Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,568 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Une pratiquante australienne : Les articles des Fahui de Minghui m'aident à dépasser des tribulations

 

Écrit par Li Zheng, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Peu de temps après que la Quatorzième conférence de partage d'expériences par Internet de Minghui a été terminée, une pratiquante australienne, Denice Johnson, a partagé comment ces articles l'avaient aidée au fil des ans.

 

« En lisant les articles des Fahui de Minghui de la Chine, j'ai pu dépasser plusieurs fois de sérieuses tribulations, parfois même alors que j'étais au seuil de la mort », a-t-elle ajouté. Elle a dit que les articles avaient renforcé sa pensée droite, la rendant plus lucide sur la question du karma de maladie et plus déterminée dans sa cultivation et sa pratique.

 

Denice a commencé à pratiquer en juin 2000. « Au commencement, je me sentais chanceuse d'avoir trouvé une voie qui me guidait pour mon retour à mon origine. Mais comme le temps passait, j'ai trouvé que le Falun Dafa m'offrait beaucoup plus que ce que j'attendais », s'est-elle rappelée.

 

Par exemple, elle avait un incurable emphysème broncho-pulmonaire à cause de la cigarette. Sa maladie a miraculeusement disparu peu de temps après que Denice a commencé à pratiquer le Falun Dafa. Elle pouvait marcher facilement sans avoir de problèmes respiratoires. De plus, elle a rejoint plus tard, le Tian Guo Marching Band et elle peut maintenant jouer du cor d'harmonie dans les défilés.

 

Le 9 mai 2015, Denice Johnson a participé au défilé dans le Hyde Park de Sydney en tant que membre du Tian Guo Marching Band.

 

Appel paisible sur la place Tiananmen

 

Alors qu'elle jouissait des bienfaits physiques et spirituels du Falun Dafa, Denice a été surprise d'entendre dire que pratiquer cela en Chine pouvait mener à l'arrestation et à la détention. Sachant que de nombreux responsables gouvernementaux et citoyens ordinaires avaient été trompés par la propagande diffamatoire du régime communiste, elle a décidé de les aider à connaître les faits à propos du Falun Dafa.

 

« Le 7 mars 2002, je suis allée à Pékin avec mon fils Stewart et huit autres pratiquants », a-t-elle dit. Après être arrivés à Pékin, ils ont distribué des dépliants donnant de l'information sur le fait que plus de 100 millions de personnes dans 53 pays pratiquent Dafa. Après que la police les a arrêtés, Denice a dit aux policiers qu'ils étaient venus aider le peuple chinois pour qu'il sache que le Falun Dafa est bon et que Dafa était bien accueilli dans le monde entier.

 

Le 9 mars, après que les autorités chinoises les ont renvoyés chez eux, Denice et d'autres pratiquants ont organisé une conférence de presse à Melbourne. Plusieurs médias d'information ont rapporté l'événement, y compris ABC, Canal 7, Canal 9 et Canal 10. Il en est résulté que de nombreux Australiens ont appris ce qu'est le Falun Dafa et qu'il était persécuté en Chine.

 

Denice (quatrième à droite) et d'autres pratiquants arrivent à l'aéroport de Melbourne après avoir été renvoyés de Chine

 

Les articles des Fahui de Minghui

 

Depuis que Denice est allée en Chine, elle se sent encore étroitement connectée avec les pratiquants chinois, particulièrement à travers les articles des Fahui de Minghui.

 

« Environ neuf ans plus tard, après être revenue de Pékin à Melbourne, un médecin m'a diagnostiqué un cancer », a-t-elle dit. Ces jours-là, elle est tombée sur un article de la Neuvième conférence de partage d'expériences du Fahui de Minghui de Chine qui était en rapport avec son état. « J'étais très enthousiaste parce que je ne connaissais pas l'existence des Fahui de Minghui avant cela. En tant que pratiquante de Dafa, je savais que le Maître était en train de prendre soin de moi et de me guider. Lire les histoires des autres m'a réellement aidée à identifier mes lacunes dans ma cultivation et à me rattraper », a-t-elle dit.

 

Au cours de ces années, les symptômes de la maladie partaient et revenaient, c'était difficile pour Denice. « Chaque jour, je passais beaucoup, beaucoup de temps à étudier les livres de Dafa. J'ai aussi lu des articles de partage sur une base journalière - ils m'ont vraiment aidée beaucoup », a-t-elle dit les larmes aux yeux. Particulièrement quand elle lisait les articles des Fahui de Minghui, elle sentait comme si ces pratiquants étaient assis près d'elle et qu'ils lui racontaient leurs histoires. « C'était une expérience intéressante et merveilleuse. Je sentais vraiment leur existence et leur aide. Et je sais que toutes ces choses viennent de l'arrangement compatissant du Maître et de son guidage », a-t-elle continué.

 

Après avoir terminé les articles de la Neuvième conférence du Fahui de Minghui de la Chine, Denice en est venue à lire les articles des autres années. Elle les a même tous imprimés et reliés ensemble comme des livres pour les relire. Grâce à eux, elle peut témoigner comment les pratiquants ont gardé la pensée droite et les actions droites dans le difficile environnement en Chine.

 

« J'ai aussi trouvé comment la pensée droite faisait partie intégrante de la cultivation de ces pratiquants », a-t-elle dit . « Ils considèrent Dafa comme le plus important et ils ont une profonde croyance dans le Maître et Dafa. » Ceci inclut leur vie quotidienne, leur caractère moral, les conflits, le karma de maladie ou face aux gardiens pendant la détention. Par conséquent, elle a trouvé que sa propre pensée droite s'était aussi renforcée en lisant ces articles.

 

Abandonner les notions humaines

 

Une autre chose que Denice a notée est que les pratiquants en Chine mettent réellement leur cœur dans la cultivation. « C'est qu'ils ne pensent pas en se basant sur des notions humaines. Par exemple, quand ils parlent du karma de maladie, ils font référence à cela comme à "une élimination de karma", au lieu d'en parler avec des termes médicaux détaillés. » Elle a compris qu'en mentionnant le nom de la maladie, un pratiquant la reconnaît plus ou moins. En tant que pratiquant, quelqu'un devrait se baser sur la pensée droite et non pas se baser sur des notions humaines.

 

Comme elle s'améliorait davantage dans sa cultivation et pratique, Denice en est venue à comprendre que ses pensées auparavant, au sujet de la maladie, n'étaient pas droites : « «Quand j'ai entendu parler du cancer pour la première fois, j'ai considéré que c'était un problème qui m'arrivait et j'ai fini par avoir peur et être inquiète. Quand les médicaments n'ont pas fonctionné pour moi, j'ai arrêté de les prendre. »

 

Dans le Zhuan Falun, le Maître a dit :

 

« Nous disons que le bien ou le mal surgit d’une seule pensée, une différence dans la pensée provoque un résultat différent. »

 

Denice a dit qu'il est crucial pour tous les pratiquants de lire davantage le Fa et de faire la différence entre la pensée droite et les notions humaines.

 

Denice est allée à Hong Kong en avril 2017 pour parler du Falun Dafa aux Chinois

 

Une solide cultivation

 

Après avoir lu ces articles, Denice a également appris à faire bon usage de son temps. « J'étudie le Fa, tôt le matin, pendant la pause déjeuner et après le dîner », explique-t-elle. De plus, elle émet la pensée droite pendant une demi-heure et lit les articles de partage d'expériences des autres pratiquants. Si elle se compare aux pratiquants en Chine, elle trouve la vie en Australie relativement confortable avec beaucoup de distractions humaines. « Un pratiquant doit résister à de telles tentations et complètement s'immerger dans la Loi », a-t-elle dit, en ajoutant : « C'est ainsi que j'ai surmonté le karma de maladie. »

 

À 63 ans, Denice travaille toujours à temps plein au ministère de la Défense. « La première chose à laquelle je pense après m'être éveillée est de suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Pour éviter les embouteillages sur mon trajet d'une heure, j'arrive toujours au travail tôt et je fais les exercices. Pendant le déjeuner et les pauses café, j'étudie le Fa ou j'émets la pensée droite. Durant mon temps libre, je pratique mon cor d'harmonie », a-t-elle dit.

 

Denice a aussi été impressionnée par la collaboration harmonieuse entre les pratiquants. « Tout cela vient de notre Maître compatissant et du principe profond de Dafa» , a-t-elle expliqué. Dans un article d'un Fahui de Minghui intitulé : « Traverser les difficultés extrêmes avec une croyance ferme dans le Maître et le Fa », l'auteur écrit : « J'étais déterminé à marcher sur le chemin que le Maître a arrangé pour moi jusqu'à la fin, puisque je veux retourner à la maison avec le Maître. »

 

« Je me souviens que j'ai aussi dit quelque chose comme ça dans le passé, et je le pense vraiment », a-t-elle dit.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/1/166595.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/30/357302.html