Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,724,882 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme de Changchun condamnée à un an et demi pour ses actions de sensibilisation à propos de la persécution du Falun Gong

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de 77 ans a été condamnée à un an et demi de prison pour avoir parlé aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 

Mme Han Lan, qui est retraitée de la Changchun City Motor Company, a été arrêtée le 13 août 2016. À l'époque, elle venait de se faire retirer toutes ses dents et attendait qu’on lui mette des implants les jours suivants. Malgré cela, la police l'a emmenée au quatrième centre de détention de la ville de Changchun, où elle a subsisté avec du lait et du porridge.

 

Ayant été trompées par la propagande diffamatoire contre le Falun Gong, les trois filles de Mme Han ont refusé d'embaucher un avocat pour défendre leur mère.

 

Mme Han a témoigné pour sa propre défense lors du procès le 15 octobre. Elle a soutenu qu'aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et qu'il était de son droit de faire connaître la persécution illégale du Falun Gong.

 

Mme Han a été condamnée à la prison dix jours plus tard et transférée à la prison pour femmes de la province du Jilin au début de l'année 2017.

 

Le mari de Mme Han, qui souffrait de convulsions et d'atrophie spinocérébelleuse, était à peine capable de la reconnaître, même pas leurs filles. Son arrestation a fait peser un lourd tribut sur sa santé déjà fragile, et il est décédé à la mi-avril de cette année à l'âge de 79 ans.

 

Mme Han n'a pas pu voir son mari une dernière fois.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/5/15/163844.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/5/6/346849.html