Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


Regarder à l'intérieur pour dépasser les interférences de karma de maladie

 

Écrit par une pratiquante chinoise aux États-Unis

 

 

(Minghui.org) J'ai traversé une longue période d'interférence de karma de maladie entre fin juin et début novembre. Cela a commencé avec des symptômes pseudo-grippaux, puis j'ai eu les oreilles bouchées, causant une perte d'audition dans mon oreille droite pendant plus de trois mois. Je crois que c'était une interférence causée par des lacunes dans ma cultivation personnelle.

 

Tout au long des quatre mois, je n'ai pas arrêté le rythme de la clarification de la vérité ni pris de congé au travail. C'était une période difficile de cultivation parce que je devais constamment regarder à l'intérieur chercher les attachements et les éliminer par une action concrète. Pas à pas, j'ai continué à creuser dans mes problèmes de xinxing.

 

Renoncer au confort

 

Le premier problème était un attachement au confort. Mes filles ont quitté la maison pour aller à l'école à New York, alors qu'en même temps, plusieurs projets de Dafa sur lesquels je travaillais n'avaient plus besoin de mon engagement. En cherchant d'autres occasions de clarifier la vérité, j'ai trouvé que j'avais beaucoup plus de temps disponible. Pendant des mois, j'ai dormi 7 à 8 heures par jour, j'ai passé beaucoup de temps à cuisiner et à manger et je me suis aussi attachée à la vie conjugale.

 

J'ai passé beaucoup de temps à l'étude du Fa et à faire les exercices quotidiens, mais je suis devenue distraite en étudiant le Fa, en faisant les exercices et en émettant la pensée droite. Ces moments étaient si précieux quand mes enfants étaient encore à la maison, j'étais alors complètement concentrée. Maintenant, avec plus de temps libre, je ne les chérissais pas autant que j'aurais dû. Cela a été une lutte sur une longue période, mais j'ai appris à regarder mes pensées et à me ressaisir le plus vite possible.

 

L'attachement au sommeil et à la nourriture a été progressivement abandonné. Tant que je ne mangeais pas trop au dîner, je n'avais aucun problème à me lever tôt. Il y a un mois, un pratiquant a suggéré d'étudier le Fa ensemble au téléphone après avoir émis la pensée droite à deux heures du matin très tôt chaque matin. Cela a fonctionné étonnamment bien. Au début, je me rendormais après avoir étudié. Maintenant, la plupart du temps, je peux terminer les deux heures d'exercices juste après l'étude du Fa. Mon temps de sommeil quotidien est passé de 8 heures à 5 heures.

 

Je suis récemment allée dans une ville éloignée pour clarifier la vérité. Le vendredi matin, j'ai quitté la ville à 3 h du matin et je suis revenue au travail avant 7 h du matin, je n'avais pas du tout sommeil pendant les trois heures et quarante-cinq minutes de trajet. Ce fut une grande avancée pour surmonter mon attachement au sommeil, à la nourriture, à l'eau et à la peur de la conduite sur une longue distance.

 

La peur de la trahison

 

Le deuxième attachement était la peur de la trahison familiale. Enfant, j'avais vu mon père trahir ma mère pour une femme plus jeune quand il avait la cinquantaine. Mon frère aîné a trahi sa femme pour une jeune fille alors qu'il était dans la quarantaine. Dans mon esprit, le monde humain est plein de mensonges. C'est l'attachement fondamental qui m'a poussé à cultiver il y a dix-huit ans. En 2011, j'ai été témoin de la crise de deux familles de pratiquants après que les deux pratiquants dans la quarantaine soient tombés amoureux d'une pratiquante de 26 ans. J'ai perdu confiance envers tous les pratiquants autour de moi, y compris mon propre mari. Je pensais que cela pourrait arriver tôt ou tard dans notre mariage, puisque je croyais que tous les hommes avaient ce problème. À cause de cela, j'étais constamment en conflit avec mon mari et je me suis demandé si j'aurais dû l'épouser. J'aurais souhaité être restée célibataire afin d'avoir plus de temps pour la cultivation personnelle.

 

Lors d'une querelle avec mon mari il y a trois mois, il m'a demandé : « Es-tu vraiment en train de penser au divorce ? Si c'est le cas, ça ne se terminera pas bien. » Sans lui répondre, je me suis assise et j'ai commencé à méditer. Mon esprit s'est graduellement calmé et je me suis demandé : le divorce est-il une solution pratique ?

 

À ce moment très spécial de ma vie, j'ai pensé à tous les clubs traditionnels que j'avais visité pour clarifier la vérité du Falun Dafa. Ces nobles personnes célébraient des anniversaires de mariage lors de réunions de club, tout comme les anniversaires de naissance. Je me demandais pourquoi ils le faisaient. Une excellente réponse a émergé pendant la méditation. Le mariage est plus que la vie personnelle. C'est le fondement de la société humaine. C'est un exemple qui montre à nos enfants que nous sommes capables de résoudre des conflits. C'est comme travailler pour un institut pendant dix-sept ans ou diriger une entreprise familiale pendant trois générations. Quand vous pouvez faire durer une carrière ou une entreprise, c'est vraiment un succès. L'anniversaire est un symbole du succès du maintien du mariage. Chaque couple doit passer par ces conflits pour atteindre ce succès.

 

J'avais les larmes aux yeux. Avec cette réponse claire, j'ai réalisé que le mariage ne concerne pas les sentiments personnels. C'est une responsabilité, que je sois heureuse ou pas. Avec cette réponse claire, j'ai dit à mon mari que je ne parlerais plus de divorce. Nous n'avons plus eu de querelles entre nous depuis.

 

Penser au pire

 

En creusant plus profondément dans cette peur, j'ai trouvé mon attachement à toujours envisager le pire. Le désir d'une bonne vie humaine est bien pour les gens ordinaires, mais pour les pratiquants, toutes les tribulations servent à notre élévation. Nous devrions donc changer nos mentalités. Un jour, quand mon mari m'a crié après sans raison, ma mauvaise oreille a soudainement pu entendre à nouveau, bien que partiellement. Grâce à cet incident, j'ai réalisé que je devais changer mes conceptions humaines et considérer le fait d'être maltraitée comme une bonne chose. Si je dois choisir entre être insultée par quelqu'un et tomber malade, je préférerais être insultée.

 

Le début de ce karma de maladie a également coïncidé avec un conflit avec un coordinateur de projet. Il n'était pas actif sur un certain projet, mais il ne me permettait pas de le diriger.

 

Je travaille dans ce projet depuis dix-sept ans, en le poussant et en le traînant discrètement. Nous sommes tellement restés à la traîne que nous avons bloqué les progrès de l'ensemble des États-Unis. Bien que je sois attachée à ce projet comme on est attaché à son propre bébé, je n'ai aucune intention ni l'énergie de le reprendre. Pendant des années, j'ai été inquiète pour l'avenir de cette équipe, surtout quand le coordinateur n'était pas diligent.

 

Cette peur me hante encore pendant que j'écris cet article, me forçant à creuser plus profondément pour chercher la raison. Suis-je attachée à la clarification de la vérité ou à ce projet lui-même ? Il y a plusieurs façons de clarifier la vérité. Si ce coordinateur ou ce projet échouent, je peux trouver d'autres moyens, ou un autre pratiquant prendra le relais. Je ne peux pas changer le chemin des autres. S'inquiéter à ce sujet ne fait que me créer des ennuis sans fin. Je veux toujours que les choses évoluent selon mes préférences. Quand cela ne se passe pas ainsi, je suis contrariée ou je fais un travail supplémentaire pour le récupérer. Il est temps pour moi de réévaluer la situation et d'allouer du temps et de l'énergie là où c'est réellement nécessaire.

 

Jalousie et sentimentalité

 

La plainte envers le coordinateur a aussi un élément de jalousie parce que j'avais fait plus de travail que lui, mais mon dévouement n'avait jamais été reconnu. Elle contient aussi l'attachement au sentiment, car nous travaillons ensemble depuis dix-sept ans et je le considère comme de la famille. J'ai laborieusement essayé de l'aider pendant des années. Je dois le laisser partir, le laisser prendre son propre chemin, même s'il arrête de cultiver. Tout le monde doit prendre son propre chemin.

 

Supériorité

 

Le dernier attachement que j'ai découvert était celui d'avoir la mentalité de me sentir supérieure. Je suis née avec un talent en mathématiques et en sciences. Mes parents m'ont envoyée dans une mauvaise école secondaire, mais j'ai gagné un premier prix dans une compétition nationale. Pour cette raison, je suis allée à une université supérieure en Chine, puis je suis allée dans un prestigieux institut de recherche aux États-Unis pour des études supérieures. Quand j'ai obtenu mon diplôme, l'institut, qui était classé n ° 1 mondial cette année-là, m'a offert un emploi permanent en tant que membre du personnel. Chaque fois que je clarifie la vérité aux gens, je me présente toujours comme une scientifique. L'expression fière sur mon visage a toujours fait croire aux gens que j'étais professeur, mais je ne le suis pas. Je n'ai pas menti au sujet de mon travail, mais les gens l'interprètent mal.

 

Un jour, je me suis soudain rendu compte que les gens me félicitaient souvent quand je clarifiais la vérité et mes oreilles étaient toujours pires après. J'ai décidé de me présenter de façon plus discrète. J'ai ajusté ma présentation personnelle en clarifiant la vérité, puis je l'ai envoyée à plusieurs groupes. Deux jours plus tard, mes oreilles ont complètement récupéré.

 

Continuer à regarder à l'intérieur

 

En résumé, j'ai appris à ne jamais abandonner pendant une longue période de karma. Nous devrions continuer à regarder à l'intérieur et continuer à nous élever. La cultivation est sérieuse et s'échelonne sur une longue période. Je me bats encore avec certains de ces attachements et j'espère que cet article servira de rappel à moi-même et à d'autres pratiquants qui pourraient encore faire l'expérience du karma de maladie.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/3/166622.html