Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,760,612 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


Cultiver solidement en maintenant la pensée droite et en faisant confiance au Maître et à Dafa

 

Écrit par Qingxin, une pratiquante de Dafa en Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996 et il est profondément enraciné dans mon cœur. Je me comporte toujours selon les principes de Dafa et je crois fermement au Maître et à Dafa.

 

J'aimerais citer quelques exemples pour faire un rapport au Maître et partager avec les compagnons de cultivation.

 

Le karma de maladie est éliminé en faisant confiance au Maître et à Dafa

 

À l'automne 2015, j'ai ressenti une démangeaison juste en dessous de mon sein droit. Je l'ai gratté et une douleur atroce m'a traversée.

 

J'ai jeté un coup d'œil et j'ai remarqué deux petites ampoules rouges avec un excès de pus. Je ne leur ai pas accordé beaucoup d'attention jusqu'à l'après-midi suivant, quand davantage de cloques sont apparues sur ma cage thoracique et ont encerclé le côté droit de mon dos.

 

Le mot « zona » m'est venu à l'esprit, mais je ne pouvais pas en être certaine. Je pensais donc appeler un compagnon de cultivation qui en avait déjà fait l'expérience. J'ai également pensé à demander de l'aide, mais en fin de compte j'ai décidé que je voulais simplement faire confiance au Maître et à Dafa.

 

Parce que je sais qu'un pratiquant de Dafa devrait être en bonne santé et de bonne humeur et que je ne voulais pas ternir l'image de Dafa, j'ai continué à sortir tous les jours pour clarifier la vérité. Le reste du temps, je le passais à étudier le Fa et à émettre la pensée droite.

 

Étant donné que je faisais comme à l'habitude et que je ne faisais rien d'inhabituel, mon mari n'avait aucune idée de ce qui se passait.

 

Le troisième jour, je n'avais absolument aucune énergie. Je pouvais à peine redresser le dos, parce que le devant et le dos de mon côté droit étaient très douloureux. J'avais aussi des frissons. Heureusement, le Maître avait arrangé que mon mari doive sortir de la ville pour affaires.

 

Tout d'abord, j'ai eu du ressentiment envers mon mari pour son absence. Je me suis dit : « Si tu étais resté, tu aurais pu au moins m'aider à préparer le dîner. » Mais aussitôt que cette pensée est apparue, je savais que ce n'était pas bien. Cette nuit-là, j'ai dormi pendant une heure seulement.

 

Le cinquième jour, j'étais en train de faire l'exercice de méditation quand tout à coup j'ai vu un espace vide dans une forêt à travers mon œil céleste. Un câble était étiré entre deux arbres. Un objet sans vie, ressemblant à un serpent, était accroché au câble.

 

Tout a disparu en une fraction de seconde, mais je savais que le Maître me montrait qu'il s'était occupé de l'esprit maléfique dans une autre dimension. Je savais que j'irais bien. Des larmes de gratitude coulaient sur mon visage.

 

Néanmoins, j'ai continué à étudier le Fa, à faire les exercices et à émettre la pensée droite sans relâche.

 

La douleur a disparu le sixième jour. Toutes les ampoules se sont asséchées et ont formé une croûte. Ensuite les croûtes ont commencé à tomber. Elles avaient toutes disparu au huitième jour, laissant juste quelques cicatrices visibles.

 

J'en ai ensuite parlé à mon mari. Il a été très surpris et m'a regardée attentivement.

 

Il a dit incrédule : « J'ai eu la même chose il y a trois ans. Il m'a fallu un mois pour m'en remettre, plus quatre visites à l'hôpital et plus de 2000 yuans. Même maintenant, par temps couvert et chaque fois que j'attrape un rhume, je ressens encore une douleur résiduelle sur ma poitrine et mon dos.

 

« Le Falun Dafa est vraiment remarquable et miraculeux ! Tu dois être l'une des bonnes disciples du Maître ! Tu dois continuer et pratiquer avec diligence. Je vais recevoir des bienfaits de Dafa par ta cultivation diligente ! »

 

En écoutant ces mots venant directement du cœur de mon mari, je savais combien il était important pour moi de bien me cultiver, car je sais que ma façon de me cultiver affectera les gens autour de moi.

 

Après cela, j'ai sérieusement regardé à l'intérieur pour découvrir la cause de mon état. J'ai compris que j'étais fortement attachée à la combativité. J'ai une personnalité directe et j'ai du mal à tourner autour du pot. Bien que maintenant je n'en vienne plus à des disputes, mon cœur est encore réticent à faire des concessions.

 

Je savais que c'était le poison instillé par l'endoctrinement du régime communiste de lutte perpétuelle avec le ciel, la terre et les uns contre les autres. Je savais que je devais me nettoyer de ce poison. J'examine donc maintenant consciencieusement toutes mes pensées, mes mots et mes actes.

 

J'écoute également la cassette vidéo « Désintégrer la culture du Parti » chaque fois que j'ai un moment de libre, pendant chaque repas et tout en faisant des tâches ménagères. Je trouve cela très utile et efficace.

 

Valider Dafa par des actions désintéressées

 

Vers la fin de 2016, le gardien de sécurité de mon immeuble a soudain décidé de renoncer à des litiges avec certains locataires.

 

En conséquence, la cour commune était laissée sans surveillance. Tout l'endroit a bientôt semblé être une décharge de déchets, des papiers, des sacs en plastique et d'autres débris, qui s'éparpillaient avec le vent. Je me suis chargée de nettoyer la saleté tous les jours.

 

Il a neigé deux fois. J'étais la seule à pelleter la neige. J'ai même enlevé la neige des voitures garées.

 

Une fois, j'ai remarqué une vieille dame qui m'observait depuis son balcon avec un sourire approbateur. Les gens cheminant pour aller au travail me faisaient le signe du pouce levé, un mot d'éloge ou de remerciement, bien que personne n'ait jamais offert de me prêter main-forte.

 

Cela a duré jusqu'à ce qu'un remplaçant soit finalement assigné pour cette tâche.

 

Chaque fois que je voyageais sur un train longue distance qui fournissait des compartiments couchette, je mettais un point d'honneur à plier soigneusement les draps et les couvertures pour épargner la peine des préposés.

 

Une fois, un préposé masculin était prêt à ranger mon compartiment et a été surpris de constater que tout était déjà fait.

 

Il m'a dit : « Madame, vous avez fait tout cela ? Vous avez fait un meilleur travail que moi. Je travaille ici depuis de nombreuses années et personne n'a jamais fait ce que vous avez fait. Merci beaucoup. »

 

Ce que j'ai fait n'était vraiment rien, mais je fais ce que je fais parce que je suis une pratiquante de Dafa. Je vais toujours valider Dafa en montrant aux gens la beauté et la bonté du Falun Dafa à travers tout ce que je pense, dis et fais.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/8/28/165192.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/4/26/B1-346191.html