Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

292,240,453 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Valider Dafa avec les paroles et les actes


Toujours cultiver comme au début

 

Écrit par une pratiquante de Falun Gong de Pékin

 

 

(Minghui.org) J'avais une bronchite congénitale depuis que j'étais petite fille. Quand cela éclatait, je ne pouvais même pas faire la cuisine. Parce qu'il y avait beaucoup de travaux agricoles, ma belle-mère aimait beaucoup les frères de mon mari parce qu'ils pouvaient aider. Je les enviais. Je boudais souvent, et ma bronchite s'est transformée en asthme. Je devais prendre des médicaments pour soulager la douleur et ma vie semblait être un enfer vivant.

 

Mes maladies ont disparu après que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999. Je me suis efforcée de tout faire selon Authenticité-Bienveillance-Tolérance et j'ai appris à regarder les situations du point de vue des autres. C'est Dafa qui a résolu les conflits et les malentendus entre ma belle-mère et moi. Bien qu'elle ne pratique pas le Falun Dafa, elle dit aux gens qu'elle rencontre que j'ai beaucoup changé depuis que j'ai commencé à pratiquer, et elle comprend que le Parti communiste chinois (PCC) persécute injustement le Falun Dafa.

 

Distribuer des documents imprimés du Falun Dafa au paroxysme de la persécution du PCC

 

Le PCC a commencé la persécution du Falun Dafa peu de temps après que j'ai commencé à pratiquer et que j'ai compris combien Dafa est merveilleux. Bien que je n'avais pas une compréhension profonde des principes du Fa, je savais que Dafa était le chemin le plus juste et celui dont j'avais le plus besoin dans ma vie. C'était le Maître qui m'avait changé pour le mieux et m'avait appris le véritable but de la vie. Avec cette pensée, j'ai parlé de la beauté du Falun Dafa aux gens qui m'entouraient. Cependant, alors que le PCC intensifiait la persécution, les gens sont devenus de plus en plus induits en erreur et il leur est devenu encore plus difficile de comprendre la vérité sur le Falun Dafa.

 

En raison de l'oppression galopante et de la conjoncture économique difficile, il y avait peu de sources pour les documents de clarification de la vérité. Parfois, les pratiquants éloignés apportaient un exemplaire des nouveaux articles du Maître et quelques documents d'information. Je les copiais à la main en utilisant du papier carbone pour faire plusieurs copies de chacun, que je distribuais ensuite aux pratiquants près de chez moi.

 

Il n'y avait que quelques pratiquants dans notre région et nous avons tous suivi les enseignements du Maître et avons bien coopéré. Nous avons essayé de chercher d'autres pratiquants pour leur donner les nouveaux enseignements du Maître et des documents d'information.

 

J'ai ensuite rencontré un pratiquant qui préparait des documents et qui nous les fournissait. Nous avons été remplis de joie, comme si nous avions retrouvé un membre de la famille perdu depuis longtemps. Nous avons pu mieux faire pour diffuser la vérité sur le Falun Dafa ainsi que pourquoi le PCC persécute la pratique. Nous avons ensuite mis en place notre propre site de production de documents.

 

Une expérience inoubliable

 

Chaque pratiquant de Dafa a probablement une expérience qui se démarque dans son esprit. Ceci est la mienne : notre site de production de documents de clarification de la vérité a été attaqué en avril 2006. Les trois pratiquants locaux qui fabriquaient les documents ont été arrêtés en même temps. J'avais déjà assumé la responsabilité de distribuer des documents dans quelques districts, qu'allais-je faire sans matériel ? Je n'avais jamais participé à la production des documents et je ne savais rien sur le sujet. Le seul choix que j'avais était de discuter du problème avec un pratiquant dans une autre région. Il a dit qu'il pourrait me fournir un brouillon que je pourrais ensuite reproduire, j'ai donc été d'accord.

 

À cette époque, nous étions très pauvres. Nous avions trois enfants à entretenir et mon mari était le seul salarié. Bien que d'autres pratiquants avaient versé des fonds, nous ne pouvions nous permettre d'acheter qu'une photocopieuse. J'ai demandé à la fille d'un pratiquant de m'aider à acheter une photocopieuse en ville.

 

Nous attendions un bus dans une gare routière. Je ne l'ai pas vue monter à bord et le bus est parti. Je n'avais pas de téléphone portable et je n'avais jamais voyagé loin de chez moi. En tant que femme d'une région rurale, il était difficile pour moi d'imaginer d'aller dans une ville par moi-même, sans parler d’acheter une machine avec laquelle je n'avais aucune expérience.

 

J'ai demandé au Maître dans mon cœur : « C’est la responsabilité de votre disciple. Je dois y aller. S'il vous plaît, faites que nous nous rencontrions quand nous changerons d'autobus. »

 

J'ai attendu avec angoisse le bus suivant pour notre destination. Quand je suis sortie, je l'ai vue là-bas. J'ai remercié le Maître. Elle a dit : « Je pensais que vous ne viendriez pas. »

 

« Comment aurais-je pu ne pas venir ? » ai-je répondu. « C'est moi qui t'ai demandé de l'aide et je suis désolée de t'avoir inquiétée. »

 

Sur la base de notre confiance constante dans le Maître nous avons acheté l'appareil et d'autres fournitures ; tout s'est bien déroulé.

 

Il était difficile pour moi de produire des documents de clarification de la vérité ; je suis une femme d'une région rurale sans beaucoup de connaissances. Cependant, tant que l'on est déterminé, le Maître est avec nous.

 

Quand j'ai commencé à produire des documents, la jeune femme qui avait voyagé avec moi, mon fils et ma fille m'ont aidée. Quand la jeune femme est partie, mon fils m'a beaucoup aidée. La production était très lente. Mon fils, ma fille et moi mangions à tour de rôle et travaillions à la photocopieuse. Nous travaillions jusqu'à très tard dans la nuit. Mon mari m'a également aidée à distribuer des documents : il n'a pas tardé à distribuer l'Hebdomadaire Minghui ainsi que d'autres documents. Ils étaient tous distribués à temps aux autres pratiquants.

 

Si c'est un besoin pour la rectification de Fa, vous pourrez apprendre les compétences

 

Nous avons continué à produire des documents avec la photocopieuse. Une pratiquante locale s'est ensuite échappée d'un centre de détention avec une forte pensée droite. Elle m'a suggéré d'acheter un ordinateur, mais je lui ai dit que je ne savais pas comment l'utiliser et que je n'avais pas beaucoup d'argent pour pouvoir en acheter un. Elle a dit qu'elle pouvait aider.

 

« Tu viens tout juste de sortir de détention », lui ai-je dit. « Tous tes biens matériels ont été confisqués. Si j'en ai besoin, je l'achèterai par moi-même. » Quelques jours plus tard, elle m'a aidée à acheter un ordinateur et une imprimante laser. Je lui ai donné tout l'argent que les autres pratiquants m'avaient donné pour la production de documents, bien que ce n'était pas suffisant pour payer ces deux articles.

 

Nous avons acheté l'ordinateur, mais nous avions toujours des problèmes : j'avais peu d'éducation et j'avais beaucoup de travail agricole à faire. Il n'était pas facile d'apprendre à utiliser l'ordinateur sans un pratiquant à proximité qui avait des compétences en informatique. Mes deux enfants étaient à l'extérieur pour l'école et ne rentraient à la maison qu'une fois par semaine.

 

J'oubliais souvent ce que je venais d'apprendre. C'était plus facile lorsque mes enfants étaient à la maison, mais c'était difficile pour moi quand ils repartaient à l'école. Ils m'ont aidée en écrivant les procédures étape par étape.

 

Après de nombreux essais et erreurs, j'ai pu produire des documents par moi-même. À cette époque, mon état de cultivation était très bon et je continuais d'élever mon xinxing. Je regardais à l'intérieur à chaque instant pour voir si mes pensées et mes actions étaient conformes au Fa.

 

Les problèmes des compagnons de cultivation sont mes problèmes

 

Un couple marié qui pratiquait a été arrêté et leurs deux filles sont restées seules. Mon mari et moi sommes souvent allés les voir et avons considéré leurs problèmes comme les nôtres. Chaque fois qu'il fallait faire quelque chose à la ferme, nous le faisions.

 

Cet automne-là, mon mari et moi avons demandé à d'autres pratiquants d'aider à récolter le maïs dans cette ferme. Quand nous sommes arrivés avec quatre autres pratiquants, les filles ont dit : « Merci pour votre aide. Mais selon les prévisions météorologiques, une tempête arrive. Pourrez-vous quand même récolter le maïs ? »

 

« Oui. Nous sommes un seul corps : les problèmes des pratiquants sont nos problèmes », ai-je répondu. « Tout est protégé par le Maître. Il ne pleuvra pas tant que nous n'aurons pas fini de récolter le maïs. » Nous avons récolté le maïs, l'avons nettoyé et sommes rentrés à la maison. Dès notre arrivée, il y a eu une grosse tempête. J'ai été très émue et j'ai dit, les larmes aux yeux : « Merci, Maître. Nous avons agit correctement. »

 

Je dois cultiver comme je le faisais au début

 

Je me remémore ces moments difficiles et je me souviens que même si c'était très difficile, je pouvais suivre avec diligence les exigences du Maître.

 

Cependant, la persécution est moins sévère maintenant et je me suis relâchée. Je m'inquiète de cela et je regarde à l'intérieur. Cela aide pendant un certain temps, mais je me relâche à nouveau. J'ai récemment partagé cela avec des compagnons de cultivation et j'ai compris que j'avais des attachements à mes enfants et à mes intérêts personnels.

 

Sur le plan superficiel, il semblait que j'avais abandonné ces attachements. En fait, lorsque j'ai fait face à ces problèmes, ces attachements ont refait surface.

 

Comme j'ai rencontré ces problèmes, je suis déterminée à me débarrasser de ces attachements. Je ne peux pas laisser tomber le Maître. Le Maître a mentionné plusieurs fois ces dernières années :

 

« … en continuant à cultiver et pratiquer comme au début. » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009 »)

 

Tant que nous cultivons comme si nous venions de commencer et que nous suivons de près la rectification du Fa du Maître, nous pouvons remplir notre mission et retourner dans notre véritable foyer.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/10/2/165656.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/7/29/9D-351823.html