Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,759,788 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme de la province du Liaoning condamnée pour sa foi

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de la ville de Yingkou a été condamnée à cinq ans de prison pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Mme Chen Lili fait aujourd'hui appel.

 

Selon des personnes (de l'intérieur) qui sont au courant, la police avait surveillé Mme Chen pendant longtemps avant de la saisir le 28 juin 2016 dans un centre commercial. Quand la sœur de Mme Chen, qui était avec elle à ce moment-là, a protesté contre l'arrestation, elle a été menottée et blessée.

 

Dans la voiture de police, un agent a dit à sa sœur « Est-ce que vous croyez au Falun Gong ? Si vous n'y croyez pas, insultez son fondateur. » La sœur à répondu d'un seul coup : « Pourquoi devrais-je insulter le fondateur ? Comment aimeriez-vous ça si je vous insultais sans raison ? »

 

Les agents ont battu Mme Chen dans la voiture et lui ont lancé contre la tête une grosse chaîne pour clés. Elle a eu soudain des symptômes de problème cardiaque et la police a dû s'arrêter à une pharmacie pour lui prendre un médicament.

 

Des heures plus tard, on a ramené Mme Chen à sa résidence principale pour qu'elle y prenne quelques vêtements. La police a pillé cet endroit ainsi que l'autre domicile de Mme Chen.

 

La famille de Mme Chen a reçu un appel téléphonique deux jours plus tard, leur disant de venir au poste de police local signer l'avis de détention. Le 28 juillet 2016, la famille a été informée de signer le mandat officiel d'arrestation.

 

Mme Chen est passée deux fois au tribunal, le 6 avril 2017 et encore le 17 avril. Le premier procès a eu lieu dans le tribunal local alors que le deuxième a eu lieu dans un tribunal improvisé au centre de détention de Yingkou. Sa famille n'a eu l'autorisation d'assister qu'au premier procès.

 

Le juge, qui présidait le tribunal, Han Shukun, a condamné Mme Chen à la prison. Le 29 mai la famille a reçu un appel du centre de détention les informant de la condamnation, mais ils n'ont pas encore reçu l'avis officiel du verdict.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/8/28/165196.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/8/16/352575.html