Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,918,845 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


 

Une jeune femme anglaise éveille les esprits dans le quartier chinois de Londres

 

Écrit par Tang Xiuming, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Le quartier chinois de Londres est une destination touristique populaire pour les visiteurs du monde entier. Les pratiquants de Falun Gong y vont souvent pour sensibiliser les gens à la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) et parmi eux se trouve une Anglaise nommée Tilly.

 

Tilly aime la Chine et la culture chinoise. Son espoir est que leurs efforts permettent à davantage de Chinois d’être au courant de la persécution et de voir dans le jeu de la propagande et des mensonges du Parti.

 

Tilly (à droite) parle aux touristes de la persécution en Chine lors du Nouvel An chinois 2017

 

S’adresser aux touristes chinois dans leur langue retient immédiatement leur attention

 

Pour mieux communiquer avec les touristes chinois, Tilly a commencé à apprendre le chinois voici trois ans. Elle connaît quelques phrases et points de discussion clés qu’elle a appris avec l’aide des pratiquants de Falun Gong chinois.

 

« Ce sont les faits », dit-elle aux touristes chinois dans leur langue en leur distribuant les documents d’information. Entendre une Occidentale parler chinois retient aussitôt leur attention.

 

« Je leur dis souvent : ‘‘Falun Dafa est bon’’ en chinois. Cela a un effet puissant. Je peux voir leur expression changer en entendant mes paroles. » Elle a ajouté que beaucoup sont prêts à accepter les documents des pratiquants après juste ces quelques mots.

 

Inviter les étudiants chinois à réfléchir

 

Tilly discute souvent en anglais avec les étudiants chinois. Tout en bavardant avec eux, elle soulève des questions qui les poussent à réfléchir, les encourageant à apprendre ce qu’est le Falun Gong et les brutales violations des droits de l’homme du PCC envers ses pratiquants.

 

Tilly a mentionné un exemple récent : « J’ai simplement demandé à un jeune étudiant : ‘‘Avez-vous déjà considéré le fait qu’il n’y a des reportages négatifs sur le Falun Gong qu’en Chine ?’’ »

 

« Je dis souvent : ‘‘J’aime vraiment la Chine. Quand on aime la Chine, c’est le peuple qu’on aime — pas le gouvernement ni un Parti politique. Ce sont des Chinois [les pratiquants de Falun Gong] qui sont persécutés pour leurs convictions par le gouvernement du PCC.’’ »

 

Encourager les Chinois à lire les Neuf Commentaires

 

Tilly estime qu’il est important de recommander les Neuf commentaires sur le Parti communiste qui sont basés sur l’histoire et la nature même du PCC. Lire les commentaires aide le peuple chinois à prendre conscience du lavage de cerveau et de la propagande trompeuse du PCC, et à en apprendre plus sur la persécution brutale du Parti à l’égard du Falun Gong.

 

Elle a donné un exemple : « Une fois, un étudiant m’a posé toutes sortes de questions. J’ai répondu à une question après l’autre. Alors il m’a défié. Il avait commencé à absorber la propagande [du PCC] en gros depuis l’âge de cinq ans. »

 

Tilly sait que les jeunes Chinois ont grandi immergés dans la propagande et qu’il leur est difficile de comprendre à quel point ils ont été trompés, juste en obtenant quelques réponses à leurs questions. Elle les encourage à regarder les Neuf Commentaires sur YouTube, ce qui a un effet puissant pour aider les gens à apprendre l’histoire du PCC et la raison pour laquelle le Parti persécute le Falun Gong.

 

Comme de nombreux Chinois prennent en photo leurs banderoles, elle et les autres pratiquants prévoient d’y inclure le lien URL de la vidéo des Neuf Commentaires, qui les aidera à trouver facilement la vidéo en ligne.

 

Éliminer les malentendus en clarifiant les faits

 

Cela fait maintenant plusieurs années que Tilly participe à la clarification des faits dans le quartier chinois. Elle sait que la propagande du PCC a trompé un grand nombre de Chinois, les amenant à mal comprendre, voir à développer de la haine envers le Falun Gong. Elle a appris que les pratiquants doivent être compatissants, mais confiants en s’adressant à de telles personnes, s’ils veulent éliminer les malentendus.

 

« Un Chinois donnait des coups de pied dans notre banderole. Je suis allée directement le voir et lui ai simplement dit : ‘‘Comment osez-vous donner des coups de pied dans notre banderole ?’’ Je lui ai clarifié les faits et lui ai tendu nos documents d’information. Il était interloqué et a pris respectueusement le journal des deux mains. Il a dit : ‘‘Désolé. Je suis vraiment désolé.’’ Son épouse était présente et s’est excusée elle aussi : ‘‘Je suis désolée. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça’’ », a encore raconté Tilly.

 

« C’était incroyable. J’ai simplement stoppé son comportement déraisonnable et lui ai expliqué les faits. » Pour elle, cette réaction intempestive montre simplement comment il avait été trompé par les mensonges du PCC.

 

Tilly connaît de première main l’importance de clarifier les faits aux Chinois.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/5/162392.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/28/343677.html