Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

279,404,490 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


Mieux faire dans la rectification du Fa en ayant le bon état d'esprit

 

Écrit par une pratiquante de Mongolie intérieure en Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai bénéficié du Falun Dafa à la fois mentalement et physiquement au cours des dernières années. Le Maître m'a protégée et m'a donné des conseils alors que je marchais sur mon chemin de cultivation. Je voudrais partager mon expérience.

 

1. Me débarrasser de l'attachement à ma fille

 

Une fois, le centre de production de documents avait besoin d'un coup de main supplémentaire, alors ma fille est allée aider. Juste après qu'elle a quitté la maison, je me suis sentie mal à l'aise, avec toutes sortes de mauvaises pensées. J'ai étudié le Fa et j'ai regardé à l'intérieur et j'ai découvert mon attachement à ma fille. Je m'inquiétais de sa sécurité chaque fois qu'elle sortait pour faire le travail de Dafa. J'avais aussi un attachement à la peur. J'ai continué à émettre la pensée droite juste pour me débarrasser de mes mauvaises pensées, mais elles sont revenues après un certain temps. J'ai continué à faire cela toute la matinée jusqu'à ce qu'elle revienne pour déjeuner.

 

Après le déjeuner, je lui ai demandé de ne pas sortir l'après-midi. Elle m'a dit qu'elle devait y aller tous les jours pour les prochains jours, car le centre de documents avait vraiment besoin d'aide. J'ai vu sa détermination et je n'ai rien dit, mais mon cœur n'était pourtant pas calme. Je suis restée à la maison pour émettre la pensée droite et j'ai combattu mes mauvaises pensées. Je n'ai pas pu étudier le Fa avec concentration.

 

Un jour, elle m'a demandé d'aller avec elle pour aider à résoudre un conflit entre deux pratiquants. En surface, j'étais là pour aider, mais en fait, je voulais y aller pour pouvoir être avec ma fille.

 

Pendant toute l'année au cours de laquelle ma fille a fait ce travail, j'ai rarement pu étudier le Fa avec un esprit calme. Je le faisais juste superficiellement. Ensuite, je me suis rendu compte que je ne devrais plus être comme ça.

 

J'ai regardé à l'intérieur et je savais que je devais laisser tomber mon attachement. J'ai continué à émettre la pensée droite et je suis restée dans le Fa. Je me suis rendu compte que tout le monde est sous la protection du Maître et que chacun a sa propre voie de cultivation. Je ne devrais pas interférer avec le travail de Dafa de ma fille.

 

Quand ma fille sortait, je me contrôlais pour ne pas aller avec elle et pouvoir bien faire les trois choses à la maison. En émettant constamment la pensée droite et en étudiant le Fa, ma pensée droite est devenue plus forte, mes sentiments pour ma fille se sont amoindris et mon cœur est devenu plus paisible. Je pouvais faire les trois choses avec fermeté.

 

2. Changer d'environnement de cultivation à la maison

 

Mon mari est un misogyne au mauvais caractère. Je devais m'occuper seule de tout le ménage et des enfants. Je me suis mise à avoir peur de lui après tant d'années avec lui et j'étais aussi remplie de rancœur.

 

J'ai commencé à pratiquer Dafa en 2002, alors que la persécution était grave. Je craignais que mon mari ne s'y oppose, alors je ne lui en ai pas parlé et j'ai pratiqué secrètement. En étudiant le Fa tous les jours et en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, je me suis regardée et je me suis rendu compte que je devais me débarrasser de ma rancœur envers lui.

 

J'ai également réalisé que je devais valider Dafa et lui faire savoir comment j'ai bénéficié de la pratique et de la beauté de Dafa. J'ai trouvé une opportunité et je lui ai dit que mes maladies étaient parties après que j'ai pratiqué Dafa. Ma fille et moi avons essayé de lui clarifier la vérité et nous voulions qu'il démissionne du Parti communiste chinois (PCC).

 

Il croyait à la propagande du PCC et ne m'a pas permis de continuer la pratique. Il a demandé à des parents et à des amis de me parler et ils ont essayé de me persuader d'abandonner la pratique.

 

En voyant ma détermination, il s'est mis en colère, m'a frappé au visage et a menacé d'utiliser un couteau de cuisine contre moi. Ma fille et moi, nous nous sommes cachées dans la chambre et nous avons fermé la porte. Il a frappé la porte avec sa ceinture, mais il n'a pas pu casser le verre de la porte.

 

Je n'ai pas eu de ressentiment pour ce qu'il faisait parce que je savais que le PCC l'avait trompé. J'en ai eu pitié et j'ai souvent trouvé des occasions de lui dire plus de faits sur la persécution. Une autre fois, il m'a fouettée avec un balai.

 

Je cherchais quand même des occasions pour lui parler. Je souhaitais aussi qu'il rencontre d'autres pratiquants et qu'il écoute ce qu'ils disaient. Un jour, il m'a dit qu'il avait un ami qui était pratiquant. Son ami lui a parlé de l'efficacité de Dafa pour améliorer la santé des pratiquants.

 

Mon mari a progressivement changé et n'était plus sur mon dos. Je pouvais étudier le Fa, faire les exercices et émettre la pensée droite à la maison. Ma fille et moi lui avons souvent rappelé de démissionner du PCC. Nous lui avons également parlé de la façon dont les hauts fonctionnaires qui ont persécuté le Falun Gong ont obtenu leur rétribution karmique à travers la campagne anti-corruption. Il a écouté, mais a quand même refusé de démissionner du PCC.

 

Ma fille et moi n'avons pas renoncé à lui. Un jour, quand il m'a dit d'être prudente lors de la production de documents de Dafa, il a mentionné qu'il ne s'intéressait plus à son adhésion au PCC. Je lui ai immédiatement suggéré de démissionner sur le champ. Il a finalement dit oui.

 

Tous les efforts que ma fille et moi avions faits au cours des dernières années ont finalement payé. Nous devons être persévérants à clarifier la vérité aux gens, peu importe leur réaction, puisqu'ils sont tous venus dans ce monde pour Dafa.

 

3. Déraciner l'égoïsme

 

Lorsque la famille de mon beau-frère a perdu son domicile dans un incendie, j'ai persuadé mon mari de les aider à le reconstruire avec notre argent. Ils m'en ont été très reconnaissants. Je leur ai dit que je pouvais le faire parce que je suis une pratiquante de Falun Dafa et que le Maître nous enseigne à être compatissants envers les gens. Je leur ai parlé de Dafa et ils ont tous accepté de démissionner du PCC et de leurs organisations affiliées.

 

D'autres parents de la famille de mon mari ont vu les changements en moi. Beaucoup d'entre eux ont démissionné du PCC après que je leur ai clarifié la vérité et certains ont même commencé à lire le Zhuan Falun.

 

Mon beau-frère s'était brisé les côtes dans un accident de voiture et ça lui avait causé des problèmes pendant longtemps. Puis il s'est souvenu de réciter « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » après avoir démissionné du PCC. Ses côtes ont guéri peu de temps après. Il était très enthousiaste et m'a appelée pour me raconter la bonne nouvelle.

 

J'étais heureuse pour lui, mais je ressentais quelque chose derrière mon bonheur, quelque chose d'impur. En étudiant le Fa, je me suis rendu compte que, lorsque j'avais clarifié la vérité aux parents de mon mari, mon état d'esprit était éteint. J'avais l'attachement à me mettre en valeur et je voulais leur montrer quelle bonne personne j'étais.

 

Cet attachement était profondément caché. Je savais que je voulais les sauver et que ce que je faisais était pour leur propre bien, mais ma gentillesse n'était pas pure. Je le faisais pour moi-même et c'était une action égoïste, au lieu de purement aider les autres.

 

Après avoir déraciné l'égoïsme, mon cœur était en paix.

 

4. Sauver les êtres

 

Grâce à l'étude du Fa, j'ai compris que les disciples de Dafa s'engagent dans la mission de sauver les êtres pendant cette période de rectification du Fa. Je dois aussi le faire. Je parle parfois aux gens du Falun Dafa en personne et parfois je distribue des documents de clarification de la vérité. Je peux sentir que les gens sont en attente pour que nous les sauvions.

 

Un jour, après avoir acheté des articles dans un magasin, j'ai donné au caissier et à plusieurs autres des DVD de Dafa. À quelques mètres, un homme d'âge mûr était assis sur une chaise. Nos yeux se sont rencontrés. Au début, je ne pensais pas lui en donner un, mais j'ai pensé que je ne devais pas choisir les personnes à sauver. Je lui ai également donné un DVD. Il était très heureux et m'a dit que le DVD était tellement bien conçu. C'était en fait comme s'il m'attendait.

 

Un autre jour, je montais dans le bus. À un arrêt, une femme de ménage est montée avec un sac lourd. J'espérais qu'elle n'allait pas s'asseoir à côté de moi, mais elle l'a fait. Je me suis rendu compte que je ne devais pas la regarder de haut, mais la sauver. J'ai parlé avec elle, en commençant par la corruption des fonctionnaires du gouvernement. Ensuite, je lui ai demandé de démissionner du PCC. Elle en avait déjà entendu parler avant. Je lui ai parlé davantage du Falun Dafa et je lui ai demandé de démissionner du PCC. Elle a accepté et une autre vie a été sauvée.

 

Une fois, des pratiquants n'avaient pas pu prendre des DVD et les avaient laissés chez moi. Je savais que je devais les distribuer. Quand je les ai distribués dans la rue, beaucoup de gens se sont approchés de moi et les ont demandés. Ils sont partis en un rien de temps.

 

Quand je suis allée à un rassemblement avec mes anciens collègues de travail, j'ai apporté des DVD avec moi parce que je savais que le rassemblement était organisé pour moi. Je leur ai donné les DVD et ils ont tous été heureux de les prendre.

 

5. Produire des documents

 

Dans notre région, il existe plusieurs pratiquants qui distribuent des documents, mais pas assez de pratiquants pour produire les documents. Je suis parfois à court de matériel. J'ai décidé de fabriquer des documents, mais je n'avais jamais utilisé d'ordinateur. Cela avait l'air très difficile.

 

Le Maître m'a donné la sagesse. Un pratiquant m'a appris l'ensemble du processus, en commençant par la façon d'utiliser un ordinateur. J'ai appris rapidement et j'ai pu produire des documents peu de temps après. Cela a vraiment démontré que :

 

« La cultivation dépend de soi-même, le gong dépend du maître. » (Zhuan Falun).

 

Le processus de fabrication des documents n'était pas facile. Il y avait toutes sortes de problèmes. Peu à peu, j'ai appris que les choses allaient sans heurts si j'étudiais le Fa et que je me cultivais pendant le processus. Si j'avais le cœur pur de sauver les êtres, Dafa me donnait le pouvoir et les choses étaient faites en douceur et avec qualité.

 

J'ai trouvé de nombreux attachements en produisant des documents - l'exaltation, l'anxiété, la peur et plus encore. Je ne pouvais pas les éliminer complètement à chaque fois. Grâce à l'étude du Fa et à l'émission de la pensée droite, j'ai pu les attraper quand ils se manifestaient et j'ai essayé de me corriger dans le Fa. J'ai senti que mon esprit s'était transformé, mon xinxing s'est élevé, et j'ai appris à regarder à l'intérieur.

 

Avant, je me concentrais davantage sur l'étude du Fa et l'émission de la pensée droite et je ne faisais pas grand-chose pour sauver les gens. Je n'ai pas vu beaucoup d'amélioration dans ma cultivation. Mais en fabriquant des documents, j'ai eu l'impression de m'être beaucoup améliorée.

 

Vers la fin de 2015, lorsque la vague d'actions en justice contre Jiang Zemin a commencé, de nombreux pratiquants ont été harcelés. J'ai cessé de fabriquer des documents et j'ai dû déplacer l'équipement ailleurs. Je me suis rendu compte que nous ne devrions pas arrêter de sauver les gens. J'ai remis l'équipement en place et j'ai repris le travail.

 

Certains pratiquants ont remis en cause ma décision et pensaient que personne n'avait plus besoin de documents, mais j'avais la foi que le Maître allait envoyer des pratiquants pour prendre les documents.

 

Il s'est avéré que l'un des pratiquants qui m'avait remise en cause est venu plus tard pour les documents. C'était une époque très difficile puisque les informations concernant les pratiquants autour de moi qui étaient persécutés ou harcelés arrivaient sans cesse. Mon cœur était inquiet. Étudier le Fa et émettre la pensée droite m'a aidé à rester droite et déterminée.

 

Épilogue

 

Le Maître m'a toujours protégée au cours des dernières années, me donnant des conseils et me guidant en cours de route. Je suis sincèrement reconnaissante pour le salut compatissant du Maître. Le Maître endure tellement pour nous et nous en faisons si peu. Je cultiverai avec diligence et je serai une vraie pratiquante pour ne pas laisser tomber le Maître.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/8/164574.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/5/9/347286.html