Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

279,404,490 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Mme Wang Haiying se cache après sa libération sous caution afin d’éviter d’être persécutée à nouveau

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hebei, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Wang Haiying, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Zhangjiakou, province du Hebei, a été arrêtée à son salon de coiffure le 22 mai 2017 pour avoir parlé aux gens du Falun Gong sur un média social.

 

Elle a été détenue, torturée et gavée de force, ce qui l’a laissée extrêmement faible. Elle a été libérée sous caution le 18e jour de sa grève de la faim. Elle s’est alors cachée pour éviter d’être persécutée à nouveau.

 

Arrestation

 

Les agents de la Division de la sécurité intérieure du Département de police de Qiaoxi ont pris d’assaut le salon de coiffure de Mme Wang le 22 mai 2017. Des agents en civil, montrant un mandat de perquisition, ont saccagé son salon et son appartement. Un ordinateur de bureau, un ordinateur portable, une tablette Samsung, une clé USB et huit téléphones portables, incluant celui de sa fille, ont été confisqués. Ses cartes bancaires, d’identité et ses clés ont aussi été saisies.

 

Les biens confisqués ont été évalués à 20 000 yuans. La police a refusé de fournir une liste des biens qu’ils ont confisqués.

 

Mme Wang a été emmenée au Département de police de Qiaoxi avant d’être transférée au centre de détention de la ville de Zhangjiakou le 23 mai.

 

Torture et gavage de force

 

Après que Mme Wang a fait les exercices du Falun Gong pour soulager son mal de dos le 29 mai, elle a été battue par les gardes, et a été menottée et enchaînée. Afin de protester contre ce mauvais traitement, Mme Wang a entamé une grève de la faim.

 

Reconstitution de torture : gavage forcé

 

Les gardes ont ordonné aux détenues de gaver Mme Wang de force. Les détenues l’ont traînée dans les toilettes où elles l’ont torturée.

 

Elles lui ont tiré les cheveux, l’ont frappée au visage et lui ont donné des coups de pied dans l’estomac pendant qu’elles sautaient sur les chaînes, et ont versé de l’eau froide sur tout son corps. Quand elle a crié : « Falun Dafa est bon », elles lui ont enfoncé un linge sale dans la bouche.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/9/164590.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/30/350413.html