Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un père de quatre enfants secrètement jugé après que ses propres avocats soient écartés par les autorités

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong de la province du Guangdong, Chine

 

 

(Minghui.org) On a récemment appris qu'un habitant de la ville de Foshan avait été secrètement jugé en septembre 2017, mais sa femme n'a reçu aucun avis officiel concernant son procès ni de verdict.

 

M. Zhi Yusheng traversait la municipalité de Jinliu de l'agglomération de Foshan en voiture le 15 novembre 2016, lorsqu'il a été arrêté par la police, qui le soupçonnait d’utiliser son téléphone portable pour envoyer des messages à propos du Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste Chinois. Ils l'ont accusé de « sabotage des installations de télécommunication » et lui ont infligé une durée indéterminée de détention criminelle.

 

M. Zhi Yusheng

 

L'épouse de M. Zhi et ses quatre enfants devant le parquet local

 

Incapable de trouver des preuves contre M. Zhi, la police a changé les accusations portées contre lui en « utilisation d’une secte pour saper l'application de la loi », prétexte standard utilisé par le régime communiste chinois pour piéger les pratiquants de Falun Gong et les emprisonner.

 

Les deux avocats de M. Zhi lui ont rendu visite au centre de détention de Shunde le 14 juillet et ont été choqués d'apprendre qu'ils avaient été écartés et remplacés par des avocats nommés par le tribunal. L'affaire de M. Zhi a été transmise au tribunal local le 8 août et il a été jugé un mois plus tard.

 

Sa femme, qui lutte pour prendre soin de leurs quatre jeunes enfants, n'a reçu aucune nouvelle officielle des autorités depuis l'arrestation de son mari. Selon des informations de l’intérieur, les autorités locales ont promis de libérer M. Zhi dans un mois s'il admettait sa « culpabilité » devant les tribunaux. Au moment de la soumission de ce présent rapport, il est encore en détention.

 

Voir aussi :

 

Un père de quatre enfants détenu sans raison valable

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/2/166609.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/24/357057.html