fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,327,737 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Commencer la cultivation


De marginale sans domicile fixe à directrice de télévision

 

Écrit par une pratiquante occidentale

 

 

(Minghui.org) Ma jeunesse a été très turbulente. J’ai grandi dans une petite ville de Nouvelle-Zélande avec un père violent qui, en raison de son manque de sagesse, avait pour habitude de battre ses quatre enfants pour leur enseigner une leçon.

 

Pour une raison quelconque, de tous les enfants, j’étais la plus négative et avais tendance à exaspérer mon père, empirant souvent la situation. Après de nombreuses années de mauvais traitements, je suis devenue désillusionnée de la vie et ai commencé à chercher refuge en côtoyant de mauvaises personnes et en m'adonnant à des désirs de bas niveaux.

 

Une vie sans espoir

 

Boire de l’alcool, écouter de la musique heavy metal et me livrer à l’automutilation et à des pensées suicidaires ont été le prélude d’un chemin dangereux, lequel, de 10 à 20 ans, a consisté en consommation de drogue, trafic de drogue, activités criminelles, errance sans domicile, affiliation à un gang et promiscuité. J’étais en plein tourment mental et avais besoin de réhabilitation.

 

Ma vie a touché le fond, alors avec un ami également perturbé nous avons décidé qu’il était temps d’en finir une fois pour toute. Une nuit, nous avons conduit jusqu'au sommet d’une colline dans un endroit éloigné.

 

Cependant, j’éprouvais au fond de moi des réserves et j'ai finalement refusé de passer à l’acte. Quelque chose au fond de moi me disait de ne pas le faire et que, si je le faisais, mon frère, en particulier, serait bouleversé.

 

Plus tard, j’ai réalisé que cette puissante impulsion de ne pas mettre fin à ma vie était dû à ma relation karmique et celle de mon frère avec le Falun Dafa. J’en suis venue à comprendre que c’était l’arrangement bienveillant du Maître de me sortir de cette vie infernale, afin que je puisse réaliser un vœu ancien, un vœu que j’avais presque oublié - sauver les êtres lorsque le temps viendrait.

 

La nuit où j’ai choisi de vivre n’a toutefois pas marqué la fin de ma vie turbulente. Un autre appel au réveil avait été arrangé. Un soir tard, alors que mon frère était sorti faire la fête en ville, il a été sauvagement battu par des voyous qui lui ont déboîté la hanche, le laissant inconscient sur une voie ferrée.

 

Chercher

 

J’en suis venue à prendre conscience que les épreuves que nous rencontrions avaient un lien avec les méfaits que nous avions commis et qui nous revenaient. Nous avons décidé de cesser de vivre de cette façon et qu’il était temps de chercher une nouvelle compréhension de la vie.

 

Je n’avais jamais pratiqué la méditation, mais je me suis souvenue avoir lu des livres spirituels de ma mère, lorsque j’étais jeune, ce qui avait établi une très petite base pour que je devienne une meilleure personne. Dès ce moment, j’ai cherché l’éveil de toutes les manières que je pouvais.

 

J’ai passé du temps dans un temple Hare Krishna, dans un temple Bouddhiste et dans de multiples retraites et j’ai lu de nombreux livres spirituels. Durant ce temps, le temps prédestiné pour mon frère d'apprendre Dafa est arrivé, après avoir vu des dépliants à son université. Quelques pratiquants occidentaux l’ont pris sous leurs ailes et l’ont encouragé à pratiquer diligemment.

 

De nombreux mois ont passé avant que je ne décide qu’il était temps d'aller lui rendre visite. J'étais impatiente de lui montrer ma grande pile de livres spirituels. Lorsque je l’ai fait, il s’est exclamé : « Tu n’arriveras nulle part en lisant ces livres. »

 

Bien qu’un peu découragée par ses commentaires, je savais qu’il disait la vérité et à ce moment, deux chemins se sont présentés à moi. Faire confiance aux recommandations de mon frère et obtenir Dafa ou retourner à mes anciens travers.

 

Trouver un chemin droit

 

J’ai décidé de faire confiance à mon frère et à ce moment, j’ai choisi le Falun Dafa. Rétrospectivement, sans le moindre doute, cela a été la meilleure décision que j'ai jamais prise.

 

Aujourd’hui, ma vie est stable et heureuse et je suis bénie par une famille heureuse et en bonne santé, y compris un époux et un fils de 7 ans - qui tous deux pratiquent le Falun Dafa. Plus de huit membres de ma famille se sont aussi mis à pratiquer le Falun Dafa et vivent une vie incroyable. J’ai pardonné à mon père de m’avoir battue et abandonnée à un jeune âge.

 

Je vois maintenant mes épreuves de jeunesse comme une bénédiction cachée. Le fait de ma maturité précoce a fait qu’au moment où j’ai obtenu Dafa, j'avais alors 20 ans, j’étais prête à endurer les épreuves de la cultivation et à être diligente en révélant la persécution en Chine.

 

Grâce au pouvoir phénoménal de guérison de Dafa, durant toutes ces années, mon fils, mon époux et moi ne sommes jamais tombés malades ni n'avons pris un seul médicament. Toutes les maladies dont je souffrais depuis mon adolescence ont disparu, y compris les migraines chroniques.

 

J’ai réussi à bâtir une affaire florissante et à faire carrière en tant que directrice de télévision en dépit d'avoir abandonné l’école et de n'avoir pas reçu d'éducation supérieure. Dafa m’a donné une grande sagesse et j’ai gagné plusieurs récompenses pour mon travail.

 

Ma vie quotidienne est pleine d’un sentiment profond de réalisation spirituelle - quelque chose que je savais impossible à obtenir en cherchant à l’extérieur comme je le faisais aveuglément. Je pense que mon âme a été sauvée d’une vie où je m'étais presque perdue.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/3/20/155971.html