Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,985,786 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La police fabrique des preuves contre un pratiquant de Falun Gong

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Shandong, Chine

 

 

(Minghui.org) Quand l'avocat de M. Zheng Xufei étudiait les documents du dossier de son client le 15 août 2017, il a remarqué qu'un document ne portait qu'une signature et qu'il y manquait l'empreinte digitale de M. Zheng, tandis que tous les autres l'avaient.

 

Il est écrit dans le document : « Zheng Xufei a été arrêté le 13 août 2015. Il a été détenu pendant dix jours et a payé une amende de 1000 yuans. »

 

Doutant de l'authenticité du document, l'avocat a appelé la famille de M. Zheng et a appris que l'arrestation du 13 août n'avait jamais eu lieu.

 

Quand l'avocat a rendu visite à M. Zheng au centre de détention le lendemain, M. Zheng a confirmé qu'il n'avais jamais été arrêté ou détenu en 2015. Il a aussi dit qu'il n'avait pas signé le document en question.

 

M. Zheng a dit à l'avocat que l'amende de 1000 yuans était liée à son arrestation du 11 juillet 2014. Il avait été détenu pendant 35 jours et sa famille avait payé à la police une caution de 5000 yuans. La police l'avait appelé presque une année plus tard, le 13 août 2015 (date de l'arrestation présumée), et lui avait dit qu'ils allaient lui rendre la caution de 5000 yuans, mais qu'il aurait à payer une amende de 1000 yuans et à déposer l'argent sur un compte bancaire spécifique.

 

Ayant découvert la fausse signature et le document falsifié, M. Zheng a écrit au parquet pour demander une enquête. La famille de M. Zheng a aussi témoigné par écrit qu'il n'avait pas été arrêté ou détenu le 13 août 2015.

 

L'avocat a soumis la requête au parquet peu de temps après sa rencontre avec M. Zheng, mais il n'a pas encore reçu de réponse.

 

Le 24 août 2017, la mère de M. Zheng, qui a presque 70 ans, et sa grand-mère de 89 ans se sont rendues au parquet et ont déposé une autre plainte contre la police pour fabrication de faux document. La personne en service a accepté leur plainte et leur a dit que la question était encore sous enquête. Puis la personne en service a refusé d'émettre un reçu confirmant qu'elles avaient déposé la plainte, disant : « Je ne vous donne pas de reçu. C'est suffisant si je la garde. »

 

Lorsque la mère de M. Zheng a demandé à rencontrer la procureure responsable du dossier, on lui a dit que Gong Xiaoling, la procureure, n'était pas dans son bureau. Quand elles ont essayé de la joindre au téléphone, personne n'a jamais de répondu.

 

Pendant que la famille de M. Zheng travaillait pour le libérer, la police semblait convaincue qu'il serait condamné à la prison cette fois. Un agent a dit à la famille de M. Zheng quelques jours après que sa cause a été déposée au parquet : « Vous n'avez aucune chance de le secourir. »

 

La famille de M. Zheng est devenue soupçonneuse du rôle de la police dans sa cause. Selon la loi, la police est seulement responsable d'enquêter et non de décider quel sera le résultat d'une cause. Selon la famille, il semblerait que tout ait été planifié d'avance et que la sentence de M. Zheng ait probablement été déjà décidée.

 

M. Zheng a été arrêté le 14 juillet 2017 pendant qu'il distribuait des documents d'information sur la persécution du Falun Gong par le régime communiste. Une personne à qui il a parlé a accepté ses documents et a touché la poche de M. Zheng pour demander s'il en avait d'autres. M. Zheng lui a dit qu'il était à court de documents.

 

Inquiet que la personne ne soit peut-être un policier en civil, M. Zheng s'est dirigé à son domicile immédiatement. Mais avant qu'il n'ait pu arriver chez lui, trois personnes l'ont arrêté. Ils l'ont emmené au poste de police et ensuite au centre de détention.

 

Le parquet a approuvé son arrestation environ dix jours plus tard. En moins d'un mois, la police a soumis sa cause au parquet le 11 août 2017.

 

M. Zheng Xufei, 42 ans, est professeur d'éducation physique à l'école primaire du faubourg de Xiachu, ville de Rushan, province du Shandong. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2011. Il a été arrêté en 2014 et détenu pendant 35 jours pour avoir parlé de la persécution de la discipline spirituelle aux gens. Son salaire a été réduit et sa paie basée sur le mérite ne lui a pas été versée depuis 2015.

 

Les personnes responsables :

 

Gong Xiaoling (宫晓玲), procureure responsable de la cause de M. Zheng : +86-631-3012911, +86-15588373877

Song Xiangjun (宋向军), chef adjoint de la Division de la sécurité intérieure de Rushan : +86-18663160939, +86-13869080989, +86-631-6654630 (domicile)

 

Précédent compte rendu : (en anglais)

 

Elementary School Teacher Arrested and Subjected to Extortion for Talking about Falun Gong

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/9/2/165264.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/8/27/353031.html