Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

287,024,735 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Les services répressifs refusent d’autoriser qu’un avocat examine les dossiers d’un client du Falun Gong

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong de la province du Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) M. Zhang Wenfu, de la ville de Changchun, province du Jilin, a été condamné à trois ans de prison en décembre 2016 pour sa pratique du Falun Gong. L’avocat de M. Zhang a tenté à plusieurs reprises d’examiner le dossier de son client, mais se l’est vu refuser chaque fois.

 

Après sa condamnation, M. Zhang a déposé un recours auprès de la Cour intermédiaire de la ville de Changchun et sa famille a présenté sa déclaration de défense le 14 février 2017. Eux aussi ont reçu des réponses évasives.

 

Chronologie des événements

 

M. Zhang a été arrêté le 9 mars 2016 et emmené au premier centre de détention de Changchun. Le parquet du district de Kuancheng a approuvé son arrestation le 15 avril 2016. Il a été accusé « d’atteinte à l’application de la loi », un prétexte standard que le système judiciaire utilise contre les pratiquants de Falun Gong.

 

Sa femme, Mme Pei Shumei, a été convoquée au poste de police local le 11 juin 2016 et a été interrogée pendant plusieurs heures.

 

La famille de M. Zhang a engagé un avocat, qui a tenté d’examiner les dossiers le 28 juin 2016 au parquet du district de Kuancheng, mais n’en a pas eu l’autorisation.

 

Lorsque l’avocat et les membres de sa famille se sont rendus au département de police du district de Kuancheng pour se renseigner sur le cas, le 4 août 2016, le policier Cui Guonian les a menacés et ne les a pas laissés examiner les documents.

 

Le dossier de M. Zhang a été remis au tribunal du district de Kuancheng le 31 août. Son avocat de la défense est allé à la cour à trois reprises, le 23 septembre, le 18 octobre et le 30 novembre, pour examiner ses dossiers, mais l’autorisation a été refusée chaque fois.

 

L’avocat a également déposé une plainte auprès de la Cour intermédiaire de la ville de Changchun le 17 novembre sur ces actions illégales, mais la situation ne s’est pas améliorée.

 

M. Zhang a été secrètement jugé en décembre 2016 et condamné à trois ans de prison.

 

Il a déposé un recours auprès de la Cour intermédiaire de la ville de Changchun. Les membres de sa famille ont été autorisés à le représenter et ont présenté sa déclaration de défense le 14 février. Ils ont essayé de parler au juge Li Donghe, qui est en charge de son appel, le 16 février, mais Li leur a donné des réponses évasives.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/3/162376.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/16/343185.html