Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,154,583 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Commencer la cultivation


 

 

 

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Est-ce que les gens en Chine se comportent mal fondamentalement ?

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la ville de Qiqihar, province du Heilongjiang en Chine

 

 

(Minghui.org) À quoi ressemble la Chine aujourd'hui ? Ce qui peut tout d'abord nous venir à l'esprit, ce sont des éclats de voix en public, des gens qui crachent dans la rue, la pollution, des gens qui passent devant les autres, des produits de contrefaçon, de la nourriture empoisonnée, etc.

 

Les gens semblent être décidés à s'entretuer, si bien que personne n'ose offrir de l'aide si quelqu'un tombe.

 

La situation a incité beaucoup de gens à émigrer à l'étranger.

 

Est-ce que les gens de Chine, lieu d'anciennes et honorables civilisations, sont complètement perdus ?

 

Ma réponse est non. Mon expérience me dit que les gens de Chine pourraient se réapproprier rapidement leurs critères moraux.

Le chemin le plus droit pour avancer

 

J'avais 20 ans en 1993 et je travaillais comme policier dans la ville de Qiqihar. La Chine connaissait un engouement pour le qigong à l'époque. Y étant aussi intéressé, je me rendais dans les parcs locaux chaque matin pour me joindre à différents groupes de qigong.

 

J'ai également participé à de nombreux séminaires de qigong, mais je me posais encore beaucoup de questions auxquelles même les fonctionnaires de l'association municipale de qigong étaient incapables de répondre.

 

C'était apparemment par accident et par chance que j'ai eu l'occasion d'entendre les conférences de Maître Li Hongzhi. Plusieurs de mes complexes questions sur la vie, qui me troublaient depuis si longtemps, ont tout de suite trouvé une réponse. J'étais incroyablement heureux.

 

Mais j'ai senti un peu résistance à cause de mes propres conceptions, quand j'ai entendu l'enseignement du Maître au sujet de :

 

« Quand on pratique le gong, on doit mettre l’accent sur le De » (Zhuan Falun)

 

et :

 

« Si vous ne vous cultivez pas intérieurement, si vous ne cultivez ni ne pratiquez votre xinxing, votre gong n’augmentera pas. » (Zhuan Falun)

 

Parce que je m'étais toujours méfié du Parti communiste chinois (PCC) – avec son « éducation politique » forcée – et parce que c'était un fonctionnaire de l'Association de Qigong de Qiqihar qui présentait Maître Li dans notre ville, j'ai pensé tout d'abord que les enseignements du Maître étaient en quelque sorte liés à « l'éducation de la pensée » du PCC.

 

J'ai arrêté d'aller au site de pratique après quelques jours.

 

Un jour, un ami m'a demandé comment allait ma pratique. Après tout, nous avions appris les exercices de Falun Gong ensemble. J'ai dit (comme excuse) que j'étais trop occupé.

 

Il a dit : « Les gens à notre site de pratique sont merveilleux. Beaucoup ont été guéris de leurs anciennes maladies et même du cancer. Ils économisent sur les frais médicaux et ils sont consciencieux au travail. Leurs relations avec leurs familles et leurs voisins se sont également améliorées. Tout le monde essaie de se cultiver diligemment. »

 

Il a demandé : «Pourquoi ne viens-tu pas à une de nos conférences pour entendre certains d'entre nous partager nos expériences ? »

 

Je ne pouvais pas croire que tant de gens avaient connu de si grands changements en si peu de temps. J'ai donc accepté d'aller voir.

 

Le groupe de pratiquants locaux et moi y sommes allés ensemble. Après être descendu du train, nous avons pris un autobus. Les tickets coûtaient 30 cents par personne, j'ai donc sorti plusieurs yuans et j'ai décidé d'acheter tous les billets. À ma grande surprise, tout le monde m'a remboursé.

 

Ils étaient en effet différents des gens ordinaires. Personne ne voulait prendre un centime qui ne lui appartenait pas.

 

Il y avait une grande foule dans la salle de conférence quand nous sommes arrivés. Tout le monde s'est aligné et est entré en ordre dans la salle.

 

Le nombre de personnes venant hors de la ville était bien au-delà des estimations initiales. Lorsque nous sommes entrés dans la salle, tous les sièges étaient occupés.

 

Un pratiquant de la ville de Daqing a crié : « Tous les pratiquants de la ville de Daqing, s'il vous plaît levez-vous et donnez vos sièges aux pratiquants venant de l'extérieur de la ville ! »

 

Les pratiquants locaux se sont levés et sont allés s'asseoir par terre dans l'espace libre devant. Aucun d'entre eux ne semblait mécontent.

 

Beaucoup de personnes n'avaient toujours pas de sièges. Le gérant de la salle a finalement accepté de laisser entrer tous les pratiquants et de les laisser se tenir debout dans les allées.

 

Les pratiquants venaient d'un peu partout pour partager leurs expériences de cultivation. Le public était très calme. Personne ne parlait, mangeait, fumait ou jetait des ordures par terre. J'ai entendu des membres du personnel de la sécurité de la salle dire qu'ils n'avaient jamais vu une telle conférence. Ils n'avaient plus rien à faire.

 

Il y a eu une pause d'une heure pour le déjeuner. L'hôte a annoncé que la salle à manger était à côté et je pensais n'avoir aucune chance d'avoir quelque chose à manger. Je me souvenais du chaos à l'heure du déjeuner à mon ancienne école, où nous n'étions que quelques centaines d'étudiants. Il y avait plus de mille personnes à cette conférence !

 

Les pratiquants sont entrés dans la salle à manger, un par un. On nous a dit à la porte : « Dix personnes par table, six yuans par personne. S'il vous plaît déposez votre argent sur la table. »

 

Il y avait plusieurs tables dans la salle, mais pas de chaises. Sur chaque table il y avait un grand bol de riz et quatre plats. Tout le monde cherchait une place vide et s'y installait. Tout le monde a mangé, a payé ses six yuans et est parti tranquillement quand ils avaient fini. En une trentaine de minutes, plus de mille personnes avaient fini de manger et étaient partis.

 

La conférence s'est terminée en fin d'après midi. Ceux d'entre nous de Qiqihar sommes restés un peu plus longtemps puisque notre bus ne partait que deux heures plus tard. L'équipe de nettoyage est arrivée, mais il n'y avait pas grand-chose à faire car personne n'avait laissé d'ordures.

 

L'une des organisatrices a dit qu'elle était surprise que la conférence s'était si bien déroulée. Elle nous a dit qu'elle s'était inquiétée si chacun paierait bien pour le déjeuner. Quand elle a vérifié avec le directeur de la salle à manger, on lui a dit que le montant perçu était correct au centime près.

 

Elle nous a dit qu'elle était une femme au foyer et qu'aucun des autres organisateurs n'avaient d'expérience dans l'organisation d'une si grande activité. Ils étaient tellement inquiets qu'ils n'avaient pas bien dormi pendant plusieurs nuits. Mais tous les pratiquants avaient tout d'abord pensé aux autres et la conférence avait été un grand succès

Le Fa rectifie tout

 

Plusieurs années se sont écoulées mais je suis toujours ému en pensant à cet événement. En deux ans seulement, Dafa a forgé un nombre innombrable de personnes qui ont choisi des principes moraux élevés comme guide. Ils vivent selon les principes d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Des fonctionnaires, des hommes d'affaires ou des employés – ils étaient de bonnes personnes partout où ils allaient.

 

Mais quand le nombre de ces bonnes personnes a commencé à augmenter de façon exponentielle et que les critères moraux de la société se sont vraiment élevés, le régime communiste a lancé la persécution

 

Le PCC a détruit cette occasion précieuse d'un rétablissement de la moralité en Chine. Le PCC a eu recours à toutes les forces maléfiques pour éradiquer les bonnes personnes en Chine. En conséquence, la société a sombré dans le chaos et les critères moraux continuent à dégringoler.

 

Est-ce que les gens de la Chine se comportent mal fondamentalement ? Non ! La solution est simple. Redonnez aux Chinois leur droit à pratiquer le Falun Gong pour qu'ils puissent devenir de bonnes personnes.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/5/19/150639.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/5/13/308532.html