Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

M. Guo Xingguo meurt un mois après avoir été relâché de prison dans la Province du Heilongjiang (Photo)

Mercredi 8 juillet 2009

(Minghui.org)

M. Guo Xingguo, âgé d'environ 40 ans, vivait dans le Cinquième Groupe de la Seconde Communauté du District de Xing'an dans la municipalité de Hegang dans la province du Heilongjiang. Après avoir commencé à cultiver Falun Dafa en 1996, sa pleurésie a disparu et il a cessé de fumer et de boire. Il travaillait très dur, obéissait à un très haut critère moral et était une bonne personne s'accordant aux principes de Vérité-Compassion-Tolérance. Il avait également une charmante famille.

M. Guo Xingguo n'était plus capable de prendre soin de lui-même après sa libération

M. Guo Xingguo a continué à cultiver le Falun Gong après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999, et il a été constamment maltraité. Il a été détenu pendant plus d'une année et a été relâché après que sa famille ait du payer une amende. Il a dû vivre loin de chez lui de nombreuses années afin d'éviter d'être arrêté, et n'a jamais pu passer un seul Nouvel An chinois en compagnie de sa famille en dix ans. Il est allé à Beijing en 2000 afin de parler en faveur du Falun Dafa, et il a été arrêté à Tianjin. Il a été détenu deux mois et a fait une grève de la faim de 18 jours après avoir été renvoyé par la police locale. La police a vu qu'il était en train de mourir et a extorqué 500 yuans à sa famille, puis elle l'a relâché.

A la fin de l'année 2000, il a écrit au Commissariat de police de Xinjian afin de clarifier la vérité, et il a été en conséquence arrêté, brutalement battu et emprisonné au Second Centre de Détention de la municipalité de Hegang. Il crachait du sang suite à la brutalité des mauvais traitements et a de nouveau fait une grève de la faim de 18 jours afin de protester contre la persécution. Les médecins lui ont diagnostiqué une tuberculose, et il n'avait plus que la peau sur les os. On a extorqué à son père la somme d'un millier de yuan avant qu'il soit relâché. Il a rapidement récupéré en étudiant la Loi et en faisant les exercices.

En 2002, M. Guo a été de nouveau arrêté lors d'un appel à Beijing. Sa tuberculose est réapparue après qu’il ait été torturé. Il a emprisonné en compagnie d'un détenu malade et n'a pas été autorisé à recevoir des visites. Sa mère, également une pratiquante, a été contrainte de vivre en exil afin d'éviter d'être arrêtée, et son vieux père est resté tout seul à la maison.

En septembre 2002, la Cour du District de Gongnong a condamné M. Guo à 15 ans de prison et sa mère a été condamnée à trois ans de travail forcé en octobre 2002. Les gardiens dans le Premier Centre de Détention de Hegang l'ont emmené à la Prison de la municipalité de Harbin alors qu'il était gravement malade.

En février 2003, la Prison de la municipalité de Harbin a demandé à sa famille de venir le chercher. L'administration du Premier Centre de Détention de Hegang a amené un médecin et sa famille pour le chercher, car il était mourant. Il a été emmené directement à l'Hôpital de la Tuberculose. Le médecin a diagnostiqué que ses deux poumons s'étaient putréfiés, et qu'il souffrait d'anémie hyperplasique. Il a solidement étudié la Loi et fait les exercices à l'hôpital, et il a miraculeusement recouvré la santé, mais la police l'a de nouveau détenu au Premier Centre de Détention de Hegang.

Le 30 octobre 2004, la police l'a ramené à la prison de la ville de Harbin, mais ils ont refusé de l'accepter. Il a continué à être détenu dans le Premier Centre de détention de la ville de Hegang, et ils l'ont peu après fait emprisonner dans la prison de district de Hulan.

A la fin de 2008, la vie de M. Guo était à nouveau en danger. L'administration de la prison de Hulan a voulu le relâcher, mais la police locale a refusé de signer et d'"accepter" de le laisser sortir pour un traitement médical. Il a du rester en prison.

Le 9 mars 2009, sa famille lui a rendu visite et a découvert qu'il marchait avec le corps plié et n'avait pas d'énergie pour parler. Ils ont essayé de trouver le directeur de la prison, Tian Yueqiang, ou le vice directeur Xiao Jiquan pour demander sa libération, mais l'employé Chen Weiqiang les en a empêchés, disant qu'il avait été rendu compte de son cas aux plus hautes autorités, et que la famille devait attendre plusieurs jours.

En avril 2009, la Prison de Hulan a dit à sa famille qu'il n'avait plus qu'un mois à vivre, et que la famille pouvait prétendre à une libération pour raison médicale. Toutefois, le président du Bureau 610 du district de Xing"an, Kong Liyan, n'en a pas moins refusé son approbation. La famille de M. Guo a du recourir à l'argent pour obtenir que la paperasse soit faite. Le 7 mai 2009, l'administration de la prison a emmené des médecins avec eux pour le ramener à la maison et ont forcé la famille à payer 1200 yuans pour frais de voyage.

Une fois à la maison, les agents du 610 local et la police ont menacé le père de M. Guo afin qu'il vienne rendre compte de tous ceux qui lui rendaient visite et ne laisse aucun pratiquant de Falun Gong le contacter. Le matin du 2 juin 2009, M. Guo a tout à coup eu la fièvre, il a bu quatre tasses d'eau, et avait des sueurs froides. Il a senti qu'il n'en avait plus pour longtemps. Sa famille l'a amené à l'hôpital le soir du 3 juin 2009, mois d'un mois après avoir été libéré de prison. Deux agents sont bientôt arrivés à son domicile pour demander que son corps soit rapidement incinéré.

Tian Yueqiang, directeur de la Prison de Gezhi (dans la ville de Yaobao, district de Hulan, agglomération de Harbin
Chen Weiqiang, employé administratif de la Prison : 86-451-57307740
Le gardien Liu, quatorzième salle 86-451-57307367 , ext. 15021
Li Yingchen, Directeur du Premier centre de détention de Hegang : 86-13803681777 (Cell)
Kong Linyan, Président du Bureau 610 du district de Xing'an: 86-13019024685 (Cell)

Traduit de l’anglais le 3 juillet 2009