Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

286,925,824 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Affinité prédestinée avec Dafa


Le Falun Dafa a apporté l'harmonie dans ma vie

 

Écrit par Xinlian de la province du Heilongjiang, Chine

 

 

(Minghui.org) Je suis née dans une famille pauvre dans le nord-est de la Chine, pendant un jour glacial d'hiver en 1951.

 

Enfant, j'étais très maigre et maladive, donc je devais prendre beaucoup de médicaments chinois. Ma mère m'a dit que mes frères et sœurs plus âgés devaient quitter l'école à cause de la pauvreté. Elle m'a demandé d'y rester et d'étudier dur.

 

J'étais une bonne élève, mais la révolution culturelle a mis un terme à mes études quand j'allais rentrer au collège.

 

Ma vie conjugale a été un cauchemar, comme mon mari était un alcoolique qui nous battait, les enfants et moi.

 

Voyant d'autres familles heureuses avec des maris responsables, je me sentais mal et j’ai pensé à la mort. Mais pensant que mes deux enfants auraient à souffrir, je ne pouvais pas me suicider. Mon mari est mort à l'âge de 47 ans quand j'avais 45 ans.

 

Un nouveau commencement

 

Une amie m'a parlé du Falun Dafa en 1996 et a suggéré que je pouvais en bénéficier. J'ai regardé les conférences de neuf jours en vidéo et lu le livre Zhuan Falun.

 

Après avoir lu les livres de Dafa, j'ai réalisé que c'était ce que j'avais attendu toute ma vie. J’ai compris pourquoi j'avais tant de difficultés et connu beaucoup de souffrances. Le Falun Dafa m'a ouvert les yeux et montré un nouveau chemin.

 

J'ai cessé de me plaindre de la vie et de réfléchir à la façon de devenir une meilleure personne en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. J'ai bénéficié de Dafa, comme j'ai récupéré de toutes mes maladies. En plus, Dafa a apporté l'harmonie dans ma vie.

 

Lâcher l'égoïsme

 

Le Falun Dafa enseigne à ses pratiquants à être une meilleure personne au lieu d'être égoïste. Il y a eu de nombreuses occasions où j'ai pu prouver que j'étais devenue une bonne personne.

 

Beaucoup de mes voisins et moi contournions le compteur électrique pour réduire les factures d'électricité. Après avoir lu les livres de Falun Dafa, je savais que c'était malhonnête et j’ai cessé de faire cela.

 

Je possédais un salon de coiffure. Comme mon mari avait une maladie mentale et que je n'avais pas d'autres revenus, l'administration fiscale ne m'a pas fait payer d'impôts. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, je savais que j'avais un revenu stable chaque année et puisque mon mari était mort, j'ai commencé à payer des impôts. Les agents de l'administration fiscale ont été impressionnés lorsque je leur ai expliqué mon raisonnement. Fait intéressant, bien que j'aie dû payer une grande somme d'argent en impôt, mon revenu total à la fin de l'année était environ le même que l'année précédente. Je savais que j'avais fait le bon choix.

 

Quand j'ai retiré de l'argent d’une banque, la caissière m'a donné 50 yuans de trop par erreur. Je lui ai dit qu'il y avait une erreur, mais elle était contrariée et a dit que c'était impossible. Je lui ai expliqué qu'elle m'avait donné trop et je lui ai remis l'argent. Elle l'a accepté sans dire un mot.

 

Quand j'ai raconté cette histoire à une amie, elle a dit que j'étais une bonne personne et la caissière aurait dû me remercier. « Ce n'est pas grave », j'ai souri, « je suis une pratiquante de Falun Dafa et je devais faire ce que je suis censée à faire. »

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/8/9/164961.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/26/350174.html