17 Jul 2017

Des différences de fond dans la compréhension de la tolérance

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

 

 

(Minghui.org) Je cultive dans un état déverrouillé, l’œil céleste ouvert. Un jour où j'émettais la pensée droite, j'ai vu de loin le champ dimensionnel d'un pratiquant.

 

C'était très sombre et rempli de substances mauvaises, j'ai donc essayé de l'aider à éliminer la perversité mais sans succès. Mes capacités supra-normales ne pouvaient pas atteindre les mauvaises substances, puisqu'elles n'étaient pas dans la même dimension.

 

J'ai réfléchi à la situation et j'ai trouvé le problème. J'avais créé un grand espace entre ce pratiquant et moi-même parce que je n'étais presque jamais d'accord avec ce qu'il avait fait ou ce qu'il voulait faire.

 

Après avoir pris conscience de ce problème, j'ai eu une compréhension plus profonde sur la tolérance envers les compagnons de cultivation. Chaque pratiquant est une particule de Dafa puisque toute vie est créée par lui. Les pratiquants présenteront différents attachements et insuffisances tant qu'ils cultivent dans ce monde humain.

 

Nous devrions chérir l'essence de chaque être humain, et harmoniser ainsi ce que veut le Maître. Alors il ne devrait pas y avoir d'obstacles chez les pratiquants pour coopérer et former un seul corps.

 

En rencontrant des situations similaires par le passé, je ne faisais que les tolérer passivement afin d'arranger les autres pratiquants. Je le faisais du point de vue de moi-même, donc quel que pouvait être mon effort pour augmenter ma capacité de tolérance, c'était très limité.

 

Mais, si je regardais les choses du point de vue de Dafa, alors ma capacité, ma force et ma sagesse étaient sans limites. C'est ça la différence fondamentale.

 

Après avoir réalisé cela, aider des pratiquants à nettoyer leurs champs dimensionnels est devenu plus facile et plus rapide.

 

À une autre occasion, la divinité gardienne de la loi est venue vers moi et m'a demandé de ne pas trop parler de choses inhabituelles à ce pratiquant. Ce qu'il recherchait très fort avec sa conscience principale l'avait conduit dans un mauvais état de cultivation et il ne pouvait plus se concentrer en lisant le Fa. Il était somnolent toute la journée, ce qui causait un obstacle grave dans son étude du Fa et pour faire les exercices.

 

Quand j'en ai parlé plus tard avec le pratiquant, il a dit qu'il aimait bien lire des romans sur le net à propos de différentes dimensions et cultivations et pratiques.

 

Je lui ai dit que l'état de cultivation de chacun est arrangé soigneusement par le Maître. S'il est censé cultiver dans un état verrouillé, mais qu'il est attaché à chercher des capacités supra-normales, n'est-ce pas une interférence sur le chemin arrangé par le Maître ? Comme c'est sérieux !

 

Tant que nous étudions le Fa l'esprit calme, même si nous ne voyons ni n'entendons rien venant d'une autre dimension, le pouvoir de Dafa devrait suffire pour nous remplir de confiance.

 

Ce pratiquant a fini par arrêter de lire les articles de personnes ordinaires sur le net et il est capable maintenant d'étudier le Fa, l'esprit tranquille. Il valide aussi le Fa.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise :http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/13/164627.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/13/349566.html