Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

270,782,938 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un homme de Qiqihar détenu pour sa croyance, brutalement torturé

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang

 

 

(Minghui.org) Un avocat de la défense n’en a pas cru ses yeux quand il a vu son client au centre de détention de Qiqihar le 7 avril 2017.

 

M. Li Shunjiang était menotté et enchaîné avec ses mains et ses pieds attachés ensemble. L’avocat s’est demandé comment M. Li, incapable de redresser son dos, avait réussi à venir jusqu’à la salle de réunion.

 

En raison des protestations de l’avocat, les gardes ont retiré les menottes et les chaînes. M. Li a révélé qu’il avait été interrogé sous la torture pendant toute une nuit le jour de son arrestation, le 21 mars 2017. La police avait arrêté M. Li et son épouse ce jour-là parce tous deux refusaient de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 

Yu Gang, chef adjoint du poste de police local, a menotté les mains de M. Li ensemble et l’a suspendu par les menottes. Yu Gang a ensuite tiré brusquement sur M. Li, lui déchirant la peau des poignets.

 

Yu Gang a enlevé une de ses chaussures et l’a utilisée pour frapper M. Li au visage plus de 30 fois. Yu Gang a alors saisi plusieurs objets lourds pour frapper M. Li sur les bras et les jambes. M. Li s’est évanoui, seulement pour être réanimé et soumis à une nouvelle série de coups.

 

Incapable de supporter la douleur, M. Li a donné les preuves auto-incriminantes que Yu Gang demandait. Il a initialement refusé de signer le procès-verbal d’interrogatoire, mais il a cédé quand Yu Gang a menacé de battre sa femme de la même façon.

 

Yu Gang a tout de même commencé à battre sauvagement l’épouse de M. Li.

 

L’avocat de M. Li a vu beaucoup d’ecchymoses sur les bras et les jambes de son client lors de la réunion d’avril.

 

Ce n’est pas la première fois que M. Li et son épouse sont visés pour leur croyance. M. Li a été une fois emprisonné pendant neuf ans et son épouse trois ans.

 

 

Traduit de l’anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/13/162830.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/4/12/345521.html