Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,568 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme fait la grève de la faim pour protester contre sa détention illégale ; les avocats de la défense n’ont pas eu accès à son dossier

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hebie, Chine

 

 

(Minghui.org) Comme une femme du canton de Xiong continuait sa grève de la faim pour protester contre sa détention illégale, ses avocats ont eu des difficultés lorsqu’ils ont essayé de revoir le dossier de son cas.

 

Mme Du Hexian a été saisie chez elle le 26 septembre 2017 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Comme aucune loi ne criminalise le Falun Gong, elle a rapidement fait la grève de la faim pour protester contre sa détention illégale. Les gardes du Centre de détention de la ville de Baoding l’ont nourrie de force en mesure de rétorsion.

 

Les deux avocats de Mme Du sont allés la voir le 16 novembre et ont vu qu’elle était dans un fauteuil roulant et que quelqu'un la sortait de la salle de rencontre en poussant son fauteuil. Ils ont noté que son visage était enflé et qu’elle semblait très faible.

 

Les avocat sont allé au parquet local l’après midi pour s’enquérir de son cas. Le procureur Fan Ying a dit que le cas avait été transmis au tribunal local le 10 novembre et il leur a demandé plutôt d’y aller.

 

Le juge Chen Chunhua, un des deux juges assigné au cas, a demandé aux avocats d’aller au palais de justice le 20 novembre pour examiner le cas.

 

Les avocats y sont allés le jour dit, mais Chen a prétendu que le cas n’avait pas été téléchargé sur la fiche de renseignements du système judiciaire en ligne, et donc, qu'il ne pouvait pas être examiné. Il a refusé d’écouter les arguments des avocats sur la loi, tous les cas doivent être enregistrés avec le système des fiches de renseignements dans les sept jours qui suivent la réception par le tribunal.

 

Un autre juge assigné au cas, Dong Fuyin, a donné d’autres excuses pour refuser aux avocats l’accès au dossier de ce cas.

 

Les avocats se sont plaints au vice-président du tribunal, Yuan Aimin. Yuan a promis d’examiner le problème, mais en même temps, il a demandé qui avait autorisé en premier les avocats à aller au palais de justice.

 

Les avocats sont retournés ensuite au parquet. Ils ont essayé de déposer une plainte contre les juges Dong et Chen, mais ni l’un ni l’autre n’ont voulu les écouter.

 

Voir aussi :

 

Une pratiquante en grève de la faim depuis un mois, son père poursuit la police en justice

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/30/166588.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/23/357022.html