Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,691,972 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une épouse poursuit l'ancien dictateur chinois pour la mort prématurée de son mari

 

Écrit par un correspondant de Minghui en Mongolie intérieure

 

 

(Minghui.org) Un habitant de la ville de Kuilehe est mort en 2010 alors qu'il purgeait une peine de quatre ans pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 

L'épouse de M. Zhou Jian, Mme Tian Xiuying, a déposé une plainte pénale contre Jiang Zemin cinq ans après la mort de son mari. Elle tient l'ancien dictateur chinois responsable de la persécution du Falun Gong qui a coûté la vie à M. Zhou.

 

M. Zhou, 61 ans, était devenu une cible après que la persécution avait commencé en 1999. Il a été arrêté cinq fois entre 2000 et 2002, simplement pour avoir une foi inébranlable. Chaque fois, il a été détenu de quinze à quarante-cinq jours.

 

La police locale s'est à nouveau emparée de M. Zhou le 8 mai 2007. Ils l'ont libéré pour raison médicale quinze jours plus tard, quand il a soudainement eu des problèmes cardiaques.

 

M. Zhou a été à nouveau détenu cinq mois plus tard et condamné à quatre ans de prison en janvier 2008.

 

Tout en purgeant sa peine à la prison de Baoanzhao, M. Zhao a eu à plusieurs reprises une rechute de ses problèmes cardiaques.

 

Le 31 mai 2010, Mme Tian s'en allait à la prison quand elle a reçu un appel téléphonique d'un responsable de la prison nommé Xu Jindi, qui lui a dit que M. Zhou avait été encore une fois hospitalisé.

 

M. Zhou avait déjà cessé de respirer lorsque Mme Tian s’était précipitée à l'hôpital. Elle soupçonne que les mauvais traitements de la prison et le manque de soins médicaux appropriés ont probablement contribué à la mort subite de son mari. Cependant, la prison a refusé de demander une autopsie ou d'expliquer la cause du décès.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix-sept dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/13/159523.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/11/336173.html