Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Une campagne de signatures en Slovaquie suscite l’indignation et la compassion

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong en Slovaquie

 

 

(Minghui.org) Le 17 novembre, jour de la fête nationale slovaque, et le 18 novembre, les pratiquants de Falun Gong ont tenu une campagne de signatures à Banská Bystrica, une ville dans le centre de la Slovaquie.

 

 

Présenter le Falun Gong et recueillir des signatures condamnant la persécution dans une ville touristique au centre de la Slovaquie.

 

De nombreux passants ont été atterrés par la brutalité de la persécution du Falun Gong en Chine. « Pourquoi est-ce seulement aujourd’hui que l’on entend parler de cette persécution si cruelle de ce groupe d’aimables personnes qui se poursuit depuis dix-huit ans ? » ont réagi un grand nombre de gens. Beaucoup ont condamné la persécution en signant la pétition.

 

Deux passants ont signé et examiné une affiche avec des photos de pratiquants ayant été torturés par le Parti communiste chinois (PCC) en Chine. « Ce sont des âmes belles et pures. Personne n’a le droit de les traiter aussi brutalement », ont-ils dit. « Dieu punira les persécuteurs ! » Avant de partir, ils se sont inclinés avec respect devant les portraits des pratiquants ayant été torturés à mort pour leur croyance.

 

Un jeune homme a signé la pétition et a pris des dépliants et des formulaires de pétitions. Il a dit vouloir que ses amis soient informés à ce sujet et signent la pétition.

 

Un groupe de jeunes personnes était intéressé par l’effet du Falun Gong sur l’amélioration de la santé et l’atteinte de la paix et l’harmonie. Ils ont suivi les mouvements des pratiquants faisant la première série d’exercices et ont posé de nombreuses questions. Certains qui pratiquaient le yoga ou d’autres formes de qigong ont exprimé leur intérêt pour la pratique du Falun Gong et leur désir de l’apprendre.

 

Historique

 

Le Falun Gong a été enseigné au public en 1992 et n’a pas tardé à se diffuser à travers toute la Chine en raison de ses effets bénéfiques sur la santé et la moralité. Près de cent millions de personnes le pratiquaient en 1999. Mû par la jalousie et la peur paranoïaque de perdre le contrôle de la population, Jiang Zemin, alors Chef du Parti communiste chinois, lançait, le 20 juillet 1999, la persécution du Falun Gong.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix-huit dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L’organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l’exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

Le PCC porte la responsabilité des prélèvements forcés d’organes perpétrés par le PCC sur des pratiquants de Falun Gong vivants, pour de l’argent. En raison de la censure de l’information en Chine, le nombre exact de pratiquants ayant été tués sous la persécution reste à ce jour inconnu.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/30/166579.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/28/357255.html