Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

273,655,386 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une libération conditionnelle pour raison médicale a été refusée à un homme emprisonné victime d'un accident vasculaire cérébral

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Shandong, Chine

 

 

(Minghui.org) Un homme emprisonné, victime d'un accident vasculaire cérébral, a perdu sa capacité de parler et un côté de son corps est paralysé. Cependant, les autorités pénitentiaires ont refusé de lui accorder une libération conditionnelle pour raison médicale. Sa famille demande sa libération immédiate.

 

M. Huang Min, âgé de 74 ans, était professeur au Département d'ingénierie électronique de l'Université de Jiamusi dans la province du Heilongjiang. Il a réussi à intercepter le signal local de télévision par câble en 2002 afin de diffuser des émissions sur le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Intercepter des signaux télévisés était un moyen utilisé par un petit nombre de pratiquants de Falun Gong pendant les premières années de la persécution pour contrer la diffusion de la propagande du régime destinée à inciter le public à éprouver de la haine envers le Falun Gong.

 

La police locale a lancé une chasse à l'homme contre M. Huang. Il s'est déplacé d'un endroit à un autre avant d'être capturé dans la province du Shandong le 23 janvier 2003. Il a été condamné à 20 ans de prison le 5 août et transféré à la prison de la province du Shandong le 1er septembre de cette année-là.

 

M. Huang a fait une grève de la faim à plus de 40 reprises pour protester contre son emprisonnement pour avoir exercé son droit constitutionnel à la liberté de croyance. Comme aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong, il croit fermement que le public a le droit de savoir que la persécution du Falun Gong n'a pas de base juridique.

 

Les gardiens de la prison ont riposté en torturant M. Huang, y compris en l'obligeant à s'asseoir sur un « petit tabouret » pendant de longues périodes. Pour l'empêcher de s'endormir, ils enfonçaient leurs doigts dans ses yeux et lui pinçaient le nez. Quand il dormait, ils faisaient beaucoup de bruit pour le réveiller.

 

Sur une longue période, les sévices ont eu des répercussions sur sa santé. Il a développé une pression artérielle élevée et de la difficulté à uriner. Plus récemment, il a eu un AVC et se bat pour sa vie.

 

Voir aussi :

 

La prison de la province du Shandong interfère avec les visites de la famille d’un vieux père de 72 ans

 

Un ancien professeur d'université purge une peine illégale d'emprisonnement de 20 ans et subit la torture

 

Mr. Huang Min, an Instructor at Jiamusi University, Sentenced to 20 Years in Prison

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/2/162705.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/31/344978.html