Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,708,549 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


 

« La dernière chance » vue en rêve

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Hebei en Chine

 

 

(Minghui.org) C’est avec le cœur lourd que j’écris cet article à propos d’une vision que j’ai eue en rêve, en espérant pouvoir encourager les compagnons de cultivation à ne pas se relâcher dans leur cultivation. La rectification de Fa touche pratiquement à sa fin, alors soyons diligents et saisissons la dernière chance que le Maître nous donne de sauver davantage de gens.

 

Dans mon rêve, j’ai vu une dimension similaire à la nôtre. La seule différence, c’est qu’elle était un peu plus sombre et plus désolée. À part moi, il n’y avait là personne d’autre.

 

Tout à coup, tout ce qu’il y avait devant moi - la terre, les arbres, les bâtiments - a commencé à s’élever dans les airs, comme un immense vaisseau. Je l’ai vu très clairement dans mon rêve. Et en s’élevant, le fond s‘effondrait, laissant tomber de la terre en s’éloignant.

 

Mon instinct m’a soufflé que je ne méritais pas de monter à bord de ce vaisseau, parce que je n’avais pas bien cultivé. Je n’avais pas accompli mes vœux. Ceux qui méritaient d’y être étaient de véritables pratiquants qui avaient atteint les critères, accompli leur vœux et éliminé tous leur attachements.

 

Je me tenais là l’esprit vide, incapable de bouger. J’étais habité d'immenses regrets.

 

Ce vaisseau s’élevait peu à peu. Lorsqu’il s’est trouvé à environ 10 mètres de hauteur, j’ai vu une rangée de petites boîtes transparentes placées d’un côté du vaisseau, il y en avait environ 20 ou 30. Les boîtes, ai-je pensé, devaient contenir notre vertu majestueuse. Mais mes boîtes à moi étaient vides.

 

Au-dessus de chaque boîte étaient inscrits des nombres correspondant au nombre d’êtres que nous avions sauvés. Si nous avions atteint ce nombre, nous avions satisfait au critère. Seulement alors nous pouvions monter sur ce vaisseau et suivre le Maître pour aller dans le nouvel univers. Mais pas une des boîtes ou des nombres me concernant ne faisait l’affaire. Je n’avais pas sauvé suffisamment d’êtres.

 

Ces dernières années, j’ai été impliqué dans des activités de Dafa, mais les raisons pour lesquelles je l’avais fait étaient impures. Je fais partie du groupe de pratiquants qui ne sont pas sérieux dans leur cultivation. Je n’étudiais pas le Fa régulièrement, je ne pratiquais pas les exercices et je n’émettais pas la pensée droite. Je ne cultivais pas bien mon xinxing et je n’ai pas sauvé suffisamment d’êtres.

 

Globalement, je n’ai pas bien fait dans la cultivation.

 

En écrivant ceci, j’avais des sueurs froides causées par la peur. Je n’ai pas bien cultivé, mais le plus important c’est que je n’ai pas respecté mes vœux. Rompre ses vœux a des conséquences inimaginables.

 

Dans le rêve, je pensais que tout était joué et que je ne méritais plus de vivre. Le Maître a endossé tant de choses pour moi au cours des dernières années, mais j’ai persisté à ne pas respecter mes vœux. Les innombrables êtres de mon monde seraient détruits et désintégrés.

 

C’est comme l’a dit le Maître :

 

« Un crime incomparablement immense ! »(« Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2016 »)

 

Le Maître a dit aussi :

 

« … lorsque vous comprendrez ce que vous avez manqué, même si on vous laisse vivre vous n'aurez plus envie de vivre ! » (« Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la conférence de Loi du New York Métropolitain »)

 

Les paroles du Maître ont décrit ce que ressentais à ce moment précis.

 

L’énorme vaisseau a soudain cessé de s’élever. Le Maître est apparu à droite et me regardait. Cette sorte de tristesse et de désespoir que je ressentais était vraiment douloureux - c’est comme si quelqu’un m’ouvrait le cœur avec un couteau.

 

Je me sentais si désemparé. J’avais l’esprit vide à ce moment-là, étant donné que toute pensée serait honteuse à cet instant.

 

Soudain, l’énorme vaisseau a commencé à m’appeler et a rebroussé chemin, atterrissant lentement. Je savais que le Maître ne voulait pas m’abandonner, ne voulait pas que je sois confronté à cette sorte de conséquence horrible. Le Maître m’a montré de nouveau sa miséricorde infinie et sans borne.

 

Une pratiquante a surgi derrière moi et a marché sur la couche de terre. Elle a pris la moitié des boîtes.

 

J’ai réalisé que le Maître lui demandait d’endosser la moitié de mes responsabilités, mais je devais remplir le reste des boîtes moi-même de manière à les faire correspondre aux nombres inscrits là-haut pour compenser ce que j’avais perdu. Comme j’avais perdu pour toujours d’innombrables êtres à cause de mon manque de diligence, je ne pourrais pas non plus retourner à mon monde originel.

 

Quand la pratiquante a terminé de ramasser les boîtes, le Maître a dit : « Il va encore monter pendant trois minutes. » Je me suis alors réveillé de mon rêve.

 

Le Maître m’a accordé trois minutes de plus pour bien faire, mais je ne sais pas combien dure cette période de temps dans le monde humain. Je sais seulement que ce temps est très court.

 

La raison pour laquelle je partage ce rêve est que j’espère qu’il encouragera les pratiquants qui n’ont pas été diligents à saisir cette occasion finale et ce temps limité pour sortir et sauver les gens, et éliminer leurs attachements humains. Utilisons cette opportunité finale pour compenser ce qu’on a perdu ; autrement, le résultat final sera terrifiant. Chaque minute et chaque seconde est un moment décisif où il s’agit de périr ou survivre.

 

Je remercie le Maître pour sa compassion infinie. À partir de maintenant, je ferai de mon mieux pour bien faire les trois choses et m’assimiler au Fa autant que possible. Le rêve m’a réveillé et deviendra pour moi un élan pour mieux faire les trois choses et répondre à l'attente et au salut compatissant du Maître.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/11/159908.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/30/337001.html