Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,691,972 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un homme du Shandong dépose une plainte pénale contre l'ancien dictateur pour son infirmité due à la persécution

 

Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

 

 

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong M. Zhang Keliang et sa femme, Mme Wang Zhongyun, de la ville de Shouguang, province du Shandong, ont déposé une plainte pénale contre l'ancien dictateur Jiang Zemin, l'instigateur de la persécution, peu de temps après mai 2015.

 

Le couple et leur famille ont souffert énormément des suites de la persécution du Falun Gong. En plus que tous deux perdent leurs emplois, M. Zhang est devenu infirme à cause des coups reçus de la police et il est maintenant incapable de faire du travail manuel difficile.

 

Qu'a subi la famille ?

 

    M. Zhang, un employé remarquable dans son ancienne société, et sa femme ont eu leur maison pillée et ils ont été arrêtés, interrogés, menacés et battus depuis 1999. La mère de M. Zhang et la fille unique du couple ont été souvent harcelées et suivies par la police.

Le domicile du couple a été saccagé sept fois. M. Zhang a été détenu en prison quatre fois et il a été condamné à une année dans un camp de travaux forcés (il n'a pas été admis à cause de son infirmité). Il a été envoyé dans un centre de lavage de cerveau trois fois. Mme Wang a été détenue trois fois et elle a été condamnée à trois ans dans un camp de travaux forcés (elle n'a pas été admise parce qu'elle vomissait et ce, jusqu'au point de presque mourir). Elle a été envoyée dans un centre de lavage de cerveau deux fois.

 

Le dos de M. Zhang a été fracturé deux fois au centre de détention. La première fois qu'il a été arrêté, un policier s'est assis sur lui de tout son poids lui fracturant l'épine dorsale. Hurlant de douleur, M. Zhang a été entouré par d'autres policiers, qui l'ont battu jusqu'à ce qu'il arrête de bouger.

 

Lors du Nouvel An chinois, M. Zhang et sa femme sont allés voir sa mère. Avant qu'ils ne puissent même la saluer, une douzaine de policiers se sont précipités au village et ont commencé à les chercher.

 

Tous deux ont finalement été arrêtés et interrogés séparément. La police a torturé M. Zhang pendant dix heures, l'a battu et choqué avec des matraques électriques. Son dos a été de nouveau blessé.

 

    M. Zhang n'a jamais complètement récupéré et il ne peut plus se tenir droit.

Mme Wang a été paralysée dans la partie supérieure de son corps à un tel point qu'elle ne pouvait pas prendre soin d'elle-même après avoir été brutalement interrogée. Malgré ceci, elle n'a pas été libérée et a été envoyée dans un centre de détention. Elle devait s'étendre au centre de détention et avait besoin de l'aide de trois personnes pour utiliser les toilettes. Elle a retrouvé la santé après avoir été libérée et avoir fait les exercices de Falun Gong à nouveau.

 

La fille du couple n'avait que sept ans quand ils ont été arrêtés la première fois. Ayant été suivie partout par la police, elle ne pouvait plus supporter plus longtemps la pression et elle a abandonné l'école pendant un an, en troisième année. Au cours de ces seize années, elle a vécu dans la peur, alors même que ses proches et ses amies faisaient preuve de discrimination à son égard. Sa grand-mère paternelle, avec qui elle était souvent restée, lui exprimait son ressentiment. La persécution cruelle continue de la hanter jusqu'à ce jour.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des seize dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

Voir aussi :

 

Le Bureau 610 de la ville de Shouguang persécute Zhang Keliang et son épouse Wang Zhongyun

 

« J'ai grandi dans la peur et la discrimination »

 

Mr. Zhang Keliang Arrested Again after Repeated Arrests Left Him Disabled (en anglais)

 

 

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/25/159675.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/20/336402.html