Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Mme Qi Jingpu de Jiamusi, province du Heilongjiang souffre d'une attaque cérébrale en détention (Photo)

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang, Chine

 

 

(Minghui.org) La pratiquante de Falun Gong Mme Qi Jingpu de la ville de Jiamusi, province du Heilongjiang a été arrêtée le 30 septembre 2017. La police a ensuite accepté de libérer cette femme de 68 ans sous caution lorsque le centre de détention local a refusé de l'admettre, citant sa tension artérielle anormalement élevée. Mais même avant que les démarches administratives de la caution ne soient terminée, Mme Qi a subi un accident vasculaire cérébral (AVC) et a été transportée à l'hôpital local. Elle est toujours dans le coma après une chirurgie du cerveau et a été transférée dans un hôpital privé. Sa famille a été invitée à couvrir ses frais de réadaptation.

 

Mme Qi Jingpu

 

Mme Qi Jingpu après son ACV en détention

 

Mme Qi Jingpu, une retraitée du Bureau de l'électricité de la ville de Jiamusi, a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996. Vivant selon le principe du Falun Gong Authenticité, Bienveillance et Tolérance, elle jouissait d'une bonne santé et entretenait des relations harmonieuses avec sa famille.

 

Les travaux forcés pour avoir adressé une pétition au gouvernement

 

Quand le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999, Mme Qi est allée à Pékin pour parler du Falun Gong au gouvernement, croyant qu'ils ne comprenaient pas la nature de la pratique. Elle a été arrêtée et ramenée à son poste de police local.

 

Elle a été condamnée à deux ou trois ans de travaux forcés. Pendant sa détention au camp de travaux forcés de Jiamusi, elle a été soumise à des tactiques de lavage de cerveau, forcée de faire du travail non rémunéré et a été poussée à écrire les « trois déclarations » pour renoncer à sa croyance et dénoncer le Falun Gong. Néanmoins, la persécution n'a pas changé sa croyance ferme dans le Falun Dafa.

 

Ciblée à nouveau pour avoir aidé une autre pratiquante

 

Un fois, Mme Qi a agi en tant qu'administrateur pour la pratiquante de Falun Gong Mme Wang Yanxin, l'une des clientes liées à l'affaire de Jiansanjiang. Elle l'a aidée à négocier avec les autorités, à engager des poursuites et elle a assisté au procès. En conséquence, la police locale a ciblé Mme Qi et l'a suivie de près. Elle a vécu loin de chez elle pendant longtemps pour éviter la persécution.

 

Afin de déterminer où elle se trouvait, les policiers ont harcelé et interrogé sa famille et ses amis, surveillé leurs appels téléphoniques et jalonné les lieux près de chez elles.

 

Arrestation récente et mise à sac du domicile

 

Vers 6 h 30 environ le 30 septembre 2017, Mme Qi Jingpu et son mari ont remarqué que trois policiers les suivaient alors qu'ils se rendaient à l'épicerie. La police a soudainement courru vers le vieux couple et a arrêté Mme Qi. Plus tard, on a appris que l'un des agents était le surintendant du poste de police d'Anqing.

 

Le mari de Mme Qi leur a demandé : « D'où venez-vous ? »

 

Un policier a affirmé qu'il était du Département de la sécurité publique de la ville de Jiamusi, succursale de Dongfeng. Le mari de Mme Qi a négocié avec eux : « Ce sont les grandes vacances et nos enfants viennent de rentrer chez nous. Nous allons à l'épicerie pour chercher de la nourriture. Et si je la ramenais pour vous rencontrer après les vacances ? »

 

La police a refusé et a emmené de force Mme Qi au poste de police d'Anqing dans la ville de Jiamusi. Extrêmement inquiet, son mari les a suivis jusqu'à la gare.

 

Lorsque le mari de Mme Qi est rentré à la maison vers 8 h du matin, deux policiers attendaient à la porte. Ils l'ont suivi à l'intérieur. Quatre autres policiers sont arrivés au bout d'un moment. Ils ont fouillé le domicile pendant plus de cinq heures.

 

Ils ont demandé au mari de Mme Qi: « Qui Qi Jingpu a-t-elle contacté ? Qui vient souvent chez toi ? »

 

Il a répondu : « J'ai été en voyage d'affaires toute l'année, donc je n'ai aucune idée de tout cela. »

 

Un policier a dit au petit-fils de Mme Qi : « Votre grand-mère est chef de secteur. Elle s'est rendue dans la capitale provinciale pour intenter des poursuites et recueillir des signatures. Les caméras vidéo ont tout enregistré. »

 

Finalement, la police a dressé une liste d'objets confisqués et a ordonné à sa famille de la signer.

 

Le 1er octobre 2017, à 10 h, le policier qui avait traité l'affaire de Mme Qi l'a emmenée au centre de détention du canton de Tangyuan dans la ville de Jiamusi. L'avis de détention stipulait quinze jours de détention administrative.

 

Sur le chemin du centre de détention, Mme Qi a d'abord été emmenée à l'hôpital pour un examen physique. Sa tension artérielle était dangereusement élevée : 200 mmHg. Cependant, la police n'a montré aucune inquiétude pour son état et l'a emmenée directement au centre de détention.

 

Son mari était si inquiet qu'il a demandé à être autorisé à l'accompagner, mais la police a refusé. Un policier a promis de la ramener si le centre de détention refusait de l'admettre pour des raisons de santé.

 

Au centre de détention de Tangyuan, un médecin a mesuré la tension artérielle de Mme Qi et c'était à nouveau 200 mmHg. Ils ont refusé de la recevoir. Les agents l'ont ensuite emmenée à l'hôpital pour un autre examen et sa tension artérielle était toujours élevée à 180 mmHg.

 

Finalement, la police a accepté de la libérer avec une caution de 20 000 yuans. Ils ont dit que la caution ne serait pas remboursable si elle retournait au gouvernement pour parler du Falun Gong.

 

Souffrir d'un AVC en attendant la mise en libération sous caution

 

Deux jours après son arrestation, Mme Qi a refusé de manger et de boire. Elle a également refusé de répondre aux interrogateurs. Sa santé a rapidement décliné au poste de police.

 

En attendant que les démarches administratives de la caution soient traitées, Mme Qi Jingpu et sa famille ont été gardés en attente au poste de police d'Anqing jusqu'à 22 h. On leur a dit que c'était une journée chargée parce que les hauts fonctionnaires étaient là pour une inspection.

 

À ce moment-là, Mme Qi présentait des symptômes d'accident vasculaire cérébral. Les membres de sa famille étaient furieux contre les agents et ont exigé que l'argent de la caution soit rendu.

 

Mme Qi a été emmenée à l'hôpital no 1 affilié à l'université de Jiamusi pour subir une chirurgie du cerveau. L'opération a été effectuée à cinq heures du matin le lendemain matin, 2 octobre, après quoi elle a été emmenée dans l'unité de soins intensifs (USI) pour plus d'observation.

 

Mme Qi était dans un état critique et dans un coma profond. Elle ne pouvait pas respirer seule et était sous respirateur artificiel.

 

Bien qu'étant actuellement à l'abri d'un danger immédiat, Mme Qi est toujours dans le coma et court le risque d'être dans un état végétatif prolongé. Le traitement en vue de la récupération d'un AVC est très important pendant cette période.

 

Alors que Mme Qi était retenue en observations dans l'USI, des policiers sont restés à la porte et ont suivi les pratiquants de Falun Gong qui étaient venus la voir.

 

La police a discuté avec sa famille de son transfert dans une unité de soins conventionnelle, mais ils n'ont pas pu le faire en raison d'une pénurie de lits pour les patients dans cet hôpital.

 

Le 7 novembre, la police a transféré Mme Qi à l'hôpital oriental de la ville de Jiamusi, qui est un hôpital de district situé dans la zone de compétence du Département de la sécurité publique de la ville de Jiamusi, succursale de Dongfeng.

 

Après l'installation de Mme Qi à l'hôpital, les membres de sa famille ont été informés qu'aucune unité de réadaptation après AVC n'était disponible dans cet hôpital. Le jour suivant, le directeur de l'hôpital a suggéré qu'ils surveillent et offrent des soins infirmiers à Mme Qi à domicile. Le personnel de l'hôpital a continué à interroger sur leurs antécédents les pratiquants de Falun Gong qui venaient lui rendre visite.

 

Suite aux demandes répétées de la famille de Mme Qi, elle a été transférée dans un hôpital privé, l'hôpital Rongtai de la ville de Jiamusi. Les frais de soins infirmiers sont facturés à la famille.

 

Coordonnées des persécuteurs

 

Département de la sécurité publique de la province du Heilongjiang, Division de la sécurité intérieure

Yang Bo : + 86-15945183001

 

Comité des affaires politiques et juridiques de la ville de Jiamusi

Liu Chen, + 86-454-8223490 + 86-13359630336

Song Wenfeng, + 86-454-8226230 + 86-13845470005

Xu Jiacai, + 86-454-8511025 + 86-13803653098

Gao Weili, + 86-454-8288278 + 86-13351663579

 

L'équipe de la ville de Jiamusi chargée d'éliminer le Falun Gong

Sun Zhuang, + 86-454-8223567 + 86-18345465888

Shi Mingguo, + 86-454-8511028 + 86-13154542333

 

Comité des affaires politiques et juridiques du district de Dongfeng, ville de Jiamusi

+ 86-454- 8391268, +8613945407377

 

La sécurité publique de la ville de Jiamusi

Chef : Wang Xiaolong (nouveau) + 86-454-8298114

Ancien chef : An Qinghua, + 86-454- 8298001, + 86-15545416789

 

Sécurité publique de la ville de Jiamusi, Division de la sécurité intérieure

Hu Haibin, + 86-454-8298126 + 86-13836647555

 

Sécurité publique de Dongfeng, ville de Jiamusi

+ 86-454-8395962

Chef, Liu Dongfang, + 86-454-8380567 15946557333

Ji Fuchun, + 86-454-8380567 + 86-13803656988

Sun Tieli + 86-454-8376333 + 86-13945476666

Luan Xiaolei, + 86-454-8394688 +86 -13503693333

 

Poste de police d'Anqing, ville de Jiamusi

Yan Yuncheng, surintendant, + 86-18745483477, + 86-13945489777, + 86-18645451741

Sun Wenyi, surintendant adjoint, + 86-13945498538

Kong Xiankun, surintendant adjoint, + 86-454-8352777, + 86-13945493753

Cong Qingzi, surintendant adjoint, + 86-13945477345, + 86-18645451621

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/29/166573.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/19/356884.html