Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,109,778 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


M. Zou Xiong à nouveau arrêté pour sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

 

 

(Minghui.org) M. Zou Xiong est un pratiquant de Falun Gong du canton de Yanqing, à Pékin. Plus de 20 personnes, y compris des agents de la division de la sécurité intérieure du canton de Yanqing et du poste de police de Xiadu, ont fait irruption dans son domicile le matin du 14 juin 2017. Ils ont saccagé son habitation et l'ont arrêté.


M. Zou a déjà été condamné à cinq ans de prison pour sa croyance en le Falun Gong en 2004, une discipline spirituelle interdite par le Parti communiste chinois (PCC). Parce qu'il persistait dans sa croyance, il a perdu son poste d'enseignant hautement rémunéré. Pourtant, M. Zou continue de vivre selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance du Falun Gong.

 

Apprécié par tous

 

Après avoir obtenu son diplôme d'études supérieures, Zou Xiong a enseigné dans des régions montagneuses éloignées pendant plus de dix ans. Ce faisant, il a mérité le respect de ses collègues, des élèves et de leurs parents.

 

Lorsqu'il a été invité à enseigner dans une autre école, les parents de ses élèves ont demandé aux responsables de l'école qu'il reste parce qu'il était difficile de trouver un bon enseignant dans une région aussi éloignée.

 

M. Zou a renoncé à plusieurs occasions de travailler à la ville pour le bien des enfants dans les zones montagneuses.

 

Ses collègues et les dirigeants de l'école pensaient beaucoup de bien de lui. Il était chaleureux et aidait les autres dans le travail et dans la vie. Même les gens chargés du ménage le couvraient d'éloges. Il ne recherchait pas la renommée et voulait simplement aider les enfants à se préparer pour l'avenir.

 

Prix et certificats

 

Après que M. Zou a commencé à pratiquer le Falun Gong, il a suivi le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et s'est efforcé d'être une personne encore meilleure. Il a eu des reconnaissances avec de nombreux prix et certificats, y compris le titre distingué : « Enseignant de l'école élémentaire d'une catégorie spéciale ».

 

À la maison, il aidait sa femme avec les tâches ménagères. Il prenait également soin de ses parents, ses beaux-parents et entretenait de bonnes relations avec ses frères et sœurs.

 

M. Zou est devenu plus conscient socialement et pensait aux autres. Il n'essayait pas de négocier ardemment au moment des courses afin d'éviter d'offenser le propriétaire du magasin. Depuis les questions ordinaires jusqu'aux sujets plus importants, M. Zou essayait toujours de gérer tout de la manière la plus positive.

 

Cinq ans de prison

 

Après que Jiang Zemin a lancé la persécution du Falun Gong en juillet 1999, M. Zou et sa femme ont été arrêtés en 2004. Il a été condamné à cinq ans de prison et sa femme à trois ans. Il a été détenu dans la prison de Qianjin à Pékin et a été torturé et soumis à un lavage de cerveau.

 

La famille heureuse s'est effondrée. Sa belle-mère a pris soin de leur enfant qui était encore à l'école élémentaire. Une fois, leur jeune fils a peint une image d'une poule et de ses poussins et a écrit les mots : « Je veux maman », exprimant combien ses parents lui manquaient.

 

Un excellent tuteur privé

 

Lorsque M. Zou a été libéré de prison, il est rentré chez lui et était au chômage. Il ne s'est pas plaint et n'avait aucune haine envers ceux qui l'avaient persécuté. Il n'a pas abandonné sa croyance en Authenticité-Bienveillance-Tolérance en raison de sa situation. Lui et sa femme sont devenus des tuteurs privés.

 

Être un tuteur privé est un travail respecté en Chine, avec un bon revenu. Contrairement à la tendance sociale consistant à facturer autant que possible, M. Zou facturait le tarif le plus bas possible pour son tutorat.

 

« Maître Li, le fondateur du Falun Gong, nous a donné le meilleur », a-t-il déclaré. « Il nous a également enseigné gratuitement le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Le Maître ne nous demande jamais d'argent. Je n'ai qu'à assurer ma subsistance de base grâce au tutorat des enfants. »

 

Alors que de nombreux tuteurs privés facturent 600 yuans ou plus par élève par mois, M. Zou facturait seulement 300 yuans. Chaque élève passe quatre ou cinq heures par jour à son domicile après l'école pendant environ vingt jours par mois.

 

Les enfants apprennent à étudier et à bien se comporter. Ils étudient et jouent chez M. Zou, aussi confortablement que s'ils étaient chez eux. Leurs notes et leurs manières se sont améliorées. Beaucoup d'autres parents ont demandé au couple d'inscrire leurs enfants. Mais M. Zou a refusé gentiment parce qu'il veut être responsable envers les enfants avec lesquels il travaille déjà.

 

En tant qu'ancien « Enseignant d'une catégorie spéciale », il ne facture que de petits frais comme tuteur privé. En tant que pratiquant de Falun Gong, M. Zou met les besoins des autres avant les siens et montre ainsi aux gens la qualité du Falun Gong.

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/6/164549.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/23/350074.html