Le 20 mars 2017

Une femme âgée condamnée à sept ans de prison après avoir vécu trois ans d'incarcération et de torture

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Sichuan, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme âgée a été arrêtée en 2015 pour sa pratique de Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée en Chine depuis 1999. Après une année de détention, elle a été jugée en octobre et de nouveau en décembre 2016. Lors de la seconde audience, les autorités n'ont pas avisé sa famille ni ne lui ont fourni un conseiller juridique. Mme Fang Zhengrong a été condamnée à sept ans de prison. Elle a interjeté appel.

 

Avant ce procès, Mme Fang a été soumise à la torture pendant treize mois dans un centre de détention et deux fois dans un camp de travaux forcés pour un total de trois ans et trois mois.

 

Mme Fang Zhengrong, âgée de 66 ans, a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. Par l'action heureuse de la pratique, ses maladies importantes ont disparu, y compris ses problèmes cardiaques, des tumeurs de l’œsophage et du nez et une inflammation des reins.

 

Mme Fang a été arrêtée en août 2002 à une gare ferroviaire de Chengdu, quand les autorités ont découvert qu'elle transportait des documents de Falun Gong. Elle a été détenue dans le centre de détention de Pi et interrogée. Les policiers lui ont frappé la tête contre une colonne en métal jusqu'à ce que son visage soit enflé et qu'elle ne puisse plus voir. Elle a été partialement consciente et incapable de manger pendant des jours.

 

Mme Fang a été transférée au camp de travaux forcés de Nanmusi, dans la ville de Zizhong, en septembre 2003. Elle a été détenue là-bas pendant deux ans, fréquemment torturée et souvent battue jusqu'à ce qu'elle soit couverte de sang. Les gardes ne lui permettaient pas d'utiliser les toilettes, ni de changer de vêtements, ni de se laver.

 

Elle devait s'asseoir ou rester debout jusqu'à 2 h 00 du matin et devait se lever à 5 h 00. Ses repas n'étaient constitués que de riz nature. Sans eau ni autre nourriture, elle était très constipée.

 

Mme Fang a été enfermée dans une cellule en solitaire parce qu'elle refusait de renoncer au Falun Gong. Les gardes ont incité dix-huit personnes à tour de rôle à la battre. Lors d'une bastonnade, des touffes de cheveux ont été arrachées et sa tête était couverte de sang.

 

Mme Fang a été arrêtée à nouveau parce qu'elle parlait avec des gens de la persécution du Falun Gong en mars 2007. Après avoir passé 38 jours dans un centre de détention, elle a été transférée encore une fois au camp de travaux forcés de Nanmusi.

 

Un capitaine a donné l'ordre à des prisonniers de la frapper à la tête parce qu'elle refusait de renoncer au Falun Gong. Ses oreilles saignaient et elle a des problèmes d'audition depuis. Les autorités ont imposé à Mme Fang de rester debout ou de s'asseoir sans bouger pendant deux mois, sans pauses pour aller aux toilettes. Elle a dû aussi faire des travaux forcés jusqu'à ce qu'elle soit libérée en juin 2008.

 

Voir aussi :

 

Cinq résidents de la ville de Shuining condamnés secrètement à la prison

 

Mme Fang Zhengrong jugée dans le Sichuan pour sa croyance

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/2/27/162329.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/20/343310.html