Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,786,992 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme emprisonnée dépose plaintes contre l'ancien dictateur chinois

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de 62 ans, toujours emprisonnée pour sa croyance, a confié à une autre détenue nouvellement libérée le soin de déposer plainte en son nom contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin.

 

Mme Zhang Wei, originaire de la ville de Jilin, province du Jilin, a été arrêtée chez elle le 24 décembre 2013, pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle fondée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Elle a été condamnée à sept ans de prison en 2014 et a reçu l'ordre de purger sa peine à la prison pour femmes de la province du Jilin.

 

Ce n'est pas la première fois que Mme Zhang a été ciblée pour sa croyance. Depuis que Jiang a lancé la campagne nationale contre le Falun Gong, Mme Zhang a été soumise à de nombreuses arrestations et détentions.

 

La dernière incarcération de Mme Zhang est accompagnée de diverses formes d'abus et torture aux mains des gardiens de prison. Ils lui ont inséré des cigarettes brûlantes dans les narines et l’ont alimentée de force avec de l’huile de moutarde épicée. Ils l'ont aussi forcée à regarder des vidéos pornographiques. Elle souffre actuellement d'une hernie discale et ne peut pas marcher toute seule.

 

Mme Zhang poursuit Jiang pour avoir initié la persécution du Falun Gong qui a abouti à son emprisonnement et sa torture.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix-huit dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

Selon une nouvelle politique qui devait entrer en vigueur le 1er mai 2015, la Cour populaire suprême en Chine a prétendu qu'elle garantirait l'enregistrement et le traitement de toutes les plaintes déposées.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/19/166807.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/15/357912.html