Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,568 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un retraité perd sa pension et se voit forcé d’abandonner son domicile en raison de sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Sichuan, Chine

 

 

(Minghui.org) La police de la ville de Panzhihua a suspendu la pension d’un policier de 70 ans à la retraite en raison de sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle actuellement persécutée en Chine. La police l’a également expulsé de son appartement de location.

 

M. Fu Wende est retraité du département de police de Dongqu. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2014 et beaucoup de ses maladies ont disparu. En octobre 2016, la police du canton de Huaping, dans la province du Yunnan, a arrêté M. Fu après qu’il a été vu en train d’accrocher des affiches à propos du Falun Gong.

 

La police du canton de Huaping a soumis l’affaire de M. Fu au parquet local en juillet 2017. Son dossier a été renvoyé à la police en septembre pour manque de preuves et enquête supplémentaire. Il a été libéré sous caution en attendant son procès.

 

M. Fu a présenté une déclaration de défense et une déclaration sous serment de renonciation aux poursuites à la police et au parquet. Il estime avoir été accusé sur des accusations forgées de toutes pièces et sans preuve.

 

Lorsque M. Fu est rentré chez lui à Panzhihua, la police l’a harcelé constamment, essayant de l’amener à abandonner sa croyance. Son ancien employeur a retenu sa pension en mai 2017, le laissant avec seulement 22 yuans (3 dollars) au lieu de 5000 yuans par mois.

 

La police locale de Renhequ a ordonné à M. Fu de quitter le district. Ils ont fait irruption chez lui, pris des photos et l’ont interrogé. Plus tard, ils ont menacé son propriétaire, l’obligeant à rompre son contrat de location avec M. Fu et ont ordonné à lui et son fils de déménager.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/27/166550.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/16/356758.html