Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

273,655,386 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


 

Les membres du Congrès exhortent le président américain à aider à faire cesser la répression du Falun Gong en Chine

 

Écrit par Liu Wenwu, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Les membres du Congrès ont récemment écrit au président américain Donald Trump, lui demandant de soulever la question des droits de l'homme lors de la rencontre avec le président chinois Xi Jinping. Il s’agit de la chef de file du Parti minoritaire de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, le sénateur de la Floride Marco Rubio, le représentant du New Jersey Chris Smith et le représentant de la Floride Dennis Ross.

 

Depuis que l'ancien dirigeant chinois Jiang Zemin a lancé la persécution du Falun Gong en 1999, des millions de pratiquants ont été affectés négativement. Un grand nombre de hauts fonctionnaires impliqués dans la répression ont été punis sous la campagne anticorruption de Xi Jinping, mais la répression continue.

 

Nancy Pelosi a écrit dans sa lettre que bien que la sécurité nationale et les intérêts économiques soient des sujets importants, les droits de l'homme sont une question fondamentale que les États-Unis doivent considérer lors de l'établissement de relations commerciales avec la Chine. Elle a cité l'exploitation du travail, la privation de la liberté d'expression et la répression de ceux qui ont des opinions différentes comme étant des problèmes de longue date.

 

Nancy Pelosi, la chef du Parti démocratique minoritaire, a déclaré que les États-Unis doivent prêter attention aux problèmes des droits de l'homme en Chine.

 

Elle a déclaré que le médiocre bilan en matière de droits de l'homme en Chine a été surveillé par des efforts bipartis au Congrès depuis le massacre de la place Tiananmen en 1989 et que, en accordant une attention particulière aux intérêts des entreprises et en ignorant les droits de l'homme, les États-Unis pourraient perdre du terrain sur le plan moral en commentant sur les problèmes des droits de l'homme dans le monde.

 

Obligations morales et intérêt national

 

Le sénateur Marco Rubio, qui préside la Congressional-Executive Commission on China (CECC), a travaillé avec le coprésident Chris Smith pour lancer l'initiative « Free China's Heroes » le 3 avril 2017. L'initiative souligne les cas de personnes emprisonnées, détenues ou disparues en Chine.

 

« Alors que le président Donald Trump accueille le président chinois Xi Jinping en Floride, nous ne pouvons pas oublier les hommes et les femmes qui languissent injustement en prison, les membres de famille qui ne connaissent pas le destin de leurs proches et les professionnels qui ont disparu pour simplement avoir fait leur travail », a déclaré Marco Rubio dans un communiqué sur le site Internet de CECC.

 

« Ces gens ne sont pas des statistiques, ils sont des libraires et des pasteurs, des écrivains et des lauréats du prix Nobel, des avocats et des défenseurs des droits... Un pays qui bafoue la règle de droit chez lui et qui ne tient pas compte des droits fondamentaux et de la dignité inhérente de ses propres citoyens ne peut être digne de confiance pour être un intervenant responsable sur les questions économiques et de sécurité », a déclaré Marco Rubio.

 

Marco Rubio et Chris Smith ont déclaré que traiter les problèmes des droits de l'homme en Chine ne fait pas seulement partie des obligations morales, mais est également conforme aux intérêts nationaux américains. Dans sa déclaration, Chris Smith a appelé à « un échange sérieux, franc et robuste » avec Xi Jinping sur les droits de l'homme et a déclaré : « Le président ne devrait pas commettre l'erreur de son prédécesseur et croire que le silence sur les droits de l'homme permettra l'obtention de concessions du gouvernement chinois dans d'autres domaines. » Il a estimé que le statut médiocre en matière de droits de l'homme en Chine affecterait négativement les relations commerciales et la sécurité régionale.

 

Libération urgente des pratiquants détenus

 

Le représentant de la Floride, Dennis Ross, a écrit plusieurs lettres demandant la libération de la mère d'une électrice détenue et torturée en Chine en raison de sa croyance.

 

Après avoir appris que la mère de son électrice Iris Lu, Cuiping Deng, était détenue et torturée en Chine pour avoir pratiqué le Falun Gong, Dennis Ross, membre du Congrès de la Floride, a écrit une lettre à Xi Jinping en août de l'année dernière, exprimant sa préoccupation au sujet de l'arrestation de Cuiping Deng. En octobre, lui et trois autres représentants ont signé une lettre demandant la libération de Cuiping Deng et de sept autres prisonniers de Falun Gong.

 

« Nous vous demandons de respecter leurs droits à la liberté de leur croyance choisie et de leur permettre de retrouver leurs familles le plus tôt possible », est-il écrit dans la lettre.

 

Selon le Tampa Bay Times, le plus grand journal en Floride, Dennis Ross a récemment envoyé une troisième lettre soulignant la mauvaise santé de Mme Deng et demandant sa « libération urgente ».

 

Sur la base des rapports de Minghui.org, Mme Deng a été détenue pendant un mois en 2001 et ensuite emprisonnée entre 2006 et 2009. Elle a subi de graves sévices physiques et mentaux en prison. Après avoir été détenue pour la troisième fois, Mme Deng a été condamnée le 24 février 2017 à six ans d'emprisonnement. Sa famille a demandé qu'elle reçoive un traitement médical en raison de sa mauvaise santé, mais la demande a été rejetée par les responsables.

 

Les pratiquants de Falun Gong en Floride sensibilisent les gens à la persécution en Chine.

 

« Nous, au Congrès, devons nous affirmer au nom des droits de l'homme et dire que cela est inacceptable », a déclaré Dennis Ross. « Ces répressions devraient cesser, particulièrement au nom de la mère d'Iris. »

 

Dans un article publié dans The Wall Street Journal le 6 avril avec le titre : « Trump shouldn't Let China Off the Hook for Human Rights », le sénateur Marco Rubio a parlé du Falun Gong et d'autres groupes réprimés en Chine.

 

« L'histoire enseigne que lorsqu'un gouvernement piétine son peuple, ce ne sera pas un citoyen du monde responsable », a-t-il écrit, « ... ce serait une erreur pour les États-Unis de voir sa relation avec la Chine uniquement à travers les lentilles de l'économie ou de la sécurité. »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/14/162839.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/4/13/345583.html