Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,072,365 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Mme Li Chengfang de la province du Sichuan condamnée à trois ans

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Sichuan, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Li Chengfang du canton de Dazhu, ville de Dazhou, a été condamnée à une peine de prison de trois ans et a reçu une amende de 4000 yuans parce qu'elle refusait de renoncer à sa croyance dans le Falun Gong.

 

Mme Li, dans la cinquantaine, a été arrêtée à son domicile le 9 décembre 2016. Son mari, ainsi que M. Qiu Daming et sa femme Mme Wu Fengqiong, qui étaient en visite à ce moment-là, ont également été emmenés en garde à vue.

 

M. Qiu et le mari de Mme Li ont été relâché peu de temps après, mais Mme Li et Mme Wu sont restées en détention.

 

Mme Li a été emmenée au centre de détention de la ville de Dazhou, tandis que Mme Wu a été emmenée au centre de détention du canton de Dazhu.

 

Mme Li a été jugée au tribunal de Dazhu le 21 juillet 2017, où son avocat a défendu son droit constitutionnel à la liberté de croyance. Le juge président a ajourné l'audience sans émettre de verdict.

 

Le mari de Mme Li a appris deux mois plus tard qu'elle avait été condamnée à la prison.

 

L'argent et les cartes bancaires que la police avait confisqués pendant la fouille de leur domicile n'ont pas été rendus, de plus le juge a donné une amende de 4000 yuans à Mme Li.

 

Partie responsable de la persécution de Mme Li : Pang Xiaozhou (庞晓洲), procureur : +86-15881868910

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/10/28/166196.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/10/22/355788.html