Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

270,834,077 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Un tribunal force Guo Xiaoping, une pratiquante du Hebei, à licencier ses avocats

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hebei en Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Guo Xiaoping a été jugée au tribunal du canton d'Anping pour avoir pratiqué le Falun Gong, une discipline spirituelle actuellement persécutée par le régime communiste chinois.

 

Des fonctionnaires du tribunal ont contraint la famille de Mme Guo à renvoyer les avocats de la défense entre la première session du 15 février 2017 et la deuxième audience du 22 mars.

 

Arrestation et extorsion

 

Mme Guo a été arrêtée à son domicile le 19 décembre 2016. Des agents en civil du poste de police d'Anping et du poste de police du faubourg de Chengguan ont fait irruption à son domicile quand sa mère a ouvert la porte. Sans montrer de pièce d'identification, les agents ont arrêté Mme Guo qui était encore en pyjama.

 

Elle a été plus tard emmenée au centre de détention de Hengshui.

 

Sun Xinghe, chef de la Division de la sécurité intérieure locale, a envoyé le dossier de Mme Guo au parquet. Les fonctionnaires ont extorqué de l'argent à la famille de Mme Guo en proposant de laisser tomber l'affaire en échange, mais ils ont tout de même envoyé le dossier au tribunal.

 

Mme Guo a d'abord été arrêtée le 18 juin 2009. Elle a été transférée à un centre de détention et elle a finalement été libérée sous caution.

 

Procès suspendu

 

Pendant la première session du tribunal le 15 février 2017, les deux avocats de la défense ont informé le tribunal que deux nouveaux procureurs avaient été assignés au dossier de Mme Guo en 2014, après le décès du procureur précédent, Jia Dongsheng, en 2013, mais qu'ils n'avaient été informés d'aucun des détails du dossier. Les avocats ont également énuméré les raisons pour lesquelles le dossier n'était pas conforme à la loi. Le juge a ajourné le procès.

 

La famille est forcée à licencier les avocats

 

Au lieu de retourner le dossier au parquet, les fonctionnaires du tribunal ont exercé de la pression sur la famille de Mme Guo afin qu'elle licencie les avocats sous menace d'une grosse amende. Intimidée par les fonctionnaires et ne possédant aucune connaissance juridique, la famille a licencié les avocats le 8 mars. Mme Guo a été transférée du centre de détention de Hengshui au tribunal pour signer la lettre de licenciement.

 

L'oncle de Mme Guo, qui est également avocat, a assisté à la première session du tribunal, mais est allé à l'encontre de ses intérêts. Il lui a donné un coup de poing pendant la pause et a essayé de la forcer à plaider coupable.

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/9/162782.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/27/344795.html