Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,984,063 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Arrestation de dix personnes pour leur croyance, sept toujours en détention

 

Écrit par un correspondant de la province du Jilin en Chine

 

 

(Minghui.org) Dans le cadre d'une série de raids coordonnés des maisons de pratiquants, la police et les agents du Bureau 610 ont arrêté dix pratiquants de Falun Gong dans le district de Huadian dans la ville de Jilin les 28 et 29 juin. Il s'agit de : Bu Yuxin, Tian Mingxia, Song Jiaofa, Jia Shimin, Gao Defen, Liu Kuifang, Li Guiqin, Li Lizhi, Liu Minghua et Yu Cuifan. Les trois derniers ont été relâchés, mais les autres sont détenus dans un centre de lavage de cerveau.

 

Les détails de l'arrestation

 

Le 28 juin à 20 h, alors que Mme Bu Yuxin se dirigeait au travail pour son quart de nuit, elle a remarqué que plusieurs voitures garées initialement près de son appartement la suivaient. Elle ne leur a pas accordé beaucoup d'attention et a continué à marcher. Près d'un hôtel, deux personnes ont sauté d'une des voitures et l'ont arrêtée.

 

L'un d'entre eux - l'agent de police Zhang Xuming - l'a avertie : « Nous agissons selon les ordres venant d'en haut. Vous feriez mieux de coopérer si vous voulez éviter toute brutalité. » Ils ont pris ses clés pour rentrer chez elle, mais les clés étaient celles de son bureau. Elle n'avait pas les clés de son domicile avec elle.

 

Son mari a refusé d'ouvrir la porte.

 

Ils l'ont emmenée au centre de détention. Elle a une fille mentalement malade, qui dépend d'elle. Sa fille cherche sa mère du matin au soir.

 

Le 29 juin, trois policiers se sont présentés chez Mme Tian Mingxia et son mari, M. Song Jiaofa. La police leur a dit qu'ils devaient venir avec eux pour vérifier quelque chose au poste de police local. Le couple est entré dans la voiture, mais la police les a emmenés à un centre de détention. Lorsque le père de Mme Tian est allé au poste de police à la recherche de sa fille, on lui a dit qu'elle était détenue parce qu'elle avait poursuivi en justice l'ancien dirigeant chinois Jiang Zemin.

 

Mme Jia Shimin est enseignante de maternelle. La police l'a appelée le 28 juin et lui a demandé de confirmer certaines informations. Elle a été arrêtée en rentrant chez elle après le travail.

 

Le 28 juin, la police est allée au village de Mme Liu Kuifang pour la chercher, mais elle n'était pas à la maison. Le lendemain, elle a vu les policiers et leur a demandé pourquoi ils la cherchaient la veille. Après avoir trouvé son nom sur la liste, ils l'ont emmenée au centre de détention.

 

Pour une liste des scélérats, veuillez consulter le lien vers l'article chinois.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/13/164634.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/7/5/350643.html