-elle pas donnée comme référence aux gens du futur ?

 

Ensuite il y a un problème de management dans la manière dont vous gérez les médias. Vous avez tous l’attitude « Si je veux faire quelque chose, je le fais. Mais si quelqu’un me dit ce que je dois faire, ça ne va pas. » Comment cela pourrait-il aller ? Vous disciples de Dafa, quand vous travaillez dans une entreprise ordinaire, vous faites tout ce que votre patron vous demande. Alors comment se fait-il que pour un projet de Dafa, quand vous faites quelque chose pour Dafa, vous n’écoutiez pas quand quelqu’un dit quelque chose, vous dit de faire quelque chose, ou vous assigne quelque chose à faire ? Réfléchissez : est-ce correct ? Si nous voulons être ancrés dans la société et que ce média joue son rôle de manière plus efficace, alors il faut le gérer avec les méthodes des gens ordinaires. C’est ce que j’ai dit à la station de télévision, à la radio, au journal Epoch Times, et aux autres médias. C’est quelque chose que je leur ai dit. Si vous voulez utiliser ces formes pour clarifier la vérité et sauver les gens, vous devez adopter cette approche. Quoi que fassent les gens ordinaires ou comment ils gèrent une société, c’est ainsi que vous devez faire. C’est juste que votre point de départ est de sauver les êtres. Là réside la différence.

 

L’expérience a montré que le style humain de management est très efficace, alors pourquoi ne l’utilisez-vous pas pour résoudre les difficultés dans ce domaine. Peut-être que cette façon de faire les choses, c’est justement pour être laissé au futur. Mais si vous me dites qu’avec vos méthodes de gestion personne n’écoute personne, alors cette forme pourra-t-elle être laissée au futur ? Non, ça ne fonctionnerait pas. Si les gens ne veulent pas écouter quand vous assignez quelque chose et qu’ils veulent juste faire ce qu’ils ont envie, et que chacun fait les choses à sa façon, est-ce que ça pourra marcher un jour ? C’est juste comme ce poing qui part – c’est puissant quand tout le monde est serré ensemble. (Le Maître serre le poing.) Mais si vous dites que celui-ci veut faire ceci, celui-là veut faire cela, et le suivant quelque chose d’autre (écartant les cinq doigts en montrant chaque doigt), alors ça manque de force, et sitôt parti, il essuie un revers, n’est-ce pas ? Vous devez avoir un plan et organiser les choses, bien vous coordonner et bien coopérer les uns avec les autres.

 

Certains pensent : « Pourquoi devrais-je écouter un tel ? Je pense que j’ai mieux cultivé que lui. » On ne peut pas dire ça. Si vous avez bien cultivé, vous serez justement capable d’obéir à ce qui vous est assigné, et penser ainsi c’est justement montrer que vous n’avez pas bien cultivé. J’ai dit que les médias que vous gérez, ça n’appartient pas à Dafa, et que les tâches qui vous incombent dans votre rôle ne représentent pas votre niveau de cultivation et pratique. Vous êtes disciples de Dafa, et vous vous êtes rassemblés de votre propre volonté dans le but de sauver les êtres et valider la Loi. Vous construisez ce projet pour sauver les êtres et valider la Loi. Voilà comment il faut voir ces choses. Comme l’entreprise ne fait pas partie de Dafa, il faut qu’elle ait un ancrage solide dans la société des gens ordinaires, c’est une chose des gens ordinaires. Pourquoi une chose des gens ordinaires ne devrait-elle pas être gérée avec des méthodes ordinaires ? Le titre d’une personne ordinaire n’est pas une indication de ce que son niveau était dans les cieux, ça ne représente pas non plus la hauteur du règne actuel d’un pratiquant ou s’il a bien cultivé ou non. Puisque vous comprenez ce principe, et que tout le monde sait que ça n’est pas parce que quelqu’un me dirige qu’il a cultivé jusqu’à un niveau plus élevé que moi, alors devrait-il y avoir des problèmes d’indignation ou de jalousie là-dedans ? Ce n’est pas grave si quelqu’un vous dirige, puisque c’est pour Dafa. Les disciples de Dafa ne sont-ils pas supposés se plier à toutes les circonstances ? Quand vous étiez face à la terrible persécution en prison, quand vous étiez battus et insultés par des gens pervers, et que l’on vous donnait des ordres dans tous les sens, avez-vous succombé à l’indignation à l’époque ? Alors comment se fait-il que dans cette situation, concernant une chose aussi sacrée, vous ne puissiez pas le faire, vous n’arriviez pas à le faire ?

 

Aujourd'hui face à un aussi grand nombre de disciples de Dafa, je voulais en parler clairement. Les médias que vous avez créés sont très bien et ils ont déjà un immense effet pour sauver les êtres. Donc c’est quelque chose qui doit être bien fait, c'est le souhait du Maître, il leur faut un ancrage dans la société des gens ordinaires pour qu'ils deviennent une entité comme une entreprise et qu'ils entrent dans un cycle positif de fonctionnement, afin de déployer un effet encore plus grand et de jouer un rôle encore plus grand dans le salut des êtres. Voilà ce que je voulais dire. Et pour la gestion, vous devriez avoir des départements, des gestionnaires et du personnel qui fait le travail concret. Les rôles sont différents, mais ils ont tous en commun le but de valider la Loi. Celui qui s’occupe de la gestion et vous qui faites des choses concrètes avez la même vertu majestueuse. Ce que vous faites, c'est  soutenir cette forme de médias et l'utiliser pour sauver les êtres, le rôle que vous jouez est donc le même.

 

J'ai beaucoup à dire, mais quoique je dise, ce serait trop insister sur ce sujet. Donc je m'arrête là. Je vais juste parler sommairement de la situation actuelle. Tout à l'heure, si vous avez des questions particulières, des problèmes demandant une réponse urgente, vous pouvez me les soumettre sur un papier, je vais vous répondre. (Applaudissements)

 

En réalité, lorsqu'on regarde la situation actuelle, tout le monde a vu que les facteurs pervers sont épuisés et que le spectre pervers du PCC malveillant a été détruit. C'est juste que certains de ses messages existent encore, par exemple dans certains de ses livres ou images du passé, il reste encore des facteurs pervers, même si la plupart de ces facteurs pervers eux-mêmes ont été détruits. Le préjudice fait aux disciples de Dafa provient d'un fatras d'esprits de bas niveau et de diables pourris, qui existent dans les endroits de bas niveaux qui ont été touchés par la rectification par la Loi. C'est contrôlé directement par les facteurs pervers et les mauvais facteurs anciens de niveaux même plus élevés jouent leur rôle couche après couche. Mais en Chine, ce spectre pervers du PCC est fichu depuis longtemps. Comme vous le savez, il y a les facteurs du spectre pervers derrière le parti pervers. Qui auparavant aurait osé dire que le parti pervers était mauvais ? Les gens n'osaient rien dire, même derrière les portes fermées de leur propre maison. Les gens avaient même peur juste d'y penser, ils avaient le sentiment que quelque chose était en train de les regarder. Mais maintenant, tout le monde – depuis les autorités centrales du parti pervers jusqu'aux personnes du peuple – ose le blasphémer en public. Dès qu'ils s'asseyent ensemble, ils blasphèment le PCC pervers. Cela montre que les facteurs pervers qui contrôlaient les gens n'existent plus, ils sont fichus. Alors pourquoi son pouvoir politique est-il encore en place ? C'est juste un gang de voyous qui veut opprimer et exploiter le peuple et garder le pouvoir en main, c'est un gang à la moralité extrêmement dépravée qui préserve son pouvoir. Justement les facteurs pervers de l'ancien univers profitent de leurs mauvaises pensées pour maintenir un environnement de pression et un climat pervers pour les disciples de Dafa qui ne sont pas encore sortis ou qui n'ont pas encore bien cultivé. Maintenant, la société actuelle est pourrie jusqu'au coeur.

 

Si je concluais cette affaire juste maintenant, les vies détruites dans le futur seraient trop nombreuses. Ces personnes descendues pour obtenir la Loi et ces personnes venues dans le but d'obtenir la Loi seraient venues en vain. Au début, ces vies, peu importe ce qu'elles font comme travail actuellement, toutes étaient des divinités. Bien qu'elles aient vu combien c'est terrifiant ici, cependant elles ont osé sauter la tête la première, elles ont osé venir ici, pourquoi ? Parce qu'elles avaient espoir dans la rectification par la Loi et en Dafa, avec une croyance extrêmement ferme, elles sont venues. Peu importe comment elles se comportent maintenant, nous devons voir comment les choses étaient au début et regarder leur histoire, on doit regarder comment était cette vie dans le passé et on doit faire de notre mieux pour les sauver. C'est la Grande Loi de l'univers, après tout, et pour les innombrables êtres, l'occasion est rare. Il n'y a qu'une seule fois, si on peut le garder, il va être gardé; s'il ne peut pas être gardé, il va donc disparaître pour toujours. Donc, je trouve que nous devons continuer à le faire et continuer à les sauver. Si aujourd'hui ce n'était pas vous qui aviez obtenu la Loi, mais les autres, et que vous étiez dans leur situation, que vous fassiez partie des gens ordinaires, réfléchissez : ne seriez-vous pas à plaindre ? En plus, c'est parce que les forces anciennes voulaient vous perturber que les Chinois ont subi une persécution de cette ampleur, c'est pour cela qu'on doit à plus forte raison aller les sauver. Actuellement, vous devez bien faire les trois choses et bien vous cultiver vous-mêmes, c'est dans l'ordre des choses. La pensée droite doit être suffisante, cultivez-vous bien vous-mêmes, la pensée droite sera naturellement suffisante. Donc pour chacun de vous, sauver les êtres est votre responsabilité et votre mission historique, c'est quelque chose à la fois de très important et grand, mais aussi de très ardu et difficile.

 

Vous savez qu'il n'est pas difficile pour nous de sauver une personne ; la difficulté réside dans l'interférence et la pression de la perversité. Lorsqu'une personne réussit à comprendre la vérité et qu'elle peut être sauvée, en réalité, une fois que cette personne est sauvée, le système cosmique qu'elle représente et toutes les vies de ce système cosmique derrière elle sont toutes sauvées. Cela signifie qu'un nombre incommensurable d'êtres et d'immenses systèmes – donc de nombreuses vies – sont sauvés. C'est un facteur d'une grande ampleur qui rend difficile qu'une personne puisse entendre la vérité et puisse comprendre la vérité qui est en face d'elle. Dans la clarification de la vérité, en apparence des facteurs pervers de toutes sortes sont en train d'interférer, en réalité c'est parce que derrière il y a un facteur d'une telle ampleur. Je viens de dire que la responsabilité qu'ont les disciples de Dafa est très importante et grande et que cette mission historique n'est pas quelque chose qu'une quelconque personne peut assumer – seuls les disciples de Dafa en sont dignes. C'est admirable, vraiment admirable.

 

En passant, je voudrais parler d'une chose. Je n'en ai jamais parlé auparavant avec vous. Hier à la réunion j'ai tenu un propos que j'aimerais répéter aujourd'hui. Autrement cela va circuler de manière incorrecte. Dans le passé, dans le cadre de la rectification par la Loi, les divinités à chaque niveau ont abordé la question de déterminer ce qui se passerait pour l'humanité après la rectification par la Loi, les divinités à un certain niveau ont arrangé qu'il y aurait un grand Jugement Dernier. On peut trouver cela dans la tradition occidentale, qui raconte que l'humanité fera face à un grand jugement. Mais cela ne serait pas limité qu'à l'humanité : tous les êtres des Trois Mondes auraient à y faire face. Même les personnes décédées seraient ramenées à la vie et feraient face au jugement. Ce serait le jugement du comportement des vies, depuis la création du monde jusqu’à la fin ultime, comprenant la transmission publique de la Grande Loi, l’achèvement du salut des êtres et surtout le dernier moment qu’est la période de la rectification par la Loi, qui seraient totalement exposés. Auparavant, lorsque j'ai parlé des « êtres », j'ai utilisé ce terme dans un sens large, global qui inclut tout dans l'univers. Peu importe ce que dit la science humaine, que ce soit quelque chose d'organique ou d'inorganique, en vérité tout est vivant. Les vies de chaque espace ainsi que tous les êtres, tous sont venus pour cette Grande Loi, l'environnement de vie pour tous les êtres est créé pour cette Grande Loi. Alors je dirais qu'au final, chacun devrait faire face au Jugement. Je n'ai pas mentionné cela auparavant dans mon enseignement de la Loi, car les arrangements faits à ce niveau-là ne comptent plus ; au final ce sera moi qui déciderai de ce qu'il y a à faire. Le Jugement Dernier qu'elles ont arrangé n'était pas limité au jugement de ceux qui joueraient des rôles d'opposition ou négatifs, ou de ceux qui feraient de mauvaises choses, ceux qui joueraient des rôles positifs auraient aussi à faire face au Jugement. Alors à quoi devraient-ils faire face ? Par exemple, si dans la rectification par la Loi vous avez joué un rôle positif, avez-vous accompli vos responsabilités au plus haut degré ? Un autre exemple : ceux qui sont venus ici pour être des disciples de Dafa, quel voeu aviez vous fait ? Avez-vous réalisé ce voeu ? Qu'est-ce que le Seigneur Créateur exige de vous ? Avez-vous fait comme le Seigneur Créateur l’a exigé ? Si vous n'avez pas honoré votre voeu originel ou fait comme le Seigneur Créateur l’exigeait, alors vous n'avez pas accompli ce que vous étiez supposé faire et aurez en fait trompé le Seigneur. Car vous avez causé des pertes pour votre environnement local du moment, pour le processus de la rectification par la Loi et pour les êtres que vous n'avez pas sauvés, vous avez causé la détérioration et la destruction de différents niveaux de l'univers et pour cela vous devez endosser vos responsabilités. J'ai parlé de cela hier et j'avais besoin de vous le répéter aujourd'hui afin que cela ne circule pas de manière inappropriée. Je n'ai pas parlé de cela auparavant, je ne voulais pas vous le révéler, car je sais que vous tous travaillez très dur. Mais au final, peu importe comment vous faites face à la rectification par la Loi et êtes confrontés à vous-mêmes, si vous ne pouvez pas bien faire, vous en porterez vraiment la responsabilité.

Maintenant, vous pouvez soumettre vos questions, je vais y répondre. (Applaudissements)

 

Un disciple : J’aimerais demander au Maître de parler du rôle et de la signification des représentations de Shen Yun à ce moment de l’histoire de la rectification par la Loi.

 

Le Maître : Vous avez tous vu qu’à chaque représentation de Shen Yun il y a au minimum des centaines de spectateurs et plus généralement plus d’un millier, voire même deux ou trois mille personnes et le nombre peut atteindre cinq mille personnes par séance, cela dépend de la capacité de la salle. Mais après avoir vu le spectacle, plus de 90% de ceux qui l’ont vu ont changé d’attitude envers Dafa et ils voient clairement la perversité pour ce qu’elle est ; les gens deviennent complètement positifs. Amener d’un seul coup autant de personnes à changer en leur clarifiant la vérité, ce serait vraiment difficile d’y arriver. Combien de disciples de Dafa clarifiant la vérité en même temps faudrait-il pour pouvoir y arriver. Bien sûr, nos médias ont eu un grand impact, mais pour voir immédiatement un effet aussi grand, actuellement il n’y a que les spectacles de Shen Yun qui peuvent y arriver.

 

Le ressenti de chacun envers le spectacle de Shen Yun est différent. Les Chinois vont le comprendre par la rationalité. L’effet de la scène de pure bonté et beauté est bouleversant aux niveaux visuel et du ressenti, particulièrement parce qu’elle est fondée sur la base de la culture divine traditionnelle, il n’y a rien de la culture du Parti, et c’est réellement quelque chose de l’être humain et de son histoire. Le cœur de grande compassion et de grande tolérance des disciples de Dafa est manifesté dans le spectacle, surtout lorsque les mensonges du PCC pervers sont dévoilés, les Chinois sont vraiment bouleversés. Pour les Occidentaux et d’autres peuples, leur ressenti est aussi très puissant, et certaines personnes ont même réellement vu, dans un état second, des divinités sur la scène. Le niveau très élevé des artistes et l’effet positif de ce qui se déroule sur la scène, on ne peut pas les voir dans les autres spectacles si ce n’est Shen Yun. Beaucoup de gens disent après avoir vu le spectacle « cela vient du ciel », « ce sont les divinités qui sont en action », « c’est l’espoir du futur » ou bien « Shen Yun apporte la renaissance des arts », etc. La plupart des gens qui disent cela sont plutôt des gens d’un certain niveau et pas du genre à parler à la légère. Et même certains d’entre eux sont si touchés quils essuient leurs larmes tout en parlant. Tout cela indique que les représentations accomplissent réellement ce que j’ai décrit. Ainsi nous savons que les spectacles de Shen Yun peuvent vraiment avoir l’effet de sauver les gens. Alors en tant que disciples de Dafa, considérant qu’une seule tournée de Shen Yun peut parvenir à sauver des centaines de milliers de personnes, cette affaire que nous faisons vaut vraiment la peine. Pourquoi s’en priverait-t-on ?

 

C’est tout pour cette question.

Un disciple : Les disciples de tous les pays du monde qui sont venus à la conférence de la Loi de New York transmettent leurs salutations au Maître.

Le Maître : Merci à tout le monde ! (Applaudissements chaleureux)

Un disciple : Est-ce que le spectacle de Shen Yun pourrait se rendre en Inde ? ll y a un grand nombre de personnes en Inde, particulièrement des élèves, qui obtiennent rapidement la Loi et commencent à faire les exercices. Mais du fait qu’il n’y a pas suffisamment de documents de Dafa, nous ne pouvons pas assurer qu’ils soient diligents dans la pratique des exercices et dans la compréhension de la Loi après qu’ils l’aient obtenue. Comment faut-il aider ces nouveaux pratiquants ? D’autre part, pourrions-nous commencer à produire une version anglaise de The Epoch Times en Inde ?

Le Maître : Il n’y a pas de problème pour produire le spectacle de Shen Yun. Si les conditions le permettent, on peut y créer une version anglaise de The Epoch Times. Il n’y a aucune restriction concernant ce média. Si les conditions le permettent, un jour il paraîtra aussi en Chine continentale.

 

Les nouveaux élèves doivent davantage étudier la Loi, il n’y a pas de raccourci à prendre. D’après la situation de la cultivation et pratique de l’ensemble des disciples de Dafa, l’expérience de tout le chemin parcouru a démontré l’importance d’apprendre davantage la Loi. L’homme est comme un récipient, s’il est rempli de la Loi – en particulier s’agissant de la Grande Loi de l’univers – cela lui permet d’avoir la pensée droite et de jouer un rôle positif, c’est assurément ainsi. Et donc il n’y a qu’une seule solution, c’est d’apprendre davantage la Loi. Ne faites pas de la pratique des exercices quelque chose de purement formel, on doit guider tout le monde à apprendre davantage la Loi, et particulièrement en Inde il y a relativement beaucoup d’élèves, on doit leur demander de s’organiser pour étudier la Loi dans différents environnements, c’est ce qu’il y a de meilleur.

 

Un disciple : Pendant la promotion de Shen Yun, s’il reste les derniers jours un grand nombre de billets invendus, les compagnons de pratique ont souvent deux opinions, l’une est de baisser les prix, afin de ne pas laisser de sièges vides, l’autre de ne pas baisser les prix pour établir l’image de marque de Shen Yun.

 

Le Maître : À ce propos, voici ce que j’aimerais dire, tout le monde sait que dans la société internationale il y a beaucoup de produits qui sont des produits de marques connues. Souvent ces produits de marque connues ont peu de chances d’être touchés de plein fouet par la crise financière. En général, ils ne sont pas beaucoup affectés lorsque l’économie va mal. Pourquoi ? Parce que le mauvais état de l’économie influence souvent les couches inférieures de la société et les couches supérieures ont des économies en réserve, ainsi elles ne sont pas vraiment touchées. Pour en parler sous un autre angle, il en va ainsi pour la société humaine, la classe supérieure est dotée d’une plus grande quantité de bénédiction et de meilleure prédisposition. Ce n’est pas absolu, mais c’est ainsi dans la plupart des cas, car s’ils n’avaient pas cette grande quantité de bénédiction, ils ne pourraient pas obtenir ces choses-là, ce n’est pas comme cette série de raisonnements fallacieux du PCC pervers. Nous sauvons tous les êtres, sans faire la distinction entre riches et pauvres, sans considérer à quelle couche sociale ils appartiennent, mais ça ne va pas non plus si l’on ne s’occupe pas des hauts échelons de la société.

 

Un autre problème, c'est celui de la billetterie. L’effet des représentations de Shen Yun le place déjà parmi les spectacles les meilleurs au monde – le meilleur. (Applaudissements) Et je ne me réfère pas qu’au temps présent. J’ai examiné la qualité de différents spectacles durant différentes époques de l’histoire et le nôtre est là aussi le meilleur. Je fais référence à l’effet théâtral de la représentation et ceci inclut aussi bien la forme artistique que la technique artistique déployée. En réalité, les spectacles des gens ordinaires ne peuvent pas se comparer aux nôtres. C’est un groupe de pratiquants qui ont pour point de départ de sauver tous les êtres, et ce qui remplit la scène, ce sont des entités divines qui offrent leur aide. Est-ce que des spectacles de personnes ordinaires peuvent potentiellement atteindre cela ? Ils ne le peuvent pas.

 

Ainsi en ce qui concerne le prix des billets, nous savons que les gens dans la société occidentale ont des classes sociales ; quel que soit le mécontentement de certains à ce sujet le fait demeure, les classes sociales existent bel et bien. Les personnes de différentes classes sociales vont dans des magasins et des établissements différents pour consommer, il en est incontestablement ainsi. C’est quelque chose que les Chinois, qui ont vécu dans un environnement dépendant du parti pervers, ne comprennent pas. Si vous demandez à quelqu’un de la classe supérieure d’aller prendre part à quelque chose de la classe inférieure, il ne le fera assurément pas. Les gens ont tous la psychologie d’aimer à sauver les apparences et de se montrer, c’est pour cela qu’il y a un grand nombre de personnes qui veulent se frayer un chemin et accéder à la classe supérieure. Alors si vous trouvez une bonne salle pour nos représentations, qu’ils soient de la classe inférieure ou supérieure, les gens seront ravis de s’y rendre. Mais si le lieu du spectacle se trouve dans un endroit plus médiocre ou dans une salle qui propose des spectacles bas de gamme, ni les uns ni les autres ne voudront y aller. Quoi qu’on en pense, la société est comme ça. Si nous voulons sauver les êtres, nous devons être attentifs à leurs situations. Ne faites pas ce que bon vous semble.

 

Voici mon point de vue sur la vente des billets de Shen Yun. Tout le monde se demande quoi faire lorsque nous avons encore des billets qui restent avant la soirée d’ouverture. Laissez-moi d’abord en parler sous l’angle d’un pratiquant. La situation de la vente des billets dans chaque région est en réalité la manifestation réelle et concrète de la situation de la cultivation et pratique et de la coopération des élèves dans cette région. (Applaudissements) Ce n’est pas parce que le Maître considère que Shen Yun est important qu’il dit cela, non, c’est vraiment une manifestation de l’état de la cultivation et pratique. Les responsables dans certaines régions sont étroits d’esprit. Ils ne feront équipe qu’avec ceux en lesquels ils « croient », et ils ne laissent pas participer ceux dont ils pensent qu’ils ne sont pas capables et même les écartent. Dans certaines régions, certains élèves ont de forts attachements humains et ne font pas de la coopération la priorité numéro 1. Les disputes entre personnes sont sans fin et ont compromis la validation de la Loi aussi bien que la vente des billets. Dans certaines régions, toi tu entraînes une partie des élèves, moi une autre partie, lui agit d’une façon, elle d’une autre façon, il n’y a absolument aucune coopération. Dans certaines régions il y a bel et bien des gens avec de mauvaises intentions qui provoquent des troubles. Dans d’autres régions, il y a encore des cas où on craint que les espions sachent ce qu’on fait et on le dissimule et le cache au point que les élèves ne savent pas non plus de quoi il retourne – comment voulez-vous que les autres coopèrent ? (Applaudissements) Ils font les choses furtivement comme s’ils étaient en train de faire quelque chose dont on ne peut pas parler, en réalité c’est quelque chose d’ouvert et de loyal. J’ai dit et redit : ne laissez pas la forme ou les facteurs pervers vous obstruer les yeux, car cette période de l’histoire est offerte aux disciples de Dafa pour valider la Loi ; si vous pouvez bien marcher sur ce chemin, rien ne peut vous bloquer, car toute la question est de savoir si vous avancez avec droiture. Si votre esprit est trop étroit, comment arriverez-vous à le faire ? Vous n’en serez pas capable. Bien entendu, le fait d’organiser le spectacle Shen Yun est quelque chose que les élèves de chaque région font de manière volontaire. Si vous voulez le faire, alors vous allez le faire. Si vous ne voulez pas le faire, le Maître ne vous imposera pas de le faire, car c’est de leur propre gré que les disciples de Dafa valident la Loi et qu’ils le font. Il y a toutefois une situation réelle que j’ai observée. À savoir, le changement qu’une représentation de Shen Yun provoque localement est énorme. Tellement de personnes deviennent claires au sujet de Dafa en un instant et ont changé pour le mieux. Ce serait terriblement difficile pour vous d’y parvenir dans des circonstances normales. Et de plus, certaines personnes de la région recherchent Dafa suite au spectacle de Shen Yun et commencent à cultiver. C’est même quelque chose que nous avons vu souvent.

 

Quant à la valeur de ces billets, c’est la meilleure représentation sur n’importe quelle scène du monde, ce sont des divinités qui sont sur scène, lorsque les gens regardent ce spectacle, leurs maladies sont guéries ; dans le contexte d’incertitude économique, peu importe la pression psychologique à laquelle les gens sont soumis, une fois qu’ils regardent le spectacle, cette pression disparaît complètement, ils se sentent soulagés, il se peut qu’une fois sortis du spectacle, la situation difficile ait connu un réel changement, une fois passé l’ombrage des saules apparaît l’éclat des fleurs à l’horizon, (rires) il semble que la situation personnelle si ce n’est la situation financière ait aussi connu un changement. (Applaudissements) C’est parce que pendant ce spectacle, les gens ont fait un choix correct et leur karma est éliminé et transformé en bénédictions. Il y a aussi beaucoup de gens dont les maladies sont guéries après avoir vu le spectacle. Alors réfléchissez, de quel prix est tout cela ? En parlant de la qualité du spectacle au niveau le plus superficiel, de nombreux spectateurs ont dit qu’un tel show valait bien 500 dollars – 500 dollars américains le billet. (Applaudissements) Que ce soit en Europe, aux États-Unis ou dans d’autres endroits, beaucoup de spectateurs ont dit qu’il valait bien 500 dollars.

 

Bien sûr, lorsque qu’il reste des billets invendus, il y a aussi une autre raison d’impliquée ; ce n’est pas juste à cause d’une mauvaise coopération entre disciples de Dafa. C’est parce que dans beaucoup de régions les gens ne connaissent pas Shen Yun. Quelle que soit la qualité des représentations de Shen Yun, les centaines de milliers de personnes qui voient la représentation ne sont qu’un petit nombre, alors qu’il y a 7 milliards de personnes sur cette terre. Mais dans la société occidentale, les représentations et les compagnies de ballet ont une histoire centenaire et dès leur enfance, les parents emmènent leurs enfants voir ces spectacles et en grandissant ces derniers vont encore les revoir tout au long de leur vie. De quel niveau et de quelle qualité est ce corps de ballet, qui joue dans la représentation, quelle est la situation des artistes, ils en connaissent même les détails, ainsi lorsqu’arrive une compagnie de ballet, tout ce que la publicité a à faire est d’annoncer le nom de la compagnie, les dates des représentations et c’est tout. C’est très simple mais ça marche, les gens viennent. Quelle que soit la qualité de la publicité que vous faites, vous trouvez que ça n’est pas assez bien, vous voulez même que la totalité du spectacle soit présenté dans la publicité. Mais ça n’est pas possible. Aussi bien faite que soit la publicité, rien n’assure qu’ils viendront voir le spectacle. L’année dernière, dans la Grande région de New York, parmi dix millions de personnes, quasi chacune a vu cinq fois la publicité de Shen Yun. On est allé jusqu’à ce point, mais les gens ne sont malgré tout pas venus. Et pourquoi cela ? Les gens pensaient : « Je sais que vous êtes venus, mais je ne sais pas si je vais aimer ce que vous présentez ni quelle en est la qualité. » Ces spectateurs ne le savent pas, c'est-à-dire qu’il nous manque encore d’être connus. Donc ça n’est pas une question de publicité, ça n’est pas seulement que nous n’avons pas fait assez d’efforts, c’est qu’il y a le facteur que les gens ne savent pas.

 

Il y a une autre raison. Les spectacles de danse et de chant venant de Chine continentale présentés aux États-Unis ou dans le monde entier, quel genre de choses montrent-ils ? Un grand bazar. Par exemple dans les danses qu’ils présentent, on trouve la gestuelle du ballet, on trouve aussi celle de la danse classique chinoise et aussi celle de la soi-disant danse contemporaine ou « moderne », et toutes sortes de choses pêle-mêle, non normalisées, sont ajoutées là-dedans. Dans ce cas, comment les gens dans la société occidentale, habitués à des normes régulières et des classifications clairement définies, peuvent-ils l’accepter ? Les gens de Chine continentale n’arrivent pas à saisir cela, les Chinois, y compris les metteurs en scène et les artistes, dans un milieu où on ne leur inculque que la culture du parti pervers, n’ont pas la moindre idée de ces choses ou de la psychologie des personnes normales. Mais ce spectre pervers du parti pervers lui est clair, car son but initial est de persécuter les Chinois, de détruire leur culture. Donc ils laissent les Chinois agir ainsi, c’est pourquoi les choses qu’ils présentent sont si chaotiques et leurs conceptions si médiocres. Et dans la société internationale, personne ne dit rien de bon sur ces choses, cela crée aussi un obstacle pour le spectacle de Shen Yun. En entendant « spectacle chinois », ils n’ont pas une bonne impression.

 

Mais cela dit, j’ai observé que la qualité parfaite qui émane d’une représentation de Shen Yun peut réellement avoir l’effet de sauver les êtres vivants et de bouleverser l’être humain. Un tel impact ne fera que grandir à mesure que Shen Yun continuera ses tournées dans l’avenir. En réalité, le bouleversement et l’impact que le spectacle Shen Yun a sur la société sont considérablement grands, c’est ce à quoi aucun autre spectacle ne peut parvenir. De plus, tout cela n’est atteint que grâce à la compétence de Shen Yun lui-même et aux efforts communs des disciples de Dafa locaux qui l’organisent. Après avoir vu le spectacle, les gens en parlent du fond du coeur en public, faisant passer le mot de personne à personne et de bouche à oreille. Et cela crée rapidement un effet de ferment qui va très vite débloquer la situation. Et à ce moment-là, il vous suffira d’écrire quelques mots : « Shen Yun est de retour » et vous n’aurez plus besoin de faire beaucoup de publicité. (Applaudissements)

 

Alors que devez-vous faire lorsqu'il vous reste des billets ? Vous n’avez pas bien fait et il vous reste des billets. À mon avis, nous n’en baissons pas le prix. (Applaudissement enthousiastes) Certains pourraient demander : « Mais puisque nous sauvons les gens, ne serait-ce pas bien d’amener ne serait-ce qu’une personne de plus ? Une de plus, n’est-ce pas mieux ? Plus il y en a, mieux c’est, n’est-ce pas ? » Ce n'est pas ainsi. Ce n’est pas comme vous l’imaginez. Certains élèves chinois ne comprennent toujours pas comment les choses fonctionnent dans la société internationale. Si vous baissez vraiment les prix, si vous prenez vraiment cette approche, l’effet qui s’ensuivra sera extrêmement mauvais. Par exemple, une fois, une personne a acheté une des places les plus chères. Elle a entendu la personne à côté dire qu’elle avait acheté sa place au rabais et cela l’a rendu furieuse au point qu’elle est allée chercher des noises au gérant du théâtre. Dans un autre cas, nos pratiquants avaient invité les spectateurs de la troisième mezzanine à descendre au niveau de l’orchestre. Ils n’ont pas réalisé que ceux qui étaient assis là, aux meilleures places, ne le supporteraient pas. Les gens se sont levés et ont cherché le gérant pour se faire rembourser en disant : « Pourquoi placez-vous ici ces gens qui ont acheté des billets bon marché ? » Ils étaient vraiment en colère et se sentaient humiliés. On ne s’occupe pas de savoir si ce que les gens pensent est correct ou non, nous ne faisons pas ici de commentaire là-dessus, nous sauvons les gens, alors il faut le faire selon la situation réelle de la société, il n’y a qu’ainsi que ce sera efficace. Une autre chose, pour tout produit de marque, pour qu’il soit reconnu, il faut traverser une période difficile, que le prix reflète la qualité du produit, c’est ce qui établit la crédibilité dans la société occidentale. De nos jours, les Chinois de Chine continentale sont rapides en affaires comme dans la boxe, dès que la marchandise arrive, ils ont hâte de la voir partir, s’ils ont gagné un centime, c’est toujours un centime de gagné, ils n’ont rien à faire du prestige, de la crédibilité ou de la qualité. Et au final ? Tout est perdu. Nous ne pouvons pas faire ainsi. Nous devons justement assurer la qualité et notre prestige dans cette société, cela sera bénéfique au salut des êtres par la suite. Je trouve que la question n’est pas de baisser ou non le prix, si vous mettez tout votre cœur à bien coopérer, il pourra y avoir davantage de billets vendus.

 

Un disciple : J'ai récemment découvert que ce qui rend difficile l'élimination des attachements, c'est en réalité que ma résolution à cultiver et pratiquer est insuffisante et que ma volonté n'est pas ferme, et donc, alors que nous avançons vers la fin, le problème est particulièrement saillant.

 

Le Maître : Si vous le réalisez, c'est un bon point de départ, parce que vous avez commencé à vous élever. Si nous sommes capables de reconnaître nos insuffisances, alors nous allons rapidement rattraper. Actuellement, certaines personnes ne sont toujours pas conscientes, elles n'osent pas faire face à leur propre cultivation et pratique, elles n'osent pas regarder leurs insuffisances. Alors que cultivent-elles ?

Un disciple : Certains coordinateurs au Japon forcent les choses dans leur façon de travailler et n'écoutent pas les opinions des autres. Cela a amené un groupe de disciples à être réticents et en conséquence de nombreux disciples sont démoralisés. Votre disciple pense que nous ne devons pas perdre espoir dans l'Association et rester englués dans les débats pour savoir qui a superficiellement raison ou tort. En discutant ensemble sur les principes de la Loi, nous devrions finalement être capables de résoudre n'importe quel problème. Nous devons tolérer les insuffisances de l'autre avec un point de départ pur et droit.

 

Le Maître : Dans la cultivation et pratique, on ne doit pas cultiver vers l'extérieur. Si les gens n'écoutent pas votre idée, allez-vous alors développer une attitude passive ? Pour qui cultivez-vous ? Vous savez comment en Chine continentale les policiers malveillants, sous les facteurs pervers, persécutent les disciples de Dafa, n'est-ce pas ? Mais même avec une telle persécution, ceux-ci ne sont pas devenus passifs, ni n'ont sombré dans le désespoir. Mais pour une si petite chose vous êtes abattus ? (Applaudissements) Vous devez de votre propre chef prendre l'initiative de clarifier la vérité et marcher sur votre propre chemin. Ne gaspillez pas votre énergie à vous occuper des coordinateurs.

 

Il est vrai que certains nouveaux élèves qui n'ont pas étudié la Loi en profondeur ont été affectés, là par contre je dois m’adresser aux responsables. Quand vous faites les choses, regardez comment le Maître les fait et prenez-le en exemple. C'est seulement en ayant la grande ouverture d'esprit attendue d’un pratiquant que vous serez capable de guider davantage de gens et de sauver les gens. Pour certaines choses, tout le monde doit écouter les directives de l'Association de Dafa et agir de façon unifiée. Pour d'autres choses, l'Association doit lâcher prise et permettre à chacun d'agir par lui-même. Cependant, quand les gens ne peuvent arriver à un consensus, l'Association doit dire à tout le monde comment il faut faire ; une fois la décision prise, alors tout le monde va faire ainsi, tout le monde doit coopérer. (Applaudissements) Il ne faut pas que les divergences d'opinion affectent ce que vous devez faire. Bien sûr, si vous pouvez vraiment vous comprendre les uns les autres et que vous pouvez vous élever mutuellement, alors c'est formidable, c’est justement ainsi que ça doit être, mais parfois, on n'a pas le temps d’attendre que tout le monde apaise son coeur pour agir, c'est pour ça que quelque fois, il faut écouter la décision unifiée de l'Association de Dafa. Comprenez-vous ? (Applaudissements enthousiastes)

 

Un disciple : Mon père est un ancien pratiquant, qui plus est il vit en dehors de la Chine, mais il n'a pas le courage de sortir. Je ne sais que faire.

Le Maître : Alors... il n’est pas au top. (Rires) D'un côté, ce serait mieux qu'il réalise quoi faire par lui-même, parce qu'après tout c'est la cultivation et pratique. D'un autre côté, les facteurs externes jouent un rôle et vous pouvez l'aider. La perversité ne va pas tout à coup lui annoncer un jour : « Je ne vais plus te persécuter, si tu veux cultiver alors tu peux cultiver. » En fait, c’est la peur qui agit. Tout le monde parle de « laisser de côté la vie et la mort », mais quand la pression augmente un peu, ça ne va plus. Ne soyez pas un « homme inférieur qui entend parler de la Voie ».

 

Un disciple : Maître, pourriez-vous vous asseoir ?

Le Maître : Beaucoup de vos questions me demandent de m'asseoir, mais je pense que je vais rester debout. (Tout le monde rit et applaudit) Cela fait longtemps que je ne vous ai pas vu, donc je veux vous voir distinctement, de même que vous voulez me voir distinctement. (Applaudissements enthousiastes)

 

Un disciple : J'ai un enfant qui a vu le spectacle Shen Yun l'année dernière et a été très ému, ses larmes ont même coulé. Il a vu Shen Yun à nouveau cette année et dès la première note, avant même que le rideau se soit levé, ses larmes ont commencé à couler. Il a dit que c'était la même scène qui apparaissait devant ses yeux à nouveau et que c’est ainsi au ciel. L'enfant a une affinité prédestinée avec Dafa, il y croit et il croit au Maître, beaucoup. Mais parfois il a des doutes. Est-ce une interférence ?

 

Le Maître : J’en ai déjà parlé dans mes enseignements de la Loi. Si vous apprenez la Loi, vous serez tous clairs là-dessus, en réalité. Les êtres humains ont naturellement à la fois un bon et un mauvais côté, et toutes les matières et toutes les créatures vivant dans les Trois Mondes sont construites avec à la fois des bons et des mauvais facteurs, chacun d'entre eux pouvant prendre effet. Quand c'est la bonté qui domine les actions d'une personne, alors elle est bonne ; quand c'est la méchanceté, alors elle n'est pas bonne.

Au cours de la cultivation et pratique, si c'est la bonté qui domine, on aura l'état correspondant ; si la bonté fait défaut, la stupidité se montrera. Tout dépend du côté qui prend effet. La cultivation et pratique, c'est justement cultiver jusqu'à enlever les choses qui ne sont pas bonnes, qui sont négatives, jusqu'à devenir totalement positif, c'est cela obtenir le fruit bienveillant (Shan Guo). Vous ne devriez pas penser : « Ouah, cet enfant est extraordinaire, alors il doit être comme une divinité, il doit être toujours droit. » Ce n'est pas ainsi. Un être humain, c'est un être humain. Même s'il peut voir les divinités, il est encore un être humain ; seulement il y a différents états humains.

 

Un disciple : Ma mère a cultivé pendant plus de dix ans, mais elle a quitté ce monde il y a peu de temps. Aussi bien dans la cultivation et pratique que dans la vie quotidienne, elle m'a beaucoup aidé. Pourtant je n'ai pas pu l'aider à traverser l'épreuve de la vie et de la mort.

 

Le Maître : Vous ne devriez pas trop y penser. Si vous y pensez trop, cela va devenir un attachement. Mettez votre cœur dans la cultivation et pratique. C'est seulement quand vous aurez bien cultivé que vous serez capable d'aider les êtres. Le fruit bienveillant attend tous les disciples de Dafa qui ont quitté ce monde. Il n'y a pas besoin de s'inquiéter.

 

Un disciple : Pourquoi les articles soumis au site Minghui depuis la Chine continentale semblent-ils tous avoir certains éléments de la culture du Parti ?

 

Le Maître : De nombreux articles venant de Chine continentale parlent effectivement à la manière de la culture du Parti. Leurs auteurs ne connaissent rien d'autre, parce qu'ils ont été éduqués dans cet environnement. Mais après avoir corrigé les articles, vous pouvez quand même utiliser les vraies choses qu’ils contiennent. Il ne faut pas vous laissez affecter par cela.

Un disciple : Comment comprendre la façon de penser et le comportement des élèves venus de Chine continentale ?

Le Maître : Essayez de vous mettre à leur place et de les comprendre un peu. Ce sont aussi des pratiquants, fondamentalement vous êtes tous pareils. Vous êtes tous en train de faire les trois choses et vous êtes tous mes disciples. Cela suffit pour que vous coopériez bien. Petit à petit eux-mêmes vont s'en apercevoir. Ne vous repoussez pas mutuellement à cause de cela.

 

Un disciple : Devrions-nous stimuler nos petits disciples à apprendre la danse, la gymnastique artistique et la musique ?

 

Le Maître : Vous trouvez que les enfants de l'Académie Fei Tian sont tous adorables, vous pensez qu'ils ont beaucoup de chance – ils font vraiment bien quand ils sont sur scène. Vous voulez que vos enfants étudient à l'école Fei Tian et plus tard fassent partie de Shen Yun, n'est-ce pas ? Et bien, il n'y aura pas autant de monde qui pourra rejoindre Shen Yun. En plus, les exigences pour entrer à l'école Fei Tian sont très élevées, car l'école Fei Tian prépare les élèves à rejoindre Shen Yun. Shen Yun est une compagnie artistique de premier ordre et ses exigences ne font que croître. Les caractéristiques physiques doivent se conformer aux exigences du critère de recrutement professionnel, les élèves danseurs doivent être élancés, avoir une morphologie longiligne et de longues jambes, ils doivent être très souples et être capables de sauter haut. Les garçons comme les filles doivent tous satisfaire à ces critères d’exigence, ceux qui sont gros ou qui ont une carrure trop large ou qui ne sont pas assez grands, ne sont pas adaptés. Les élèves musiciens doivent avoir une bonne musicalité et un bon sens du rythme, mais ce que Shen Yun demande, ce sont des personnes qualifiées. Les disciples de Dafa ont de nombreux projets en cours, si vous travaillez sur quelque chose d'autre, ça va aussi. Si vraiment ils répondent à ces exigences, même si vous n'en parlez pas, eux ne vont pas rater l'occasion. S'ils n'ont pas les caractéristiques nécessaires, alors n'essayez pas trop de forcer.

 

Un disciple : Chaque fois que nous avons une activité de groupe, parce qu'il y a très peu de compagnons de pratique capables de concevoir des documents et de faire le travail promotionnel, souvent je suis seul et je dois me hâter pour que les choses soient faites. Cette situation a eu un impact et créé des contradictions par rapport à mon travail ordinaire et à ma famille. (Le Maître : Oui, en effet.) Il m'est donc difficile de trouver du temps pour l'étude de la Loi ou la cultivation et pratique.

 

Le Maître : En réalité, tous nos disciples de Dafa font face à ce genre de situation, car chacun a sa famille et chacun doit en prendre soin, en même temps chacun doit cultiver et pratiquer et chacun doit encore valider la Loi. C'est comme cela pour tout le monde. Équilibrez bien les choses. Bien sûr, il y a souvent des situations particulières où les autres n'ont pas les capacités nécessaires et que vous seul pouvez le faire. Dans ce cas, faites de votre mieux pour en trouver d’autres qui se forment.

 

Un disciple : Je ne sais pas ce qu'est mon serment. Certains pratiquants me disent de faire ceci et d'autres me disent de faire cela, mais je ne peux pas tout faire. Comment puis-je savoir avec certitude ce que sont réellement mon chemin et mon serment ?

 

Le Maître : Je n'ai jamais dit à quiconque qu’il devait faire ceci ou cela. On a besoin de main d'oeuvre sur tous les fronts. Si vous trouvez que vous êtes particulièrement doué sous un certain aspect ou qu'il y a quelque chose que vous aimez particulièrement faire, alors vous allez bien faire ce travail, avec sérieux et résolument. Tant que cela peut sauver les êtres et jouer un rôle pour sauver les êtres, alors allez-y et faites-le, c'est tout. Ce n'est pas comme si, quand vous avez fait votre serment, tout avait été écrit concrètement, que vous alliez être un journaliste ou un artiste. (Tout le monde rit)

Un disciple : Puis-je demander au Maître de parler un peu de l'environnement de la rectification par la Loi actuellement ?

Le Maître : Les environnements en Chine continentale et hors de Chine continentale sont différents. Les problèmes auquel fait face le reste du monde et ses environnements sont ce qu’ils sont. Les disciples de Dafa doivent cultiver et pratiquer en fonction de leur situation, et c’est aussi ainsi qu’ils doivent valider la Loi et sauver les êtres. Actuellement, la perversité dans certaines régions de Chine continentale est vraiment frénétique, dans de telles circonstances une personne doit faire de son mieux pour garder la sécurité à l'esprit. Clarifier la vérité et la cultivation et pratique personnelles sont fusionnés en une seule chose. Si votre état d'esprit n'est pas droit ou si vos pensées droites ne sont pas assez fortes, alors des problèmes vont apparaître, parce que votre propre cultivation et pratique est ce qui est fondamental. Souvenez-vous aussi que les diables perturbateurs et les entités perverses aux bas niveaux qui persécutent directement les disciples de Dafa ne veulent pas que les êtres soient sauvés.

Un disciple : Il y a de nombreux projets qui ont besoin de la participation des disciples de Dafa et il y a de nombreux disciples qui n'ont pas encore conscience des perspectives futures des médias des disciples de Dafa.

 

Le Maître : Oui, je sais. C'est en particulier le cas pour The Epoch Times en anglais et d'autres éditions non-chinoises du journal et des autres médias. Nous manquons vraiment de main- d'œuvre et cela conduit souvent au fait que de nombreuses choses sont difficiles à faire. Donc je pose la question : est-ce que globalement la coordination de nos projets a vraiment atteint ce qu'elle devrait ? Existe-t-il encore des insuffisances ? Si vous pouvez réellement bien faire cela et jouer vraiment le rôle qu'il faut, cela peut changer l'environnement ; il se pourrait même que l'effet des médias devienne tel que plus de personnes dans la société veuillent les lire ou les regarder, veuillent apprendre la vérité et même recherchent Dafa. Si vous pouvez réellement atteindre ce niveau, alors vous aurez suffisamment de main-d'œuvre, car il y aura de nouvelles personnes, des personnes compétentes qui arriveront les unes après les autres. En fait, si vous n'arrivez pas à franchir ce pas, vous devez voir si c’est dû aux insuffisances dans tel ou tel domaine qui ont fait que vous n'êtes pas arrivés à le franchir, et que c’est devenu, de ce fait une difficulté. Si vous réussissez vraiment à bien faire, la situation changera – elle changera pour le mieux. Ce sera assurément le  cas. Bien sûr, ce n'est pas la seule raison de notre situation. Après tout, il y a les facteurs de la perversité qui vous créent des problèmes. Elle considère que ce n’est qu’en cultivant dans les difficultés, au sein des épreuves et dans des circonstances éprouvantes, que vous obtiendrez la vertu majestueuse, et donc elle interfère. La situation actuelle est ainsi.

Un disciple : Quand nous faisons l'étude de la Loi en groupe, devons-nous lire à haute voix les parties des enseignements du Maître comme la signature, la date et les remarques entre parenthèses comme (applaudissements) ou (le Maître rit) ?

 

Le Maître : (Rires) Non, ça n’est pas nécessaire. Vous n'avez pas besoin de lire la signature, la date, les virgules ou les parties entre parenthèses. (Rires) (tout le monde rit) Lisez seulement la Loi – le contenu de la Loi – et ça ira. Il y a un phénomène parmi les élèves de Chine continentale, qui est qu'en apprenant la Loi certaines personnes disent qu'elles ne devraient pas lire le nom complet du Maître chaque fois qu'elles le rencontrent, et qu'au lieu de cela elles devraient juste dire « Maître » ou « vénérable Maître ». Lire la Loi c'est lire la Loi, on ne doit pas la modifier.

 

Un disciple : Les disciples de Dafa de Chine continentale habitant en Corée saluent le Maître !

 

Le Maître : Merci à vous.

 

Un disciple : Comment les managers de nos médias doivent-il écouter les idées et les opinions de l'équipe ? Et en particulier, comment faire quand les idées et opinions des élèves divergent des leurs ? Les coordinateurs de la branche de Sydney d'Epoch Times préfèrent chercher dans d'autres pays et à la périphérie pour recruter de nouvelles personnes, ils semblent ne pas apprécier les élèves qui ont travaillé dans ce projet depuis le début.

 

Le Maître : C'est vrai. Nous faisons souvent cela. Lorsqu'on ne coopère pas bien, on cherche d'autres personnes pour le faire, si on ne peut pas non plus bien coopérer, alors on en cherche encore d'autres, si on ne peut  toujours pas bien coopérer, alors on va en chercher encore d'autres et, à la fin, Epoch Times devient un grand site de pratique. (Tout le monde rit)

 

Mais en parlant de cela, je veux dire aussi quelques mots sur le fait que certains élèves  focalisent leur attention sur les responsables Si vous travailliez dans une entreprise, oseriez-vous focaliser votre attention sur vos supérieurs ? Pourriez-vous faire cela ? Non, vous ne le pourriez pas. Aussi comment se fait-il qu’alors que vous validez la Loi et vous cultivez vous-mêmes, vous vous focalisiez sur des choses extérieures ? De plus, le Maître vous a dit que la cultivation c'est se cultiver soi-même, vous devez cultiver à l'intérieur, chercher à l'intérieur de vous. Si vous pouvez tous faire ainsi, n'importe quel problème pourra être résolu, c'est le meilleur moyen pour que vous puissiez coopérer mutuellement, c'est un trésor de la Loi. Alors pourquoi ne faites-vous pas ainsi ? Les managers sont responsables de cela, de même que ceux qui devraient coopérer – chacun est responsable. Réfléchissez, lorsque nous disons toujours que les autres ne coopèrent pas avec nous et que certains disent toujours que ce sont les responsables qui ont des problèmes, vous êtes tous en train de chercher vers l'extérieur, de cultiver vers l'extérieur et de vous focaliser sur les autres. Pourquoi, au lieu de cela, ne regardons-nous pas en nous-mêmes ? Si vous pouvez vraiment bien faire et d'une façon droite, comment les autres vous considéreront-ils ? Alors en tant que coordinateur, lorsque vous vous précipitez pour faire telle ou telle chose, pourquoi ne réfléchissez-vous pas un moment sur vous-même, à quel endroit n’avez-vous pas bien fait, qu’est-ce qui a conduit les élèves à ne pas vouloir vous écouter ? Donc il faut absolument que vous y réfléchissiez, c'est ça cultiver et pratiquer – c'est justement ça la cultivation et pratique !

 

Un disciple : Il y a certains anciens élèves en Chine continentale qui croient que des choses comme les soi-disant « Loi intégrale » et « dixième leçon » existent réellement.

Le Maître : Toutes ces choses sont fabriquées par ces voyous d’agents secrets. Il n’y a pas ces choses des diables pourris, pas de « Loi intégrale » ni de « dixième leçon » qui soit. Et quoi encore, une « Loi de pied » ? [Ndt : la prononciation du caractère chinois « Quan » signifiant intégrale peut aussi signifier poing, le Maître fait un jeu de mot entre Quan Fa (Loi de poing) et Jiao Fa (Loi de pied)] (Le Maître rit). Ces choses sont fabriquées par le spectre pervers qui utilise le cerveau des agents secrets, ils veulent justement perturber ceux dont ils pensent qu’ils ne sont pas assidus, qui aiment écouter des rumeurs, qui veulent afficher de l’originalité ou qui aiment se montrer. Elles sont destinées à confondre ces gens. Mais elles ne peuvent pas confondre même une seule personne qui cultive réellement.

Un disciple : Est-ce le vrai que lorsqu’une personne en Chine continentale voit le DVD de Shen Yun, elle peut être sauvée, de la même façon que quelqu'un en dehors de Chine qui voit le spectacle au théâtre ?

Le Maître : Tant que quelqu’un peut voir la perversité pour ce qu’elle est, voir clairement que Dafa est bon et que les disciples de Dafa sont de bonnes personnes, alors cela suffira. Mais quoi qu’il en soit, regarder le DVD n'aura jamais le même effet que regarder le spectacle au théâtre. Certains ont demandé si nous pouvons projeter l’enregistrement du spectacle sur grand écran pour permettre à davantage de gens de le voir, comme s’ils assistaient directement à la représentation de Shen Yun. Non, vous ne le pouvez pas. Vous ne devez absolument pas faire ainsi en dehors de la Chine, parce que cela peut amener les gens à perdre leur chance d’être sauvés, si la personne a vraiment une occasion et affinité de voir directement Shen Yun, elle ne sera plus aussi ébranlée, voire même elle pensera, c’est la même chose, et donc elle n’ira pas le voir. C’est pourquoi vous ne devez pas faire ainsi. Quand on regarde la représentation en direct, les divinités sont là en direct ; tandis que quand on regarde le DVD, il n’y a pas une puissance aussi grande, et en plus, l’environnement de la projection peut aussi interférer avec la personne. Toutefois c’est différent dans le cas de la Chine continentale, puisque les gens ne peuvent pas y voir Shen Yun. S'ils arrivent à voir le DVD, il peut avoir un certain effet. Mais en dehors de Chine, nous ne voulons pas utiliser ce moyen.


Un disciple : Les personnes-clés de nos média partent souvent pour travailler sur d'autres projets et on n’arrive pas à assurer la qualité du travail. Comment pouvons-nous solutionner ce problème ?

Le Maître : C’est vrai, quand quelqu'un qui travaille bien part soudainement pour un autre projet, cela crée immédiatement une déficience de main d'œuvre. Dans le cas de certains élèves, lorsque tout ne se passe pas comme ils le souhaitent, ils ne se soucient plus de ce qui peut arriver aux autres, ni de l’impact que cela a sur ce projet de validation de la Loi, ils n’en font qu’à leur tête. J’ai vu ce genre d’élèves, les divinités ne les estiment pas non plus. Toutefois, il est vrai que d’autres projets ont besoin de gens, si vous avez du temps pour les aider, beaucoup de disciples de Dafa se chargent de multiples tâches, ça ne devrait pas être un problème. Mais après tout, tout cela relève d’un problème de coordination et de cultivation et pratique.

 

Un disciple : Maître, pourriez-vous s’il vous plaît parler des Neuf Concours.

 

Le Maître : La télévision New Tang Dynasty a organisé les « Neuf Concours ». Ils font cela depuis deux ans, ils le font de manière remarquable et attrayante et cela a déjà un grand retentissement. En réalité les Neuf Concours relèvent tous de la culture traditionnelle, de la culture de transmission divine, de la véritable culture humaine, c’est quelque chose qui était en train de disparaître. À long terme, c’est pour laisser ces choses à l’être humain du futur, leur signification actuelle, leur rôle apparent, est de mettre en valeur NTDTV, d’accroître l’audience de NTDTV, alors qu’en réalité, il s’agit de déployer un effet encore plus grand de clarification de la vérité et de salut des êtres. Une fois les Neuf Concours terminés, arrêtons-nous-en là et ne continuons pas à faire tout un battage autour de ça ; si vous continuez à faire des expositions et à les promouvoir internationalement, alors vous faites la promotion de choses des gens ordinaires, puisqu’en fin de compte, la plupart de ce qu’elles contiennent sont des choses des gens ordinaires. Les concours ont pour but de mettre en valeur la télévision et, en enrichissant ses programmes, de lui donner une plus grande notoriété. D’ailleurs, la signification des Neuf Concours, c’est de mettre en compétition des choses de la culture traditionnelle, quelque chose qui bénéficie à la fois aux êtres humains du futur et aide les gens à retrouver leurs traditions.

 

Un disciple : Le concours de chant de cette année inclut seulement le style du bel canto et pas le chant folklorique chinois. Est-ce parce que le chant folklorique n’est plus approuvé ni gardé ?

 

Le Maître : J’ai déjà mentionné qu’il y a beaucoup de styles de chant dans ce monde. Chaque ethnie correspond à la culture d’un corps céleste différent. Peut-être ces choses-là sont très caractéristiques d’une culture de tel ou tel système du corps céleste. Ainsi nous ne désapprouvons aucun style de chant spécifique, à moins que ce soit des choses ayant un effet nuisible pour la société, des mauvaises choses. Ces choses-là, je ne les approuve pas. Mais les choix auxquels nous faisons face sont vraiment nombreux, nous ne pouvons pas tous les utiliser, donc actuellement, on doit prendre certaines choses en considération et les utiliser sélectivement. Quant à la question de ce qu’on doit laisser à la société des êtres humains futurs, ce sera l’affaire des êtres humains du futur, tout ce qui est bon, on le garde. Cette année il n’y a pas de style de chant folklorique, il n’y a que le bel canto, cette manière de chanter peut être utilisée par tous les peuples.

 

Un disciple : J'aimerais demander si le Centre d'information de Falun Dafa ou autres doivent aussi être gérés comme une compagnie ordinaire.

 

Le Maître : Je ne peux pas parler de choses si concrètes. Si je vous dis maintenant comment le Centre d’information doit être géré, plus tard vous allez dire : « Le Maître a dit que le Centre d’information doit être géré de telle ou telle façon » et « puisque le Maître l’a dit, ça ne va pas si quiconque n'agit pas de cette façon ». Alors je ne peux pas parler concrètement. Je peux seulement dire que si vous avez les capacités et les conditions, alors vous pouvez le faire. Mais si vous n’avez pas les capacités et les conditions adéquates, alors vous devez laisser mûrir les choses. Mais je trouve que pour The Epoch Times, NTDTV et les médias de ce genre, c’est impératif.

 

Un disciple : Un disciple de Dafa de Changchun m'a demandé de poser une question au Maître. Il a dit qu'il a constaté que, bien que beaucoup de compagnons de pratique soient vraiment actifs dans la validation de la Loi, pendant de longues périodes ils n’arrivent pas à bien étudier la Loi ou à faire les exercices. Il pense que c'est un problème grave. J'étais pendant un certain temps dans la même situation. Par conséquent, les choses ne sont pas sacrées lorsque nous travaillons sur les projets pour valider la Loi et il est difficile d’obtenir l’effet désiré. Des conflits surgissent également parmi les compagnons de pratique suite au manque d’une bonne étude de la Loi, ce qui explique pourquoi ils n’arrivent pas à bien regarder à l’intérieur ou à coopérer les uns avec les autres.

 

Le Maître : Oui, en effet, je pense la même chose. J'espère que les disciples de Dafa dans toutes les régions de Chine continentale – pas seulement ceux de Changchun – arriveront à bien faire les trois choses en même temps. C’est seulement ainsi que vous allez accomplir vraiment ce que vous devez accomplir, et c'est seulement ainsi que vous avancez diligemment en tant que disciples de Dafa.

 

Un disciple : Il y a beaucoup d'interférences en Asie du Sud-Est. Est-ce parce que les efforts des disciples de Dafa pour clarifier la vérité ont été insuffisants ?

 

Le Maître : Bien que cette partie de l’histoire soit attribuée aux disciples de Dafa pour valider la Loi, l'environnement est compliqué et il y a une influence des facteurs de la perversité. Donc c'est difficile. Mais tant que vous faites bien, que vous avez suffisamment de pensées droites et que vous vous coordonnez bien, la situation va changer. Si vous êtes incapables d'agir ainsi, si vous avez peur ou si vous avez trop d'attachements humains, alors vous êtes susceptibles de ne pas bien faire. Et quand vous ne faites pas bien, les facteurs de la perversité agissent d’une façon encore plus féroce, les facteurs négatifs prennent le dessus et tout ce que vous verrez ne sera qu’interférences et difficultés. Mes disciples de Dafa, vous êtes disséminés sur un grand espace (le Maître fait un geste) et chacun de vous est maintenant responsable de sa région respective dans ce monde. Des changements dans votre pensée peuvent amener des changements dans votre environnement. L'état des gens dans votre région reflète le degré de votre clarification de la vérité. L'environnement est dû à votre état d'esprit humain. Quand l'environnement est mauvais, c’est vous qui l’amenez à être ainsi. Évidemment, si vous dites : « Alors je suis comme une divinité », si vous devenez irrationnel, dans ce cas vous vous créez à vous-mêmes une interférence. Vous devez être rationnels, ouverts et droits, vous devez être très au clair sur ce que vous devez faire.

 

Un disciple : Les disciples russes envoient leurs salutations au Maître.

 

Le Maître : Merci à vous. (Applaudissements)

 

Un disciple : Nous avons persévéré à clarifier la vérité, mais la situation n'a pas beaucoup changé. Que pouvons-nous faire pour avoir un spectacle de Shen Yun en Russie ?

 

Le Maître : C'est vrai, il y a des facteurs politiques qui ont créé des problèmes importants. Ne vous inquiétez pas, pas de précipitation. Si nos disciples de Dafa ont vraiment bien fait, mais que ça ne va toujours pas bien, alors patientez un peu et vous verrez. Les facteurs pervers des forces anciennes voient que le PCC pervers est fini, s'il y avait un pays à sa frontière nord qui le traitait de la même façon que les États-Unis, alors la perversité ne serait plus d'humeur à persécuter les disciples de Dafa. Dans des cas particuliers, ce n'est pas nécessairement les disciples de Dafa qui n'ont pas bien fait, mais pour la situation globale, on est face à ce genre de problème, de ce côté-là, on va attendre un peu pour voir. Mais en ce qui concerne la clarification de la vérité et le salut des gens, les disciples de Dafa doivent faire ce qu'ils doivent faire.

 

Un disciple : En vendant des espaces publicitaires, nous sommes confrontés à la situation suivante : certains clients, ayant entendu la vérité et étant informés sur Dafa, ont décidé de mettre des publicités, mais lorsqu'ils voient qu'il n'y a pas beaucoup d'effet, ils ont arrêté leur publicité après un certain temps. Est-ce parce que nous, disciples, n’avons pas bien fait ou parce que le client s’est retiré après avoir fait ce qu'il devait faire pour Dafa ?

 

Le Maître : Une personne ne va pas forcément changer après que vous lui ayez clarifié la vérité. Quand vous clarifiez la vérité, vous devez éliminez les pensées erronées chez cette personne et l’aider à voir que les intentions du PCC sont perverses. Si votre clarification de la vérité est insatisfaisante et que l'effet des annonces est minime, alors c’est normal que le client ne veuille plus rester. Mais si un contrat a été signé, alors il doit être honoré. S'il y a une rupture du contrat qui aboutit à une perte, alors celui qui a créé cette perte doit être tenu pour responsable. S'il n'y a pas de conséquences financières et qu’il s’agit juste de vouloir continuer ou pas, vous verrez cela selon la situation. Il n’existe pas de choses comme un client est censé faire ceci ou cela pour Dafa. C'est vous qui sauvez les êtres, il n'existe rien d'obligatoire que les êtres aient à faire pour vous  Quant au fait que vous ayez bien fait ou non, le Maître n’a pas vraiment besoin d'en parler. Si vous pouvez trouver là où ça ne vous semble pas correct, alors vous saurez.

 

Un disciple : Comment pouvons-nous mieux faire pour clarifier la vérité aux deux cents mille Chinois du Brésil ?

Le Maître : Vous êtes des disciples de Dafa, faites simplement de votre mieux. La clarification de la vérité est votre responsabilité. Si vous demandez comment vous pourriez parler à tous ces gens que vous voulez sauver, alors je dirais : faites simplement de votre mieux – faites autant que vous pouvez. Quand les disciples de Dafa font bien ce qu'ils doivent faire, la situation change.

Un disciple : Il y a beaucoup de nouveaux élèves qui voudraient rejoindre certains projets, mais qui ne s’expriment pas parce qu'ils craignent que les anciens élèves les critiquent. Il y a aussi des anciens élèves qui semblent mettre à pied d'égalité la participation dans des activités et la cultivation et pratique, et ils emmènent les nouveaux élèves partout pour participer à des activités.

 

Le Maître : Là c'est un problème des anciens élèves. Les nouveaux élèves sont après tout des nouveaux élèves, n'avons-nous pas dit que nous devons sauver les êtres ? Les nouveaux élèves viennent d'entrer et ils ont vraiment besoin d'aide. Les amener à étudier davantage la Loi est le plus important.

 

En outre, pour les activités communautaires qui nécessitent beaucoup de monde et où l'on ne peut pas clarifier la vérité directement (par exemple certains défilés dans des quartiers avec peu d'habitants chinois), il ne faut plus les faire. Lorsqu'il y a peu de portée réelle, l'effet n'est pas bon non plus.

 

Un disciple : Si les gens ordinaires s’occupent de Shen Yun et que ce ne sont pas les disciples de Dafa qui dirigent et s’occupent de la vente des billets, est-ce que les spectateurs de Shen Yun seront également sauvés ?

 

Le Maître : Oui, ça sera le cas. Celui qui regarde le spectacle sera sauvé, c'est la même chose, peu importe qui fait ce travail.

 

Un disciple : Certains élèves retournent en Chine continentale presque chaque année. Peuvent-ils participer dans des projets importants ?

Le Maître : Je pense que c'est mieux s’ils n’y participent pas. Un jour ils pourraient être emmenés par la police du Parti pervers et une fois qu'ils sont saisis par la peur, ils pourraient tout dire. (Le Maître rit et soupire)

 

Un disciple : Quand Shen Yun pourra-t-il donner un spectacle en Chine continentale ?

 

Le Maître : C’est exactement à quoi je pense !(Applaudissements) Mais il va y aller, c'est sûr ! (Applaudissements enthousiastes, acclamations)

 

Un disciple : Beaucoup de disciples savent qu'accomplir une tâche, ce n'est pas cultiver et pratiquer, mais ils accordent quand même beaucoup d'importance au fait que ce qu'ils font pour nos médias ait du succès ou non. Comment devons-nous, du point de vue de la cultivation et pratique personnelle, maintenir un état d'esprit pur et en même temps être efficace dans ce que doivent faire les disciples de Dafa?

 

Le Maître : Maintenez de fortes pensées droites et ayez conscience que ce que vous faites est pour sauver les gens. En tant que pratiquant, lorsque vous faites quelque chose, le point de départ doit être sacré. Si votre approche n’est pas juste quand vous agissez, cela va interférer et jeter une ombre sur la tâche que vous faites ainsi que sur votre cultivation et pratique.

Un disciple : La crise économique actuelle est-elle due au déclin de la moralité de l’humanité et surtout de ceux qui sont au pouvoir ?

 

Le Maître : Ne nous préoccupons pas de l’état de l’économie mondiale. Qui est au pouvoir aujourd'hui ou ce qui se passe à un endroit donné n’a rien à voir avec notre cultivation et pratique. Nous nous occupons de sauver les gens, sauver les gens. Les arrangements normaux pour la société humaine, c'est sûr qu'ils découlent des bénédictions des gens et de leur quantité de karma.

Un disciple : Les disciples de Dafa à Donggang, dans la province du Liaoning ; la province du Xinjiang ; la ville de Gaomi, dans la province du Shandong ; la ville de Lanzhou, dans la province du Gansu ; la ville de Qingdao ; le parc de Yuyuantan, à Pékin ; la province du Shanxi ; le district de Yangpu, à Shanghai ; Shanghai ; le district de Changping, à Pékin ; la ville de Weifang, dans la province du Shandong ; la ville de Chongqing ; la ville de Shenzhen ; l’île de Hulu, dans la province du Liaoning ; la ville de Shenyang ; la ville de Chengde, dans la province du Hebei ; la ville de Kunming, dans la province du Yunnan ; la ville de Shijiazhuang, dans la province du Hebei ; la ville de Yantai, dans la province du Shandong ; la ville de Jinan ; la province du Heilongjiang ; la ville de Lianyungang, dans la province du Jiangsu ; l’université de Zhejiang ; le comté de Guan, dans la province du Shandong ; la ville de Hefei, dans la province du Anhui ; la ville de Jiangmen ; la ville de Guiyang, dans la province du Guizhou ; la ville de Xi'an ; le bureau de la Santé de la municipalité de Guangzhou ; la ville de Chaoyang, dans la province du Liaoning ; la ville de Wuxue ; la ville de Huanggang, dans la province du Hubei ; le comté de Xishui ; la ville de Macheng ; la ville de Fushun ; la ville de Datong, dans la province du Shanxi ; la ville de Hebi, dans la province du Henan ; la ville de Weihai, dans la province du Shandong ; la ville de Qiqiha'er ; la ville de Fuyang ; la ville de Tianjin ; la ville de Jinchang, dans la province du Gansu ; la ville de Changchun ; la ville de Handan, dans la province du Hebei ; la ville de Chaoshan ; la ville de Xuzhou ; et la ville de Tai'an envoient leurs salutations au Maître.

Le Maître :  Merci à tous. (Chaleureux applaudissements)

 

Un disciple : Salutations respectueuses à Notre Maître compatissant, grandiose et vénérable, de la part des disciples de Dafa des écoles Minghui. Le département américain de la sécurité intérieure alloue des fonds à des organisations d’enseignement du chinois en dehors de Chine qui ont été infiltrés par le PCC. Pendant ce temps, des organisations telles que les nôtres qui offrent un enseignement normal du chinois ne reçoivent pas de telles subventions. Certains élèves pensent que nous devrions utiliser cette opportunité pour clarifier la vérité au gouvernement et dénoncer la perversité. Mais d’autres pensent que puisque ce n’est pas une persécution directe, nous ne devrions pas nous en occuper.

 

Le Maître : Alors que nous sommes persécutés, vous pouvez dire au monde les choses que le PCC pervers a faites à l’étranger, mais ne soyez pas trop préoccupés par cela. Le salut des êtres passe  avant tout. Essayez juste de sauver de plus en plus de gens. Vous pouvez dénoncer ces éléments pervers quand les circonstances le permettent. En réalité, parfois je pense : maintenant que ce PCC pervers approche de sa fin, à qui faut-il laisser toutes ces choses qu’il a obtenues en se creusant la tête par la tromperie et la fraude ? Il n’a pas encore été décidé à qui ces choses seront léguées.

Un disciple : Maître, pourriez-vous offrir quelques mots aux disciples de Dafa emprisonnés en Chine ? Comment devraient-ils se conduire et renforcer leurs pensées droites tandis qu’ils sont emprisonnés ?

Le Maître : Ce sont de sombres repères où la perversité s’est retranchée durant ses derniers jours. La situation de chaque disciple de Dafa est différente, mais en aucune circonstance vous ne devriez perdre vos pensées droites et vous ne devez pas oublier un seul instant que vous êtes un disciple de Dafa. Si vous placez la Loi en premier, vous allez réussir à avoir des pensées droites et serez capables de résister à la perversité ; vous saurez quoi faire face à la perversité. Cela dit, les choses sont complexes et les états de cultivation et pratique des gens sont différents. Certains risquent en effet de perdre la vie, et d’autres vont être gravement persécutés. La situation de chacun est différente ; le passé de chacun dans l’histoire, ajouté aux arrangements faits par les forces anciennes pour les disciples de Dafa qui ont été trompés, ont rendu les choses horriblement compliquées. Mais en tout état de cause, si vous pouvez réussir à garder Dafa dans votre cœur, vous allez vous en sortir. Et même si la personne perd la vie, elle retournera à sa position, c’est certain. Même si certains sont temporairement confus, ils vont finir par y arriver.

 

Un disciple : Il y a un point de pratique dans notre région où la plupart des participants sont des Noirs américains. Certains d’entre eux viennent depuis plus de huit ans, mais ils ne font que les exercices et n’ont lu le livre qu’une ou deux fois. C’est la même chose pour les nouveaux. Comment pouvons-nous les aider ?

 

Le Maître : Aidez-les juste à lire la Loi, et appliquez-vous à bien leur expliquer combien la lecture de la Loi est importante.

Un disciple : La chorale européenne doit-elle continuer à éveiller les consciences et sauver les gens de ce monde en utilisant la forme d’une chorale ?

 

Le Maître : Parfois je me demande si votre chant peut réellement avoir un effet semblable à celui de Shen Yun, peut-il vraiment sauver les gens ? En réalité, c'est difficile à faire. Si la chorale ne peut pas atteindre l’effet réel de sauver les êtres, alors ce n’est pas aussi significatif. La raison pour laquelle je dis cela, c'est parce que lorsque vous répétez ou chantez ensemble, cela mobilise beaucoup de ressources. Cependant, si vous pouvez vraiment jouer un rôle important pour sauver les êtres, alors vous allez le faire, tant que certaines personnes sont effectivement sauvées, même si ce n’est pas en nombre important. Mais en tout état de cause, ne soyez pas attachés à la chorale elle-même.

 

Un disciple : La branche de Tianti books Inc. à Toronto est ouverte depuis près d’un an maintenant et le nombre de gens qui viennent à la librairie pour apprendre la vérité et étudier la Loi a progressivement augmenté. Mais le fonctionnement de la librairie en terme de business n’est toujours pas idéal. La librairie doit-elle être gérée comme les sociétés de médias et travailler sur le marketing et la publicité ?

Le Maître : Même ça vous avez besoin de me le demander ? (Le public rit)  Quand il s’agit de business, alors gérez cela comme un business ; il n’y a rien de mal à cela. Quand vous ne faites pas bien, la perversité interfère et ça crée des difficultés. Voilà comment sont les choses actuellement. Si vous voulez faire quelque chose, alors faites-le bien.

 

Un disciple : La semaine dernière des voyous pervers à Flushing ont essayé d’arracher des caméras des mains de nos élèves, juste devant un enquêteur fédéral du département américain de la Justice. Nous prévoyons de poursuivre ces voyous pervers. La police américaine ne les a inculpés que de « tentative de vol ».

 

Le Maître : Hé bien, c’était bien une tentative de vol, car ils n’ont pas réussi à prendre quoi que ce soit. (Rires) C’est naturel que la police ait dit cela. Ils ne pouvaient pas dire que ces choses ont été volées alors qu’elles ne l’étaient pas. Si les voyous ont en effet pris quelque chose, alors vous pouvez les poursuivre en justice.

Un disciple : Nous voudrions dire au gouvernement fédéral que depuis longtemps ces voyous pervers nous prennent pour cibles, essayant de nous provoquer, et qu'ils nous ont menacés en raison de notre croyance.

Le Maître : Ce n’est pas juste une question de croyance. C’est que ce PCC pervers est derrière cela. En réalité, les gens le savent déjà même sans que vous le leur disiez – même la police le sait. J’ai réfléchi à quelque chose cependant. Nos élèves qui sont à Flushing, ceux qui sont en première ligne, ont un bon point de départ – résister à la perversité. C’est vraiment bien, et j’approuve ce que vous avez fait. Mais quant aux moyens que vous utilisez, n’est-ce pas un peu précipité ? Réfléchissez calmement, élargissez votre esprit. Si vous pouvez vraiment considérer chacun comme un être à sauver et que vous essayez de le sauver, voyez si les choses changent. Ce n’est certainement pas une coïncidence si la perversité est apparue à Flushing et a manipulé les gens pour leur faire faire de mauvaises choses. C’est sans doute arrivé pour viser les failles des élèves. N’allez pas aveuglément vous battre contre leur côté humain. Votre but n’est pas de les vaincre, mais de les sauver. Faites les choses avec compassion et l’esprit calme, et voyez ensuite comment vont les choses.

 

Un disciple : Quand les reporters sont responsables de couvrir le travail de Shen Yun avec des délais très courts et avec une grosse charge de travail, il est difficile de partager les ressources entre nos médias et reporters. C’est difficile. Résultat, il y a eu un certain nombre d’incidents lors desquels les reporters se sont disputés entre eux pour avoir davantage de main d’oeuvre.

 

Le Maître : En effet. Le problème n’est pas tant que les gens se battent pour avoir plus de reporters. Il y a eu des fois où il n’y avait pas tant de gens que cela dans la salle, mais il y avait quand même des reporters partout et c’était assez intimidant pour les gens. C’est à un spectacle qu’ils vont. N’avez-vous jamais pensé à la manière dont les spectateurs vous perçoivent ? Et certains élèves aiment se montrer. Ils se promènent avec leur appareil photo, « clic, clic, clic, » en prenant des photos sans arrêt, à gauche à droite. Cela a agacé les gens. Ça ne concerne pas seulement votre caractère et la manière dont vous vous comportez ; c’est plutôt un problème de cultivation et pratique. Vous n’avez pas donné la priorité au salut des êtres. Le fait de couvrir les spectacles est une bonne chose ; votre intention est d’aider à promouvoir cet événement. Mais quand il y a trop de reporters, ça risque vraiment d’avoir l’effet opposé. Et la direction du théâtre ne va pas le supporter non plus. Donc ça ne va pas si on ne limite pas le nombre de journalistes.

 

Un disciple : Tous les disciples de Dafa de l’industrie aérospatiale de Pékin, et tous les disciples de Dafa à Ganjiakou, route de Zhanlan, et de la porte extérieure de Fucheng, à Pékin ; le point de pratique de Shuangxiu dans le district de Haidian, à Pékin ; la ville de Changsha, dans la province du Hunan ; la ville de Guangzhou ; la région touristique du Lac de l’Est, à Wuhan ; le district de Hongshan ; l’académie des Sciences de Chine ; l’académie des Sciences Sociales de Chine ; la ville de Zhuhai ; le parc Hongdu, à Nanchang ; la ville de Leiyang, dans la province du Hunan ; la ville de Chenzhou ; le comté de Hengnan ; la ville de Xining ; la ville de Liuzhou, dans la province du Guangxi ; la ville de Harbin ; le comté de Dongguang, dans la province du Hebei ; le comté de Fucheng ; la ville de Chengdu ; la ville de Benxi, dans la province du Liaoning ; le district 204, à Shenyang ; le district de Changqing ; la ville de Ningbo, dans la province du Zhejiang ; la ville de Dongfang, dans la province du Hainan ; la ville de Xinyang, dans la province du Henan ; la région de  Jiangmen, dans la province du Guangdong ; l’université des finances et de l’économie de Dongbei à Dalian ; et tous les disciples de Dafa de la province du Jiangsu envoient leur meilleures salutations au Maître.

 

Le Maître : Merci à tous. (Applaudissements)

 

Un disciple : En faisant la promotion pour vendre les billets de Shen Yun (Le Maître : Oh la la – ce n’est pas une conférence sur Shen Yun. Pourquoi est-ce que tout le monde pose des questions sur le sujet ?) J’ai réalisé que le but des spectacles de Shen Yun est de sauver les gens, et qu’en tant que disciples de Dafa qui travaillons dessus, cela implique les facteurs de notre cultivation et pratique. Et donc, clarifier les faits devrait être la chose principale à faire. Mais certains pratiquants pensent que la publicité dans les grands médias est la tâche principale.


Le Maître : Vendre les billets, c’est juste ça, vendre les billets, et vous n’avez besoin de clarifier la vérité que lorsque des problèmes surgissent. C’est lors du spectacle que les gens sont sauvés. Il n’y a rien de mal à faire de la publicité dans les médias normaux, grands ou petits. Quant à la manière de faire de la publicité, faites les choses en vous basant sur les conditions de votre région. Certains disent qu’il suffit de distribuer des dépliants ; d’autres disent qu’il faut se concentrer sur la vente des billets à certains endroits et que ça suffit ; et d’autres pensent qu’il est nécessaire de faire de la publicité. Quoi que vous fassiez, c’est bien. Dans certaines régions ils n’ont pas fait beaucoup de publicité, mais les élèves ont bien travaillé ensemble et vendu beaucoup de billets juste dans quelques magasins. Ce que je veux dire, c’est, faites-le en fonction des circonstances spécifiques de votre région.

 

Un disciple : Ceux d’entre nous qui travaillons dans les médias avons besoin d'étudier la Loi en groupe, mais nous sommes éparpillés dans le monde entier. Serait-il approprié pour nous d’étudier la Loi ensemble sur Internet ?

Le Maître : Vous pouvez essayer. Mais je pense que, où que se trouvent les disciples de Dafa – dans quelque coin éloigné qu’ils fassent le travail des médias – ils ne doivent pas être déconnectés de l’association locale de Dafa. Et il est préférable que vous ne vous dissociiez pas non plus du point de pratique local. Vous devriez tous étudier la Loi avec les disciples de Dafa de votre région.

 

Un disciple : Quand le régime du Parti pervers se sera effondré, les gens de Chine continentale auront-ils encore une opportunité, dans ces circonstances plus favorables, de venir comprendre Dafa et être sauvés ? Qu’avons-nous besoin de faire pour parvenir à cela ?

 

Le Maître : Quand la perversité s’écroulera vraiment et que ce sera le temps où la Loi rectifie le monde humain, il y aura un état différent spécifique à la rectification par la Loi du monde humain, différent de l’état actuel – totalement différent. Ne pensez pas à ces choses, car à présent, nous devons faire les choses selon la situation actuelle et sauver les gens en conséquence.


Un disciple : Comment peut-on distinguer les signes venant du Maître et l’interférence des forces anciennes ?

 

Le Maître : Le Maître et certaines divinités droites vont vous donner des indices, c’est certain. Mais souvent ils visent, pour votre bien, à enlever vos attachements ou vous aider à éviter un danger, et c’est pour votre cultivation et pratique. L’interférence des facteurs pervers, au contraire, prend souvent la forme de faux indices qui vont avec vos attachements, le fait que vous soyez trop content de quelque chose, ce que vous aimez ou n’importe lequel de vos autres attachements. Ensuite vous vous sentez très content et êtes encore plus attachés, et vous vous engagez sur un mauvais chemin, tout en pensant que c’est le Maître qui vous guide tout du long. C’est ce qui se produit habituellement. Comment distinguer entre les deux, alors ? Certaines personnes disent qu’elles se cultivent en suivant les messages venant d’esprits dans leurs rêves. Je dirais que ce sont des sottises. (Rires) Être attaché aux indices dans les rêves, ce n’est pas la cultivation et pratique, mais plutôt s’engager sur une voie perverse. Les disciples de Dafa se cultivent uniquement en suivant le livre de Dafa et ils prennent la Loi pour critère. Que ce soit dans vos rêves ou dans toute autre circonstance vous devez utiliser la Loi comme critère pour distinguer ce qui est correct et ce qui ne l’est pas, et c’est seulement ainsi que vous ne serez pas la proie des interférences. Je ne vous ai jamais donné de méthode de cultivation dans laquelle vous n’ayez pas besoin de vous cultiver, mais simplement faire ce que mes corps de la Loi vous disent de faire. Je ne reconnais pas cela comme la cultivation et pratique. Il n’est pas possible pour chacun des élèves d’être à mes côtés, et je vous ai donc enseigné à « prendre la Loi pour Maître ». En ayant le livre de la Loi, vous devriez savoir comment vous cultiver.

 

Un disciple : Après que le vénérable Maître ait enseigné la Loi aux élèves australiens, leur situation s’est améliorée à certains égards. Cependant, très vite, les choses sont retombées. Il y a eu des problèmes de communication entre les élèves chinois et occidentaux, et quand les problèmes surgissent, beaucoup d’élèves disent : «Nous devrions étudier la Loi davantage » ou « Mettons de côté nos attachements », mais ils  ne cherchent pas vraiment à l’intérieur.

 

Le Maître : Les attachements humains sont toujours présents. S’il suffisait que le Maître vous enseigne la Loi une fois pour que tous ces attachements partent, alors je vous enseignerais volontiers la Loi tous les jours. Mais en réalité, la Loi est là – pour vous c’est juste la question de comment la suivre. La cultivation et pratique est un processus et il faut du temps pour éliminer [les attachements]. Mais cela dit, vous devez toujours avoir un œil sur l’horloge. Vous devez saisir le temps – vous le devez vraiment. Vous dites que l’Association de Dafa retombe dans ses vieilles habitudes et redevient fermée, mais est-ce vraiment ainsi ? Je vais voir. Mais quelle que soit la situation, en tant que disciples de Dafa qui vous cultivez, vous devez bien faire vous-mêmes, que l’Association fasse bien ou pas. Le Maître n’a jamais placé tous ses espoirs ou tous les espoirs de l’Australie sur les épaules d’une quelconque personne ou sur celles de l’association. Je les ai placés sur chacun des disciples de Dafa et sur votre capacité à bien vous cultiver. Vous êtes l’espoir de salut pour les êtres de votre région, vous êtes des disciples de Dafa qui validez la Loi et vous êtes en train d’aider le Maître à rectifier la Loi. Ce n’est pas juste l’association qui aide le Maître à rectifier la Loi, ce n'est pas seulement les coordinateurs. Si les attachements vous font fixer votre regard sur l’association, ce n’est pas juste. Si l’association a vraiment des problèmes, je vais m’en occuper, mais je ne le ferai pas en réponse à votre attachement.


Un disciple : Allons-nous être témoins du grand Jugement dernier ?

 

Le Maître : Il ne faut pas vous y attacher dès que le Maître dit quelque chose. (Le public rit) N'y prêtez pas attention. Faites bien ce que vous devez faire.

 

Un disciple : Certains élèves mettent beaucoup de zèle à travailler sur des projets de Dafa et ils cultivent leur xinxing. Mais ils ne font pas les exercices et ils ne prennent pas très sérieusement le fait d'émettre la pensée droite. Est-ce que de tels élèves peuvent atteindre la plénitude parfaite ?

 

Le Maître : Si c'est vraiment le cas, ils n’ont pas vraiment cultivé à fond, mais il suffit d’y faire plus attention et ça ira. Mais ceci dit il y a c’est vrai certaines personnes qui n'étudient pas la Loi et font juste le travail. Vous devez faire chacune des trois choses. Si vous faites seulement le travail et n'étudiez pas la Loi, alors c’est une personne ordinaire qui fait du travail pour Dafa. Et une personne ordinaire qui fait du travail pour Dafa ne peut pas atteindre la plénitude parfaite ; elle peut seulement accumuler des mérites. Accumuler des mérites ou des bénédictions, cela signifie que la personne aura des bénédictions lorsqu'elle renaîtra, mais c'est tout, et elle n’atteindra pas la plénitude parfaite. Alors, dites-moi, tout ce que vous avez fait n’aura-t-il pas été en vain ? Cela peut-il aller si un pratiquant ne cultive pas ? C’est seulement si votre esprit est rempli de la Loi, lorsque vous clarifiez la vérité, que cela peut permettre aux gens d’être sauvés et que les mots prononcés auront la force de les ébranler.

 

Un disciple : Lorsque je clarifie la vérité, je rencontre des gens ordinaires qui disent qu'ils connaissent tel ou tel disciple de Dafa, et qu’il ne vaut même pas un homme ordinaire moyen, et que si ce qu'il dit est bien, ce qu'il fait n'est vraiment pas terrible.

 

Le Maître : J'ai aussi entendu de telles choses. Si votre comportement ne correspond pas à celui d'un disciple de Dafa, vous jouez alors le rôle que les forces anciennes veulent vous voir jouer et c'est dangereux. Mais je souhaite que vous qui avez entendu cela réfléchissiez aussi sur vous-mêmes. Comprenez-vous ce que je viens de dire ?

 

Un disciple : Je suis une jeune disciple de douze ans. Parce que mon père y était opposé, j'ai manqué l'occasion d'entrer dans l'école Fei Tian. Est-ce que j'aurai une autre opportunité ?

 

Le Maître : Puisque tu n'es pas encore adulte, la loi stipule que tes parents ont ta garde. Si tes parents ne sont pas d'accord, ça ne va pas aller. Si tu es naturellement dotée des conditions qui satisfont au critère, il y aura toujours une opportunité ; si ça n’est pas le cas, n'y sois pas attachée.

 

Un disciple : Lorsque les pratiquants occidentaux apprennent le Chinois, doivent-ils étudier les caractères simplifiés ou traditionnels ?

 

Le Maître : Peu importe que ce soient les caractères simplifiés ou traditionnels. Vous pouvez étudier les simplifiés, tout comme vous pouvez étudier les traditionnels – aucun des deux n’est un problème. Car ceux qui étudient les caractères simplifiés peuvent encore lire les traditionnels et vice versa. Les affaires humaines seront traitées dans le futur. Maintenant pour nous il s'agit uniquement de sauver les êtres. Il faut noter, cependant, que de nombreux caractères simplifiés ont été créés par le PCC pervers et leurs connotations ne sont pas bonnes. Mais un si grand nombre de personnes – plus d'un milliard – utilisent les caractères simplifiés, c'est une chose dont nous nous occuperons plus tard.

 

Un disciple : Lorsqu'on dit que « la perversité est finie », est-ce que cela veut dire que le parti pervers est sur le point de se désintégrer ?

 

Le Maître : Les facteurs du parti pervers n'existent plus. C'est comme je l'ai dit, ces personnes qui  sont en train de soutenir ce système essaient juste de se maintenir au pouvoir.

 

Un disciple : De nombreux agents secrets sont venus dans ma région. Comment devons-nous faire avec eux ?

 

Le Maître : Il y a la sécurité américaine ou les services secrets ou la police secrète, ils suivent chaque agent secret et gardent un oeil sur lui. Un agent secret éduqué par la culture du parti pervers est lui-même quelqu'un qui a été dupé par la culture du parti pervers et pour cette raison il est en danger. Lorsque nous sauvons les êtres, nous donnons une chance à chacun. Mais certaines personnes sont toujours en train de semer le trouble, vous dites qu’il est un agent secret, il n'en est pas forcément un ; mais ses faits et gestes sont pires que ce que font les agents secrets, il pense qu'il est en train de faire quelque chose de bien, mais il ne réfléchit pas sur son propre état qui fait que beaucoup d'élèves le rejettent.

 

Un disciple : De nombreuses personnes de Chine continentale ont envoyé leurs voeux au Maître à travers la hotline pour démissionner du PCC. Leurs paroles de remerciements au Maître sont très touchantes. Ici je tenais particulièrement à les transmettre au Maître.

 

Le Maître : Veuillez leur transmettre mes remerciements si vous en avez l'opportunité. (Applaudissements)

Un disciple : L'attitude des gouvernements occidentaux envers le parti pervers s'est considérablement adoucie. Les disciples sentent que leur force pour les sauver est insuffisante et qu'il y a trop peu d'élèves impliqués.

 

Le Maître : Ne vous occupez pas de ces choses-là, les forces anciennes sont en train de jouer à  un jeu d'équilibre. Elles ne vont pas laisser l'un l’emporter sur l'autre actuellement. Elles croient que la perversité n'est plus suffisante pour tester les disciples de Dafa et essaient donc d'équilibrer les choses. Mais globalement les choses sont en train de changer, la situation globale est en train de changer – changer pour le mieux.

 

Un disciple : Ces deux derniers jours, devant les bâtiments de l'ONU, j'ai vu un couple de demandeurs d'asile, l'un d'eux portait un t-shirt [de Dafa - ndt] jaune. Lorsque je lui ai posé la question, il a dit que l'un de nos élèves le lui avait prêté.

 

Le Maître : Quel élève le lui a prêté ? Les vêtements que vous portez représentent les disciples de Dafa. Vous prêtez avec désinvolture ce vêtement à une personne ordinaire et elle fait des choses hors-la-loi ou qu'on ne doit pas faire, êtes-vous alors en train de sauver les êtres ou de les ruiner ? Il y a toujours des personnes qui ne sont pas au top (Rires). Si vous tous pouviez agir comme il faut, vos épreuves dues aux démons ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd'hui.

 

Un disciple : Les disciples de Dafa ont modifié les paroles de certaines chansons du parti pervers et les chantent. Bien sûr, les paroles s'opposent au PCC pervers, mais la musique reste quand même la même, ça me met mal à l'aise de les entendre.

 

Le Maître : Ces choses-là, je pense que les disciples de Dafa n'ont pas à les chanter, mais si les gens les chantent, il n'y a pas de problème.

 

Un disciple : Lorsque nous clarifions la vérité vers la Chine continentale, il y a des personnes avec deux sortes d'attitudes : certaines sont d'accord de faire les « trois démissions », mais elles ne reconnaissent pas Dafa ; d’autres reconnaissent Dafa mais ne souhaitent pas faire les trois démissions. Lorsqu'à l'avenir l'élimination aura lieu, quel sera leur sort ?

Le Maître : Cela veut dire fondamentalement qu'ils n'ont pas changé ; c'est que la vérité ne leur a pas été expliquée clairement. Alors quel sera leur sort, la ligne de séparation est justement tracée là, le côté où vous vous trouvez détermine à quel côté vous appartenez sans aucune ambiguïté. Il dit qu'il est d'accord avec celui-ci ou qu'il n'est pas d'accord avec celui-là, alors qu'en fait, dans son coeur il n'y a pas de changement fondamental. Peut-être que face à vous il dit de belles phrases pour vous faire plaisir, mais en réalité il n'a pas changé, c'est pour ça qu'il a ce genre de comportement.

 

Un disciple : À New York, de nombreuses personnes ont rencontré Dafa par le biais de l'asile politique. Beaucoup de compagnons de pratique sont vraiment réticents en voyant leur comportement et de là naît l'état d'esprit de les écarter.

Le Maître : Je pense que la motivation de ces personnes qui demandent l'asile politique n’est pas bonne quand elles interagissent avec les disciples de Dafa, mais ce que nous faisons après tout est d'essayer de sauver les gens. Si vous pouvez les traiter avec compassion, il se peut qu'elles se souviennent pour toujours de vos paroles et de votre comportement. Ceux-ci peuvent les influencer et peut-être qu'ainsi on a semé la chance et l'affinité de les sauver dans le futur. Si nous ne les traitons pas bien, cependant, peut-être que cette affinité sera perdue. Mais quoiqu'il en soit, nous devons savoir que ce que nous sommes en train de faire, c'est sauver les êtres.

 

Un disciple : Lorsque dans mon travail ordinaire je suis face à un art dégénéré , puis-je, en maintenant la pensée droite, corriger les facteurs pervers de la même façon que le fait Shen Yun ?

 

Le Maître : Si vous vous mettez à corriger l'art moderne des gens ordinaires, pensez-vous qu'ils vont vous écouter ? De plus, nous n'avons pas le temps de faire ces choses. Ce que vous devez faire, c'est sauver les gens, alors pour le moment on ne s'occupe pas de ces choses. Toutes ces choses, ne vous en occupez pas pour le moment. Lorsque la Loi rectifiera le monde humain, la Loi aura naturellement ses moyens pour rectifier le monde humain.

 

Un disciple : Dans le delta de Rivière des Perles et certaines villes côtières de la région du Guangdong, il y a beaucoup d'entreprises industrielles et commerciales, et il y a beaucoup de migrants, il y a une très grande densité démographique, mais ce que font les disciples est vraiment insuffisant.

 

Le Maître : Les conditions spécifiques de chaque région en Chine varient et vous ne pouvez qu'agir selon la situation locale. En même temps, il faut faire attention à la sécurité. Quelle que soit la région en Chine, les disciples de Dafa là-bas comprennent quelle est leur responsabilité, à savoir, bien se cultiver et sauver les êtres, c'est ce qu'il faut faire. Plus on peut sauver de personnes, mieux c'est, car c'est la responsabilité qui repose  sur vos épaules.

 

Un disciple : Avec le travail de télévision que nous faisons, certaines compétences doivent encore atteindre un niveau professionnel. Peut-on coopérer avec des gens ordinaires dans ce cas ?

 

Le Maître : Si vous souhaitez embaucher des gens ordinaires pour un certain projet, cela ne devrait pas être un problème. Cependant, il vaut mieux que vous ne coopériez pas avec eux pour créer une compagnie ni sur tel ou tel projet. Si la personne est interférée, alors là c'est embêtant, il y a beaucoup d'exemples de ce genre. Vous êtes un disciple de Dafa, ce que vous faites est sacré, tandis que lui, ce qu'il fait sont des choses humaines, donc ça ne peut pas être combiné ensemble. Si vous êtes le patron de votre propre compagnie et que vous souhaitez embaucher une personne et qu'il soit simplement votre employé, ça va, puisqu'il va faire ce que vous dites. Mais si au lieu de cela vous collaborez avec lui, cela mène souvent à des problèmes. Il est facile pour une personne d'être interférée.

 

Un disciple : Certains anciens pratiquants qui ont obtenu la Loi il y a de nombreuses années ont quitté la cultivation et pratique à cause de blocages dans leur tête et d'attachements. Nous ne savons pas comment dénouer ces noeuds et nous nous sentons désolés et inquiets pour eux. Comment pouvons-nous les aider ?

 

Le Maître : Occupez-vous-en en étant bien attentifs. Essayez de voir quel est le problème fondamental de la personne. Si c'est vraiment que la personne s'accroche au PCC pervers ou bien qu'elle n'a fondamentalement pas vraiment l'intention de cultiver et qu'au début elle est seulement venue pour voir, alors laissez tomber. Mais quel que soit le cas, en tant que disciples de Dafa, vous devez essayer de sauver les êtres, peu importe dans quelle situation ils se trouvent, c'est ce que vous devez faire. Lorsque c'est sous vos yeux, vous devez le faire. Si vous n'y réussissez pas, alors ça n’est pas votre faute.

 

Un disciple : Il y a de nombreux projets auxquels je pourrais participer. À part Shen Yun, comment puis-je discerner quel projet a un lien avec mon serment d'avant l'histoire.

 

Le Maître : Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez discerner et si vous y pensez trop, ce sera un attachement. Allez et faites ce que les disciples de Dafa doivent faire, ce que vous ferez sera juste.

 

Je pense que je ne vais pas vous prendre davantage de temps. Faire ce voyage n’a pas été facile et vous devez continuer avec la conférence de partages d'expérience. J'espère qu'à travers cette conférence vous allez tous vous élever, en voyant comme les autres ont bien fait et le résultat de ce qu'ils font, et que vous rapporterez ces choses avec vous. Si vous pouvez vraiment retirer quelque chose de cette conférence, ce sera bénéfique à votre cultivation et pratique et donc vous ne serez pas venu pour rien. Les dépenses associées à chaque conférence ne sont pas moindres. Au total, selon notre estimation, le coût des vols pour toutes ces personnes devrait se monter à plusieurs millions. Le coût est vraiment énorme. Alors ne laissez pas cela devenir une formalité et ne venez pas juste pour vous joindre à la foule. Vous ne devriez pas non plus venir juste par curiosité, en voulant écouter ce que le Maître a à dire. Le Maître vous a dit que vous deviez bien marcher sur le dernier bout du chemin et accomplir votre mission. C'est ce que je vais toujours vous dire.

En conclusion, j'espère que vous n'allez pas vous décourager. N'avez-vous pas entrevu la lumière de l'aurore ? La perversité est finie et plus on approche de la fin, plus vous devriez être revigorés. Accomplissez ce que vous êtes supposés faire en tant que disciples de Dafa et sauvez davantage d'êtres. Là réside votre vertu majestueuse. Derrière chaque être que vous sauvez, il y a un groupe immense de vies. Que c'est admirable.

 

Beaucoup d'entre vous ont passé des morceaux de papiers qui n'ont pas encore été apportés par le personnel de la conférence, beaucoup souhaitent encore poser des questions. Mais que vous les posiez ou non, vous pouvez trouver la réponse dans notre Loi. Lisez-la davantage. Vous cultivez dans l'illusion et vous ne pouvez pas voir comment est vraiment cette Loi. Si vous réussissiez vraiment à le voir, les mots seraient inadéquats, vous ne pourriez tout simplement pas la décrire. Je vous ai dit auparavant que derrière chaque mot il y a des Bouddhas, des Taos et des divinités, couche après couche. Vous êtes incapables de comprendre ce que j'ai dit, que le Maître a tout comprimé dans cette Loi, maintenant avec la pensée humaine vous êtes incapables de comprendre la portée de cette phrase. Vous pouvez tout obtenir, tout dépend du coeur que vous y mettez et de votre état d'esprit. Vous pouvez tout obtenir dans cette Loi. Mais la cultivation et pratique est quelque chose de sérieux, vous ne pouvez pas avoir la moindre négligence. Si vous lisez cette Loi, ce livre, en nourrissant toutes sortes de pensées impures, vous ne pourrez rien voir, vous ne pourrez rien obtenir. De nombreux disciples de Dafa disent qu’après avoir été persécutés pendant longtemps, il semble qu'ils ne connaissent pas d'élévation lorsqu'ils lisent la Loi. En fait, le problème c'est qu'à ce moment-là, votre cerveau est préoccupé par la persécution et vous n'arrivez pas à apaiser votre coeur. La cultivation et pratique est quelque chose de sérieux, quand vous lisez et cultivez il est nécessaire que vous ayez un état d'esprit pur et propre, que vous soyez très franc et sincère, c'est seulement ainsi que vous allez vous élever et que vous récolterez.

 

Je  termine encore une fois sur les mêmes mots, j'espère que vous allez tous bien faire sur le dernier bout du chemin et être digne du titre de « Disciple de Dafa ». Merci à tous. (Longs applaudissements enthousiastes)

 

 

----------------------------

 

Version chinoise : http://minghui.org/mh/articles/2009/7/4/203966.html

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2009/7/12/NYLECTURE2009_FULL.html