Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

286,925,824 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


Dafa m'offre des occasions de résoudre mes dettes karmiques

 

Écrit par Meng Zhen, un pratiquant de Falun Dafa dans la province du Sichuan, Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai récemment fait un rêve et me suis réveillé en pleurant. Dans ce rêve, j'entrais dans une salle de classe où il y avait environ 60 personnes, et encore davantage debout dans le couloir. En voyant le Maître, le fondateur du Falun Dafa, devant la classe, j’étais tout excité : « Oh, le Maître est revenu en Chine. Cela signifie-t-il que notre cultivation et pratique est terminée ? Mais, ai-je suffisamment bien fait ? »

 

Ma mère et moi étions assis à la même table. Le Maître nous a regardés et nous a fait comprendre que nous n’avions pas bien fait. N’ayant pas satisfait aux exigences pour atteindre la plénitude, nous allions devoir nous réincarner de nouveau en êtres humains.

 

Un pratiquant tenait dans ses mains des feuilles remplies de noms et nous a demandé de confirmer si deux des noms étaient les nôtres. C’étaient bien nos noms.

 

J'ai demandé au Maître pourquoi ma mère et moi en étions arrivés là. Le Maître a répondu que c'était basé sur notre résultat. En regardant le Maître, j’ai eu envie de pleurer.

 

Le Maître nous a emmenés sur une planète, dont la moitié était brillante et purifiée, tandis que l'autre était sombre et sale. Nettoyer la moitié sombre n'a pas pris longtemps. L'air était frais, l'eau claire, et il y avait de belles montagnes et la chaleur du soleil. Tout était renouvelé.

 

Je n'y ai pas vu beaucoup de gens mais je savais qu'ils avaient eu la chance de survivre. Néanmoins, j'étais triste.

 

De retour dans la salle de classe, j'ai demandé au Maître si d'autres membres de ma famille avaient survécu, comme mon père, ma sœur et ma femme. En entendant la réponse « Non », j’ai fondu en larmes.

 

Devenir un pratiquant

 

On m’a diagnostiqué une maladie pulmonaire obstructive chronique à l'âge de 15 ans, et l’opération avait affecté mon poumon droit. Dix ans plus tard, j’étais toujours sujet à la même maladie.

 

Après avoir été hospitalisé pendant un mois, j'ai été transféré dans un hôpital plus grand. Le médecin nous a informés que la précédente opération n'avait pas été bien réalisée, et qu’il était trop tard pour remédier à la situation.

 

En raison des coûts hospitaliers élevés, je suis rentré chez moi. Ma situation était dramatique et ma vie misérable.

 

Alors, je me suis souvenu qu’à l'âge de neuf ans, j’allais parfois avec ma mère à un groupe d'étude du Fa pour lire les livres de Falun Dafa, mais je ne le prenais pas au sérieux. Voyant que mon état s'aggravait, j'ai pensé à pratiquer Dafa.

 

Juste après avoir eu cette pensée, fin 2014, le Maître a purifié mon corps. J'ai eu des vomissements et la diarrhée durant les deux semaines qui ont suivi. J'ai continué à étudier le Fa et très vite j’ai guéri de ma maladie.

 

Relation karmique

 

Quand j'ai eu 25 ans, le Maître m'a montré les dettes karmiques que je devais rembourser.

 

J'étais un général de 60 ans quelque part aux alentours de la Dynastie Song. Quand j'ai découvert que ma septième concubine avait une liaison avec un garde du corps, je les ai tués tous les deux.

 

Depuis lors, tout au long de mes cycles de vie de réincarnation, cette concubine est devenue soit ma femme soit quelqu’un que j'ai rencontré dans différentes situations.

 

Dans cette vie, ma femme était la concubine et mon fils le garde du corps. Ils étaient tous les deux très heureux que je commence à pratiquer le Falun Dafa, que je sois en bonne santé et ne perde plus patience. Ces dettes karmiques m'ont suivi à travers de nombreuses vies, et elles s’achèveront uniquement si j'atteins la plénitude.

 

Le Falun Dafa me donne des occasions encore et encore de progresser dans la cultivation et de résoudre mes dettes karmiques.

 

Je n'ai pas bien fait dans la cultivation, ce qui est un problème sérieux. Je dois étudier avec diligence, être déterminé dans ma foi et ne pas manquer cette dernière occasion. Si je ne rattrape pas et ne fais pas le meilleur usage du temps restant, ma relation karmique avec Dafa sera perdue à jamais.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/6/162404.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/25/343508.html