Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,691,972 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Après avoir souffert neuf ans en prison, Mme Qi Xiangru dépose une plainte judiciaire contre Jiang Zemin

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Qi Xiangru est une pratiquante de Falun Gong originaire du canton de Kangping, ville de Shenyang, province du Liaoning. En raison de sa croyance en Falun Gong, elle a été condamnée à neuf ans de prison en septembre 2002.

 

Elle a souffert de torture, de travaux forcés et de lavage de cerveau dans la prison pour femmes du Liaoning.

 

Le 16 juin 2015, Mme Qi a fait parvenir au procureur général et à la Cour suprême de l'État, sa plainte contre Jiang Zemin, le coupable des dix-sept années de persécution contre le Falun Gong.

 

Le Falun Gong a apporté le bonheur dans sa vie

 

Mme Qi Xiangru a commencé à pratiquer le Falun Gong en novembre 1997 à 53 ans. Elle étudiait avec diligence le Fa et pratiquait les exercices tous les jours. Elle a récupéré de multiples problèmes de santé tels que d'hyperplasie osseuse, de rhinite et de néphrite.

 

L'hyperplasie osseuse de la colonne lombaire a causé beaucoup de douleur à Mme Qi. L'hyperplasie osseuse s'est ensuite propagée vers l'intérieur et a touché le nerf sciatique. Mme Qi s'est rendue dans différents hôpitaux et a essayé différents types de méthodes de traitement, mais tout a été en vain. En raison de son état, elle était incapable de faire du travail lourd.

 

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, elle a récupéré et était toujours d'humeur agréable et pouvait faire n'importe quel travail. Chaque jour, quand elle se mettait au travail, elle nettoyait d'abord le bureau, puis le couloir. Son superviseur faisait encore son éloge de nombreuses années plus tard, disant : « Les pratiquants de Falun Gong sont vraiment bons ! »

 

Arrestations, détentions et peine d'emprisonnement

 

Depuis le 20 juillet 1999, lorsque Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong, Mme Qi, a subi de multiples arrestations, détentions et une peine de neuf ans d'emprisonnement.

 

Mme Qi, s'est rendue au gouvernement provincial du Liaoning le 22 juillet 1999 pour faire appel contre l'interdiction injuste envers le Falun Gong. Elle a été arrêtée et détenue à l'auditorium du district de Dongling avec des centaines de pratiquants de Falun Gong.

 

Elle s'est également rendue à Pékin pour faire appel pour le Falun Gong le 5 octobre 1999 et a été arrêtée. Elle a été reconduite dans la province du Liaoning où elle a été détenue dans la maison de détention n o5 de la ville de Liaoning, puis déplacée au Centre d'éducation des femmes, qui servait à détenir des prostituées. Elle a été libérée le 15 décembre après avoir été détenue pendant deux mois.

 

Le 26 septembre 2001, des policiers du poste de police de Zhennan ont effectué une fouille illégale dans son domicile et ont arrêté Mme Qi. Elle a été interrogée sur la source de ses documents d'information sur le Falun Gong.

 

Elle a refusé de répondre à leurs questions. Après avoir été interrogée, elle a réussi à s'échapper du poste de police. En raison de la probabilité d'être arrêtée à nouveau, elle ne pouvait pas rentrer chez elle et a erré d'un endroit à l'autre. La police a alors arrêté sa sœur et l'a placée en détention pendant quinze jours.

 

Mme Qi a été arrêtée le 23 mai 2002 par des policiers de la ville de Dongguan et a été envoyée au centre de détention de la ville de Shenyang. Elle y est restée plus de six mois. Elle a commencé une grève de la faim qui a duré 68 jours du 22 juillet au 28 septembre 2002. Elle a été mise sur le lit de la mort et a subi un gavage.

 

Mme Qi a été secrètement condamnée à neuf ans de prison par la Cour de Kangping le 30 septembre 2002. Elle a été envoyée à la prison pour femmes du Liaoning le 4 décembre 2002. Elle a été forcée de s'asseoir sur un petit tabouret (30 cm de large et 20 cm de haut) tous les jours pendant trois mois.

 

À la suite de cette torture, ses fesses étaient gravement meurtries et déformées. Elle a été soumise à des travaux forcés de 6 h 30 à 23 h. On l'a souvent forcée à travailler au-delà de 23 h.

 

En raison de l'obligation de travailler pendant de longues heures et de ne pas avoir le droit de faire des exercices de Falun Gong pendant une longue période, la santé de Mme Qi s'est détériorée. On lui a diagnostiqué des fibromes utérins en 2007.

 

Le nouveau chef de division à la prison a commencé à soumettre Mme Qi à des séances de lavage de cerveau. Elle a été obligée de réciter le règlement de la prison. Si elle refusait, elle était punie de divers mauvais traitements, comme nettoyer les toilettes, ne pas avoir de temps de pause ou de déjeuner et devoir rester immobile dans un endroit après le travail jusqu'à 23 h 30. Le dimanche, on la forçait à se tenir debout de 7 h à 19 h. On a également indiqué aux détenues de sa cellule qu'elles ne devaient pas la laisser regarder la télévision.

 

Elle a souvent été appelée au bureau pour des punitions supplémentaires telles que rester debout, s'accroupir ou des électrochocs avec des matraques électriques. Elle a également été obligée de regarder des vidéos qui montraient que d'autres avaient été transformés avant d'être libérés.

 

Un jour en 2009, elle a été appelée au bureau. Sans aucune explication, ils l'ont électrocutée avec des matraques électriques sur le cou, le dos, les mains et le visage. Les gardiens l'ont électrocutée jusqu'à ce que les matraques n'aient plus de batterie ; environ 40 minutes.

 

En 2008, sous la pression des autorités, le mari de Mme Qi a divorcé.

 

Elle a été libérée le 22 mai 2011 après avoir purgé une peine de neuf ans d'emprisonnement.

 

Cependant, Mme Qi a continué à être harcelée par la police après sa libération. Le 30 décembre 2013, elle a été arrêtée chez elle sans raison apparente et placée dans le Centre de détention de Liaoning pendant 25 jours.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 17 dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/12/159918.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/10/335827.html