Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,277,791 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


Les avocats touchés par les paroles et les actions des pratiquants

 

Écrit par Dan Fengchen, un pratiquant de Falun Gong en Chine

 

 

(Minghui.org) Il y a dix-huit ans, quand le régime communiste chinois a lancé la persécution du Falun Gong et a promis d’éradiquer cette cultivation et pratique, peu de gens osaient parler en faveur du Falun Gong.

 

Maintenant, dix-huit ans plus tard, étant donné les efforts persistants et pacifiques des pratiquants de Falun Gong qui visent à révéler et contrecarrer la persécution ayant cours, de plus en plus de gens en viennent à comprendre les faits. Les gens veulent maintenant défendre les pratiquants, y compris les avocats de la défense.

 

Résistance pacifique

 

Malgré le risque d'être arrêtés et emprisonnés, les pratiquants de Falun Gong refusent d'abandonner leur croyance et continuent de suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Ils continuent de manifester un haut critère moral, une grande compassion et traitent leurs concitoyens avec bonté.

 

Les pratiquants révèlent la persécution au monde et éveillent la conscience des gens. Ils endurent et restent paisibles malgré les sacrifices qu'ils ont à faire.

 

Pendant toutes ces années de persécution, les pratiquants n'ont jamais répondu de la même façon à l'oppression. Ils refusent de répondre à la violence par la violence et n'ont jamais cherché à se venger contre les malfaiteurs.

 

L'espoir du pays

 

« Les pratiquants [de Falun Gong] sont l'espoir de la Chine, la renaissance des valeurs traditionnelles chinoises et de la moralité », a dit l'avocat Yu Wensheng quand il a défendu les pratiquants M. Zhou Xiangyang et son épouse Mme Li Shanshan durant un procès au tribunal du district de Dongli le 13 septembre 2016.

 

M. Zhou, un ingénieur, a été condamné à neuf ans de prison en 2003 pour sa pratique du Falun Gong. Quand il était en prison, il a été torturé jusqu'à être à deux doigts de la mort, mais il est resté ferme dans sa croyance.

 

Malgré sa longue peine, sa petite-amie à ce moment-là, Mme Li Shanshan, aussi une pratiquante, l'a attendu pour l'épouser. Elle a fait tout ce qu'elle a pu pour le secourir, jusqu'à être arrêtée et condamnée deux fois à un camp de travaux forcés. Quand M. Zhou a été libéré, elle était encore détenue.

 

Peu de temps après que le couple a finalement été réuni après une décennie de séparation, tous deux ont été arrêtés à nouveau en 2015 et ont été condamnés en 2016 à sept ans et six ans de prison respectivement.

 

Sauvegarder la justice

 

L'avocat Liu Lianhe a dit : « Ma compréhension initiale du Falun Gong était que ce n'était rien de plus que des exercices physiques. Je n'avais pas pris conscience de l'aspect spirituel de cette cultivation et pratique. Mais, un de mes clients a complètement changé mon impression au sujet du Falun Gong lors d'un procès. »

 

Il parlait du pratiquant M. Zhang Hongru. Un fonctionnaire du tribunal a tenté de persuader M. Zhang d'abandonner sa croyance au cours du procès.

 

« Vous êtes déjà dans la quarantaine », a dit le fonctionnaire du tribunal, « et vous avez déjà purgé une peine de onze ans. Vous êtes encore célibataire et votre mère qui est âgée de plus de soixante-dix ans a besoin de vous pour prendre soin d'elle. Si vous abandonniez la pratique, vous pourriez au moins prendre soin de votre mère. »

 

M. Zhang a dit : « On ne peut pas vivre sans croyance. Je n'ai aucun regret. Je souffrirai tout ce qui m'est réservé à cause de ma croyance. »

 

L'avocat a raconté : « J'ai été réellement impressionné par ce qu'il a dit. Il était si paisible et calme quand il a dit cela. Il n'y avait ni plainte, ni colère. J’étais si touché que quand ce fut à mon tour de parler, j'avais la gorge serrée et je ne pouvais pas parler. »

 

Les avocats parlent du code moral élevé manifesté par les pratiquants. Ils comprennent que cela est le résultat de la pratique du Falun Gong.

 

L'avocat Yu Wensheng a dit durant le procès de M. Zhou Xiangyang et Mme Li Shanshan : « Des milliers de milliers de citoyens innocents ont été illégalement condamnés à la prison à cause de leur croyance en Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

 

Il a continué : « Défendre les pratiquants de Falun Gong est en fait sauvegarder la justice et l’État de droit. C'est aussi sauvegarder Authenticité-Bienveillance-Tolérance, des valeurs universelles. C'est lutter pour la justice en se servant de la loi. »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/5/162398.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/22/343401.html