Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,154,583 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Commencer la cultivation


Abandonner les vieilles rancœurs

 

Écrit par une pratiquante de la province du Hebei en Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai 67 ans et j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en août 2012. J'ai réussi à abandonner ma colère et la rancœur et à développer un cœur de compassion et de bonté après avoir pratiqué.

 

Comment Dafa m'a sauvé la vie

 

J'ai développé des maladies graves dans la quarantaine, dont une maladie cardiaque, de l'hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol et je prenais des médicaments antihypertenseurs. Pendant des années, je suis allée à l'hôpital et ai pris divers médicaments, mais rien n'a aidé. Au lieu de cela ma santé a empiré. Avant que je ne commence à pratiquer le Falun Dafa, j'étais tellement malade que je ne pouvais même pas descendre les escaliers.

 

Je vivais avec ma fille à l'époque. Je ne pouvais pas l'aider à faire le ménage ou à prendre soin des enfants et ma fille devait rester avec moi tous les jours. Je dépensais beaucoup d'argent et je dérangeais sérieusement la vie de ma fille ; j'étais constamment sous pression et j'étais un fardeau pour mes enfants.

 

Mon frère et ma belle-sœur sont des pratiquants de Falun Dafa et mon frère m'a conseillé d'essayer de pratiquer. Seulement deux semaines après avoir commencé à lire le Zhuan Falun, avant même de commencer à faire les exercices, ma santé s'est améliorée et j'ai arrêté de prendre des médicaments ; je suis devenue énergique et ai commencé à faire des tâches ménagères. Je suis même allée avec ma famille en voyage, ce qui aurait été impossible pour moi auparavant.

 

Les mauvais traitements de mon ex-mari

 

J'ai été mariée plus de 30 ans. Au cours de ces années, j'ai énormément souffert. Pour survivre, j'ai dû obtenir le divorce à cause de son tempérament violent.

 

Mon ex-mari dérapait souvent. Quand nos enfants étaient petits, il hachait souvent la porte avec une hache dès qu'il rentrait et ce, pour aucune raison. Nos enfants et moi étions effrayés, mais nous n’avions aucun endroit pour nous cacher. Peu importe comment j'essayais de prendre soin de lui de tout mon cœur, il n'était jamais content.

 

Les disputes étaient chose commune entre nous dans les premières années de notre mariage. Pendant deux ou trois ans, il ne m'a pas parlé. Plus tard, il a tout simplement cessé de me parler pendant plusieurs années. Il a également fait toute sorte de choses en son pouvoir pour me faire souffrir.

 

Mon ex-mari gérait une usine et a fait beaucoup d'argent. Cependant, il m'en donnait à peine assez pour pouvoir acheter de la nourriture et il n'a presque rien donné à nos enfants ainsi qu'à moi. Il n'a pas pris soin de nos enfants ; j’ai élevé nos enfants par moi-même. Il a donné tout l'argent qu'il a gagné à ses parents et à plusieurs de ses frères. Les familles de ses frères sont devenues très riches avec son aide, alors que nos enfants et moi n'avions rien.

 

Après avoir vécu sous cette contrainte constante pendant des années, j'ai développé une maladie cardiaque grave. Le médecin qui me traitait a compris ma situation et m'a dit, « Partez rapidement loin de lui. Sinon, vous pourriez mourir. » Pour survivre, j'ai décidé de divorcer. Nos enfants étaient conscients de ma situation et ils me soutenaient.

 

Après le divorce

 

Lors de l'audience du divorce, le tribunal a décrété que chacun de nous aurait la moitié de la maison. Peu de temps après le divorce, il s'est de nouveau marié et a déménagé. J'ai continué à vivre dans la maison. Six ans plus tard, il a divorcé de nouveau. Il a appelé nos enfants et leur a dit qu'il n’avait plus rien, plus aucun endroit pour vivre et dormait sous un hangar brisé.

 

Abandonner ma rancœur et le traiter gentiment

 

À l'époque, je pratiquais Dafa depuis un peu plus d'un an. En tant que pratiquante, je savais que je devais le traiter avec bonté. Considérant sa mauvaise situation, j'ai pensé qu'il fallait que je le laisse vivre dans la maison et je suis allée vivre avec ma fille. Cependant, il m'a été très difficile d'abandonner la rancœur que j'avais formée envers lui au fil des ans.

 

Je me sentais en colère chaque fois que je me souvenais de la façon dont il m'avait traitée auparavant. Je pensais alors à l'enseignement du Maître que dans tout ce que nous faisons, nous devons prendre en considération les autres d'abord et être tolérants. Je faisais de mon mieux pour dissoudre la rancœur encore et encore en suivant l'enseignement du Maître.

 

Je gardais à l'esprit que toute possession matérielle n'était pas ce que je voulais et que tout ce que je voulais était Dafa. J'ai donc déménagé chez ma fille aînée.

 

Mon ex-mari est d'abord allé vivre chez notre deuxième fille et il n'a pas immédiatement emménagé dans la maison. Bien que j'avais déménagé, je ne pouvais toujours pas complètement lâcher ma rancœur. Au début pendant plusieurs mois, chaque fois que je pensais à son déménagement, je devenais contrariée. Chaque fois que j'entendais parler de lui, j'étais contrariée.

 

Après plusieurs mois d'étude du Fa et de partage avec les autres pratiquants, j'ai finalement complètement abandonné ma rancœur. Plus tard, quand j'ai entendu dire qu'il avait emménagé dans la maison, mon esprit était calme et tranquille. Comme il n'avait pas pris soin de nos enfants quand ils étaient jeunes, les enfants se sont également plaints de lui. Je leur ai conseillé d'être gentils avec lui et de prendre soin de lui, car après tout, c'était leur père.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/7/8/151444.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/6/15/310685.html