Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,724,882 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Shandong gavée de médicaments

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Shandong en Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Hou Chengxiang de la ville de Qingdao a été arrêtée pour avoir distribué des brochures sur la persécution du Falun Gong à un marché le 6 octobre 2015. Elle a été illégalement détenue pendant plus d'un an. Mme Hou décrit la torture qu'elle a subie dans le centre de détention de Pudong.

 

J'ai été détenue au poste de police du chemin Changjiang et j'ai dormi sur le plancher froid le soir du 6 octobre. Des policiers m'ont emmenée dans un hôpital du centre de détention de Pudong le lendemain.

 

J'ai été forcée de passer un examen physique complet. Ils m'ont ensuite prélevé du sang et ont mesuré ma tension artérielle.

 

Pour s'assurer que le centre de détention m'accepterait, ils m'ont gavée à maintes reprises de médicaments pour faire baisser ma tension artérielle.

 

Une fois que ma tension artérielle est tombée à 170, ils m'ont pris en photo et m'ont conduite dans une salle où des pratiquants et d'autres prisonniers étaient détenus. J'ai essayé d'expliquer la vérité sur le Falun Gong à mes ravisseurs.

 

Le lendemain, les gardiens m'ont emmenée de force à l'hôpital, où ils m'ont administré quatre bouteilles de solution par intraveineuse, parce que j'étais en grève de la faim pour protester contre l'arrestation. Cela s'est poursuivi pendant huit jours.

 

Le septième jour, ils ont également commencé à me gaver et à prendre ma pression artérielle. La torture a duré jusqu'au 21 octobre.

 

J'ai été déplacée vers une autre cellule le 20 octobre. Plusieurs détenues m'ont emmenée dans les toilettes, m'ont dépouillée de mes vêtements et m'ont arrosée avec de l'eau de la tête aux pieds. Je ne pouvais pas respirer et je me suis presque évanouie.

 

Mon poids a chuté de 75 à 45 kilos. J'ai également perdu cinq dents quand j'ai résisté à me faire gaver. Je me sentais très faible et j'avais du mal à marcher. J'ai dû être portée pour aller à mon procès. Mon apparence avait tellement changé que même mon fils ne pouvait pas me reconnaître pendant le deuxième procès et a éclaté en larmes.

 

J'ai été illégalement condamnée à une peine d'un an et six mois le 27 mars 2017 et j'ai été libérée le 17 avril. Je suis allée au poste de police pour que mon téléphone portable, ma montre, mon argent comptant et d'autres biens personnels confisqués me soient retournés le lendemain, mais la police a refusé ma demande avec l'excuse que j'étais toujours en liberté sous caution.

 

Voir aussi :

 

Une femme de Qingdao condamnée illégalement pour sa croyance dans le Falun Gong

 

Davantage de parquets et de tribunaux en Chine abandonnent les poursuites judiciaires contre les pratiquants de Falun Gong

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/3/164507.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/18/349826.html