Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,159,267 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un homme du Liaoning à nouveau emprisonné après plus d'une décennie d'incarcération

 

 

(Minghui.org) M. Sun Yubin, 46 ans, un pratiquant de Falun Gong de la ville de Yingkou, province du Liaoning, a été arrêté et détenu à plusieurs reprises depuis que la persécution a commencé le 20 juillet 1999. Il a été envoyé dans un camp de travaux forcés à trois reprises et en prison une fois, pour un total de plus de dix ans entre 1999 et 2011. Au cours de chaque détention, il a été torturé presque à mort à plusieurs reprises.

 

Après sa dernière arrestation, le 25 janvier 2016, M. Sun a été récemment condamné à quatre ans de prison en janvier 2017.

 

Dans la prison de Dongling de la ville de Shenyang, M. Sun a été torturé et on l'a forcé à regarder des vidéos calomniant le Falun Gong. Les gardes l'ont également gavé avec des drogues inconnues qui ont endommagé son système nerveux.

 

Ce qui suit est le récit personnel de M. Sun sur ce qu'il a enduré depuis le début de la persécution.

 

Trois ans de travaux forcés

 

Le 22 juillet 1999, je travaillais sur un chantier de construction quand un groupe d'agents de police m'a arrêté au travail. Ils m'ont emmené au poste de police du district de Caixia et m'ont ordonné d'écrire une « déclaration de repentir » pour renoncer au Falun Gong. J'ai refusé de le faire, alors ils ont fait pression sur ma famille pour qu'elle me pousse à écrire la déclaration mais en vain. La police m'a attaché à un tuyau de chauffage.

 

Reconstitution de torture : Attaché à un tuyau de chauffage

 

Après avoir bu quelques verres, ils ont commencé à me crier dessus et à me gifler au visage. Puis ils m'ont enfermé au centre de détention de Bayuquan pendant un mois. Des agents du Bureau de la sécurité intérieure et de la Commission des affaires politiques et juridiques m'ont interrogé jour et nuit. Ils m'ont torturé et m'ont forcé à rester accroupi pendant de longues périodes.

 

Un mois plus tard, les gardiens m'ont ramené chez moi pour mettre à sac mon logement. Ils ont confisqué mes livres, mes papiers d'identité et d'autres effets personnels. Ma femme et ma petite fille ont été témoins de la scène.

 

En août, sans aucune preuve, ils m'ont dit que je devrais passer trois ans dans un camp de travaux forcés. Dans le camp de travaux forcés de Yingkou, j'ai été contraint de faire un travail d'esclave. À nouveau, les gardiens ont essayé de me faire renoncer à ma croyance en Falun Gong. Deux semaines plus tard, ils m'ont transféré au camp de travaux forcés de Dalian, où j'ai subi un lavage de cerveau et des pressions pour écrire une « déclaration de repentir ».

 

Suite à la torture, j'ai perdu énormément de poids et j'étais mentalement désorienté. Ils m'ont emmené à l'hôpital psychiatrique de Yingkou, mais les médecins ont refusé de m'admettre en raison de la fragilité de mon état. En janvier 2001, j'ai été libéré par le camp de travaux forcés après avoir perdu le contrôle de mes fonctions corporelles.

 

Détenu et torturé pour possession de documents du Falun Gong

 

En mars 2001, j'ai quitté ma famille et suis devenu sans-abri pour éviter d'autres persécutions jusqu'à ce que les policiers du poste de police du chemin de fer de Yichun trouvent des documents du Falun Gong sur moi et m'arrêtent.

 

J'ai été détenu et interrogé au poste de police de Jiatie. J'ai dû rester allongé sur un lit froid et mes jambes ont enflé. J'ai commencé une grève de la faim pour protester, mais ils m'ont gavé en ouvrant ma bouche de force avec un bâton en bois. Ils m'ont cassé plusieurs dents et certaines sont tombées. Après cela, ils m'ont attaché sur un lit de mort pendant plus de deux semaines. Une nouvelle fois, j'ai perdu le contrôle de mes fonctions corporelles.

 

Reconstitution de torture : Lit de mort

 

Plus tard, j'ai été transféré au camp de travaux forcés de Xigemu. Dans le sous-sol où j'étais enfermé, il y avait des matraques électriques, un banc du tigre, une chaise de fer, des anneaux de suspension, un lit de mort et des outils pour l'alimentation forcée. Il y avait une salle de surveillance centrale où les gardes pouvaient surveiller les plus de 200 pratiquants incarcérés là.

 

J'ai été transféré au camp de travaux forcés de la ville de Suihua au cours de l'été 2002 et j'ai reçu l'ordre de faire un travail d'esclave. Quand j'ai refusé, les gardes ont régulièrement pris des dispositions pour que des criminels détenus me battent.

 

J'ai eu une crise cardiaque fin 2002. Le médecin du camp de travaux forcés a dit que c'était ce qui n'allait pas, alors ils m'ont emmené à l'hôpital de la ville de Suihua, où son diagnostic a été confirmé. Le camp de travaux forcés m'a ensuite emmené à l'hôpital du centre de détention de la ville de Jiatie et la crise cardiaque a été de nouveau confirmée. J'étais très fragile à ce moment-là et je ne pouvais presque rien manger. Ce n'est qu'à ce moment là qu'ils ont averti ma famille de me ramener chez moi.

 

Trois ans et demi de prison

 

En juillet 2005, quand je suis allé au village de Xiaoshipeng, canton de Yingkougai, pour livrer des documents du Falun Gong, j'ai été attrapé et emmené au centre de détention de Gaizhou.

 

Reconstitution de torture : Enchaîné à des anneaux au sol

 

J'ai été interrogé plus d'une douzaine de fois et les gardes ont pris mes empreintes digitales contre ma volonté. Parce que j'avais refusé de faire des travaux forcés, les gardes m'ont enchaîné à des anneaux au sol pendant sept jours. Ils m'ont battu et gavé en insérant un tube d'alimentation dans mon estomac par le nez, ce qui a fait saigner mon nez. Mon visage et mes yeux saignaient aussi. Les gardes ont poussé les détenus à me mettre la tête dans un pot d'excréments. Ils ne m'ont pas laissé boire de l'eau ni utiliser les toilettes.

 

Reproduction de torture : gavage

 

Au cours de l'été 2006, j'ai été condamné à trois ans et demi de prison, bien que le procureur n'ait fourni aucune preuve lors de mon procès. On m'a donné l'ordre de faire un travail d'esclave dans la prison de Yingkou. J'ai été transféré un mois plus tard à la prison d'Anshan, où j'ai été torturé et soumis à un lavage de cerveau. J'ai été libéré en avril 2007.

 

Pour la troisième fois en camp de travaux forcés, persécuté pendant deux ans

 

J'ai été détenu et brutalement battu pour avoir parlé des faits concernant le Falun Gong à un policier en mars 2009. J'ai été détenu pendant seize jours et ensuite envoyé au camp de travaux forcés de Weiningying dans la ville de Benxi pendant deux ans.

 

J'ai été arrête en février et à nouveau en avril 2014, pour avoir parlé des faits du Falun Gong. La police a pris mon argent et ne l'a jamais rendu.

 

Voir aussi en anglais :

 

Practitioner Mr. Sun Yubin from Liaoning Province Persecuted and Tortured in Forced Labor Camps, Detention Centers, and Prisons

 

Mr. Sun Yubin Detained for Seven Years and Now Arrested Again

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/6/166302.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/10/23/355824.html