Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,072,365 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un homme contraint de prendre des substances nocives inconnues au centre de détention

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Shanxi, Chine

 

 

(Minghui.org) M. Yang Zhantang, un pratiquant de Falun Gong du canton de Yangping dans la ville de Baoji, est tombé gravement malade après avoir été détenu au centre de détention du district de Chencang pendant moins d'un mois. Le 15 octobre, la famille de Yang a reçu un appel téléphonique du centre de détention l'informant que M. Yang avait subi un examen physique à l'hôpital du district de Chencang.

 

Lorsque la femme et le fils de Yang sont arrivés à l'hôpital, ils ont trouvé M. Yang semi-conscient et incapable de parler ou de manger. Le directeur du centre de détention a déclaré à la famille que les examens physiques avaient montré que M. Yang avait des caillots de sang dans le cerveau et qu'un médecin avait recommandé une intervention chirurgicale. La famille a exigé de savoir ce qui était arrivé à M. Yang.

 

« C'était une personne active et en bonne santé quand la police l'a enlevé de chez lui. À présent, il est complètement paralysé ! » s'est exclamée la femme de Yang. « Il ne faisait que parler aux gens de la vérité, de la compassion et de la tolérance. Et vous lui avez fait cela ! »

 

M. Yang a été arrêté, le 25 septembre, sous l'accusation de « saper les forces de l'ordre », un prétexte couramment utilisé par le Parti communiste chinois pour condamner les pratiquants de Falun Gong.

 

Après avoir été interrogé au poste de police du canton de Yangping, il a été emmené au centre de détention du district de Chencang. D'après des informations obtenues de sa famille, M. Yang parlait aux autres de la persécution du Falun Gong dans le centre de détention. Il a par la suite été contraint de prendre des substances nocives inconnues au moins à cinq reprises. Chaque fois qu'il prenait ces substances, il avait des maux de tête et somnolait et était extrêmement fatigué.

 

M. Yang est rentré chez lui sous caution le 18 octobre.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/10/31/166234.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/10/23/355804.html