Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La pratiquante de Falun Dafa, Zhang Zhiyun, de Shanghai pourrait avoir été empoisonnée

Dimanche 5 juillet 2009

(Minghui.org)

Mme Zhang Zhiyun, pratiquante de Falun Dafa de soixante-six ans à Shanghai, a été persécutée par le Parti communiste chinois (PCC) pendant plus de dix ans et son domicile était sous surveillance continuelle. En avril 2009, Zhang Zhiyun, s’est rendue au bureau de la sécurité publique dans le district de Hongkou, pour y déposer une demande de passeport. Après être retournée chez elle, elle a eu un malaise général et commencé à vomir du sang. Après une semaine, sa famille l’a emmenée à l’hôpital central du district de Hongkou.

Apprenant les nouvelles, le personnel du Bureau 610 s’est précipité à l’hôpital, a trouvé la famille et a dit : ‘’Pourquoi ne nous avez-vous pas dit que Zhang Zhiyun était tombée malade ? Nous sommes allés voir le directeur de l’hôpital et ils vont faire de leur mieux pour la sauver.’’ Toutefois, le 14 mai 2009, après deux jours de leurs ‘meilleurs efforts, Zhang Zhiyun est soudain décédée. Certains médecins ont déclaré en privé qu’il était inhabituel et suspect qu’elle soit décédée si rapidement.

Avant que le Parti communiste chinois ne commence la persécution de Falun Dafa, Zhang Zhiyun, était chef adjoint du Centre d’enseignement volontaire de Falun Dafa à Shanghai. Elle a commencé à pratiquer Falun Dafa en janvier 1994 et en a beaucoup bénéficié. Elle a recouvré de toutes ses maladies après sa pratique. Après avoir expérimenté le pouvoir supra-naturel de Falun Dafa, elle voulait aider plus de personnes à en bénéficier, et a donc ouvert un site de pratique à Shanghai qui s’est étendu aux alentours.

Le 20 juillet 1999, le régime de Jiang a commencé à persécuter Falun Dafa. Zhang Zhiyun et de nombreux pratiquants se sont rendus auprès du gouvernement de l’agglomération de Shanghai pour demander l’arrêt de la persécution de Falun Dafa. Liu Yunfeng, secrétaire du comité du Parti communiste chinois des affaires législatives et légales de l’agglomération de Shanghai, a annoncé l’interdiction frappant Falun Dafa devant plusieurs responsables du Centre d’enseignement de Falun Dafa à Shanghai. Zhang Zhiyun l’a immédiatement réfuté et a protesté. Elle a refusé d’écrire une quelconque ‘’déclaration de garantie’’ ou d’être filmée pour la TV (Elle savait que le Parti communiste chinois réviserait et exploiterait une telle vidéo).

Le Parti communiste chinois considérait Zhang Zhiyun comme une pratiquante de Falun Dafa importante à Shanghai et ils l’ont persécutée en conséquence. Mais peu importe combien ils la persécutaient, le bâton ou la carotte, elle a refusé de coopérer avec la persécution sous toutes ses formes. Une fois, les autorités ont fouillé son domicile et confisqué ses biens, et ont voulu prendre une photo du Maître. Elle a dit : ‘’Je suivrai fermement mon Maître, peu importe qu’il y ait devant moi une une montagne d’épées ou une mer de flammes. C’est quelque chose que vous ne pouvez pas prendre.’’ Les pensées fermes et droites d’un pratiquant les ont vaincus et ils ont dû faire marche arrière. Ils n’ont plus jamais osé venir chez elle demander quoi que ce soit.

Pendant dix ans, Zhang Zhiyun n’a jamais abandonné sa ‘cultivation’. Elle a été persécutée par les organisations du PCC, y compris le Bureau 610 à Shanghai, pendant longtemps et son esprit et son corps ont été douloureusement mis à l’épreuve ! Des espions ont souvent été envoyés pour la surveiller et glaner des informations. Ils l’ont, non seulement, persécutée directement, mais ont aussi persécuté sa famille. Ils ont vainement tenté de lui faire abandonner sa ‘cultivation’ par ces moyens honteux. Ce qui suit sont juste quelques exemples de la persécution qu’elle a endurée :

L’époux de Zhang Zhiyun n’est pas pratiquant de Falun Dafa. Il était technicien vétéran avant le 20 juillet 1999, mais a perdu son emploi après que la persécution ait débuté et depuis, attendait la retraite. Le fils de Zhang Zhiyun et d’autres personnes ont ouvert ensemble une maison de nouilles. Après que la persécution ait commencé, sa maison de nouilles a été fermée sans aucune raison, entraînant une perte financière majeure. Après cela, à cause du harcèlement et des entraves du Bureau 610, son fils n’a plus pu obtenir d’emploi stable

Le numéro de téléphone du domicile de Zhang Zhiyun et sa boite postale ont été surveillés toute l’année, et sa maison était sous surveillance continuelle la plus grande partie de l’année. Elle était suivie partout où elle se rendait. Après une visite rendue à son oncle, nonagénaire, toute la famille de l’oncle a été interrogée, et elle a du malgré elle minimiser ses contacts avec sa famille.

En 2004, la fille de Zhang Zhiyun avait prévu d’étudier à l’étranger. Elle a obtenu la notification officielle d’acceptation, mais elle n’a pu avoir de passeport. Ce n’est qu’après avoir déposé cinq demandes qu’elle a finalement pu l’obtenir.

En 2006, une pratiquante de Falun Dafa est venue rendre visite à Zhang Zhiyun. Du fait de la surveillance extérieure et pour protéger sa compagne de pratique , Zhang Zhiyun l’a escortée jusqu’à la station de bus. Là, la police l’a heurtée plusieurs fois avec un de leurs véhicules. Ses jambes et ses pieds étaient gravement blessés. Après cela, ils ne l’ont pas autorisée à rentrer chez elle, et l’ont enfermée dans un poste de police.

En 2008, le fils de Zhang Zhiyun a voulu se rendre à l’étranger pour participer à une compétition. Bien que son passeport et son visa fussent prêts, on l’a fait descendre de l’avion à l’aéroport et enfermé, sans qu’aucune raison ne soit donnée. Après deux mois, lorsque la compétition a été terminée, il a été autorisé à voyager.

Zhang Zhiyun a déposé une demande de passeport plus de dix fois depuis 2006, qui toutes ont été rejetées arbitrairement. En 2008, Zhang Zhiyun a demandé un passeport pour assister au mariage de sa fille en Australie. Finalement, elle n’a pu s’y rendre n’ayant pas pu obtenir de passeport. Fin 2008, sa fille prévoyait de renter en Chine pour s’y marier à nouveau, mais elle n’a pu, à cause de l’intervention du Bureau 610.

En novembre 2008, Zhang Zhiyun s’est rendue eu Bureau de la sécurité publique, district Hongkou et a argué de son droit légal à obtenir son passeport dans le but d’assister à la cérémonie de remise de diplôme de sa fille. Elle a discuté avec Xia, Song, et Dai, personnes du Bureau 610 du district Hongkou, pendant plus d’une heure. Après avoir bu de l’eau au Bureau de la sécurité publique, elle est rentrée chez elle, s’est sentie malade et a commencé à tousser (Elle n’y a pas prêté attention, alors, parce qu’elle pensait qu’il s’agissait d’une toux ‘normale’).

En 2009, Zhang Zhiyun a déposé une demande de passeport à plusieurs reprises, pour assister à la cérémonie de remise de diplôme de sa fille en Australie et essuyé un rejet. En avril 2009, Zhang Zhiyun s’est rendue au bureau de la sécurité publique, district Hongkou pour demander à nouveau un passeport. Cette fois, peu de temps après avoir bu de l’eau dans le bureau de la sécurité publique, elle a commencé à vomir du sang.

Durant la période où Zhang Zhiyun s’est sentie malade et restait chez elle, Dai du Bureau 610 du district Hongkou, le secrétaire du comité des affaires politiques et législatives du district Hongkou, Liu Zhenhui, et la police du poste de police de la route Ouyang, sont encore venus chez elle et l’ont constamment harcelée, faisant empirer son état de santé. Plus tard, sa famille a insisté pour l’emmener à l’hôpital. Durant son séjour à l’hôpital, sa santé s’est améliorée. Mais, le cinquième jour à l’hôpital, des personnes du Bureau 610 sont venues et ont eu une conversation avec le directeur et le médecin chef de l’hôpital. Le lendemain, le 14 mai, la santé de Zhang Zhiyun a soudain empiré, et elle est inexplicablement décédée ce même jour.

Personnes ayant participé à la persécution de Zhang Zhiyun:
Wang Yiyin, chef du poste de police de la route Ouyang, district Hongkou: 86-21-63242200-75300
Weiguo, chef du Bureau de la sécurité publique, district Honghou: 86-21-63242200-32000
Lu Heming, commissaire politique du Bureau de la sécurité publique du district Hongkou: 86-21-43242200-32001
Xu Zhiyuan, directeur du bureau du sous-district de la route Ouyang, district Hongkou: 86-21-65084694

Traduit de l’anglais le 30 juin 2009