Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,724,882 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un enseignant du Shandong jugé pour avoir levé le voile sur la fausse histoire des « auto-immolations »

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong dans la province du Shandong

 

 

(Minghui.org) Un enseignant de la ville de Ji'nan a récemment été jugé pour « utilisation d’une secte pour saper l'application de la loi », prétexte standard utilisé par le régime communiste chinois dans sa tentative de prendre en faute les pratiquants du Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et de les emprisonner.

 

M. Wu Zhenghui, la quarantaine, a été arrêté le 6 avril 2017, après avoir été signalé à la police pour avoir parlé à ses étudiants des auto-immolations organisées sur la place Tiananmen, un coup de propagande conçu pour diaboliser le Falun Gong.

 

Deux avocats ont défendu l'innocence de M. Wu au cours du procès le 3 juillet. Ils ont fait valoir qu'aucune loi en Chine n'a jamais criminalisé le Falun Gong et que leur client avait absolument le droit de révéler le mensonge et la diffamation du Falun Gong par le régime chinois.

 

Les avocats ont également réfuté les preuves de la poursuite, le procureur ayant omis de présenter les faits à l’appui.

 

M. Wu a témoigné à sa propre défense. Il a souligné que le Falun Gong interdit de tuer, sans parler du suicide, et que les auto-immolateurs n'étaient pas des pratiquants de Falun Gong. En tant qu'éducateur, il se sentait obligé d'informer ses élèves de ce qui s'était réellement passé lors de la mise en scène de l'incident des auto-immolations.

 

Les deux sœurs de M. Wu ont fait remarquer après le procès qu'elles ont finalement compris que leur frère ne violait aucune loi en pratiquant et en diffusant l'information sur le Falun Gong.

 

M. Wu se trouve toujours au Centre de détention du district de Changqing.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/7/164553.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/7/5/350652.html