Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,918,845 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


Les manifestations massives à Xiantao et la persécution du Falun Gong

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong en Chine

 

 

(Minghui.org) Des milliers de personnes ont manifesté contre la construction d’une usine d’incinération des déchets à Xiantao dans la province du Hubei les 25 et 26 juin 2016.

 

Les autorités locales ont mobilisé plusieurs milliers de policiers pour réprimer les manifestants, qui exprimaient leur inquiétude quant aux conséquences environnementales qu’entraînerait l’implantation d’une telle usine dans leur ville. Les autorités locales avaient donné leur approbation à une société de Hong Kong pour construire l’usine en dépit du fait que des usines à incinération similaires construites par l’entreprise dans d’autres provinces avaient causé de graves problèmes de pollution.

 

La police a battu violemment les manifestants et beaucoup de personnes ont été arrêtées. Le gouvernement a bloqué les informations sur la manifestation et la répression en coupant l’alimentation électrique et en censurant l’Internet et la radio. Les citoyens du Net ont réussi à poster brièvement en ligne des vidéos montrant la violence policière juste avant que police chinoise d’Internet ne les retire.

 

La persécution à Xiantao

 

La persécution du Parti communiste chinois envers le Falun Gong dure depuis plus de 17 ans. À Xiantao, au moins cinq pratiquants sont morts sous la persécution, un a disparu et onze ont été condamnés à la réclusion. Beaucoup d’entre eux ont été placés dans des centres de détention ou incarcérés dans des camps de travail. Deux pratiquants sont toujours en prison, cinq sont détenus et plusieurs ont dû quitter leur domicile pour échapper à davantage de persécution.

 

La répression à l’encontre des manifestants à Xiantao met en évidence des points communs s’agissant du recours à la violence et aux mensonges du PCC.

 

Le PCC recourt toujours à la violence pour réprimer les manifestations pacifiques

 

La manifestation publique à Xiantao entendait appeler le gouvernement à retirer l’autorisation de construire une usine d’incinération des déchets et ce afin de préserver l’environnement local. Un tel problème aurait pu être résolu pacifiquement si les responsables administratifs avaient bien voulu écouter le public. Mais les responsables du PCC ont préféré recourir à la violence et réprimer les manifestants.

 

Le Falun Gong enseigne aux gens à être bons en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. La pratique du Falun Gong permettant d’améliorer la santé et la moralité, elle s’est rapidement diffusée dans toute la Chine dans les années 90. En juillet 1999, Jiang Zemin alors à la tête du PCC a, par jalousie et abusant de son pouvoir, initié et maintenu la persécution du Falun Gong organisée par l’État. De nombreux pratiquants ont été torturés à mort. Davantage ont été emprisonnés. Le PCC organise même les prélèvements d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong à des fins lucratives.

 

Les pratiquants de Falun Gong sont un groupe de bonnes personnes. Ils demandent justice et appellent le PCC à mettre fin le plus vite possible à la persécution, de façon pacifique et rationnelle.

 

La censure via l’appareil d’État entend tromper l’opinion publique

 

Les coupures de courant et la censure Internet, y compris le filtrage de mots-clés et le blocage des téléchargements de vidéos, étaient parmi les mesures répressives appliquées à Xiantao le 25 juin 2016.

 

Des milliers de policiers ont poursuivi la répression violente le jour suivant, et la censure Internet s’est intensifiée. Le gouvernement a supprimé toutes les vidéos, images ou informations relatives à la répression violente, ne laissant que les reportages de propagande officielle créés par les médias gérés par l’État.

 

La persécution du Falun Gong implique de la même manière une censure intensive de l’information. Le pare-feu Internet a été mis en place pour censurer et bloquer tous les mots-clés liés au Falun Gong. À moins de le contourner, les gens en Chine ne peuvent avoir accès à aucune information véridique à propos du Falun Gong, mais à la seule propagande et aux calomnies du gouvernement.

 

Le PCC met en œuvre la surveillance et la répression de ces pratiquants de Falun Gong qui osent alerter le public sur la persécution. En même temps, il tente de dissimuler les faits au sujet du Falun Gong pour tromper le public.

 

Le PCC diffuse mensonges et calomnie et dissimule la vérité

 

Les autorités locales ont intensifié la censure Internet après la manifestation à Xiantao et ont publié leur propagande dans les médias contrôlés par l’État, déclarant que l’usine d’incinération des déchets sera d’une haute technologie avec un faible taux de pollution. La vérité, c’est que dans d’autres provinces, la société de Hong Kong a déjà implanté des usines extrêmement toxiques qui ont gravement endommagé l’environnement dans ces endroits.

 

Le PCC dirige la persécution du Falun Gong en utilisant l’appareil d’État tout entier, y compris les hôpitaux militaires. Il répand sur une grande échelle mensonges et calomnies contre le Falun Gong, y compris le fait de diffamer la pratique avec des morts falsifiées. En 2001, Il a mis en scène l’incident de l’auto-immolation de Tiananmen pour induire en erreur toute la Chine via les médias gérés par l’État. La presse contrôlée par le PCC, y compris les journaux les magazines, la télévision et les stations de radio ont diffusé sans relâche force mensonges pour diffamer le Falun Gong et tromper les gens en Chine et dans le monde entier.

 

Impact des manifestants

 

Les dizaines de milliers de personnes de Xiantao qui ont pris part à la manifestation de deux jours ont obligé le gouvernement à retirer l’autorisation de la construction de l’usine d’incinération. Sans la manifestation, le gouvernement aurait poursuivi la construction de l’usine, et les gens de Xiantao auraient eu à supporter la pollution et autres conséquences.

 

Les pratiquants de Falun Gong organisent des manifestations pacifiques depuis plus de 17 ans. Leur bonté et leur courage ont ému d’innombrables personnes. De nos jours, beaucoup de citoyens chinois résistent activement à la persécution et font appel pour que Jiang Zemin soit traduit en justice.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/17/159183.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/27/333537.html