Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,759,788 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La Cour intermédiaire de Luzhou examine l’appel de Mme Luo Shuizhen

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Sichuan en Chine

 

 

(Minghui.org) Le 20 septembre 2016, le tribunal du district de Jiangyang de la ville de Luzhou a jugé Mme Luo Shuizhen, une pratiquante de Falun Gong âgée de 62 ans, au centre de détention de Naxi. On a empêché son avocat d’assister au procès.

 

Le 29 mars 2017, elle a finalement été condamnée à une peine de prison de quatre ans pour laquelle elle a fait appel.

 

La Cour intermédiaire de Luzhou a organisé l’audience d’appel pour le matin du 4 août 2017.

 

La cour a informé la famille de Mme Luo de la date de l’audience et lui a demandé si elle avait embauché un avocat. La famille de Mme Luo a demandé s’ils pouvaient y assister, mais la cour leur a refusé l’autorisation.

 

Les agents de la Commission des affaires politiques et juridiques de Luzhou et de la Division de la sécurité intérieure de Luzhou ainsi que de nombreux policiers en uniforme et en civil se tenaient à l’extérieur de la cour le jour de l’audience. Ils ont arrêté toutes les personnes qui semblaient se diriger vers la cour.

 

On a empêché le mari de Mme Luo d’entrer. Il a parlé avec un chef de la Commission des affaires politiques et juridiques et a demandé d’entrer dans la salle d’audience. Le chef lui a dit qu’il n’y était pas autorisé sans la permission de la Cour.

 

Le mari de Mme Luo a demandé poliment au chef d’examiner l’énoncé de la thèse qu’il avait écrit pour son épouse. Il l’a remis avec des références juridiques au chef et à deux autres policiers.

 

 

Traduit de l’anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/8/16/165057.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/8/7/352198.html