Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

315,533,720 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Liaoning emprisonnée à nouveau pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning en Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de la ville de Dashiqiao a récemment été condamnée à un an et demi de prison pour avoir dit oui à la question « Pratiquez-vous encore le Falun Gong ? »

 

Le Falun Gong est une pratique du corps et de l’esprit persécutée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.

 

Ce n’est pas la première fois que Mme Ma Suyuan est poursuivie en justice pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong. En 2007, elle a été condamnée à cinq ans de prison. Son mari, qui était tombé malade pendant son emprisonnement, est décédé peu de temps après sa libération. Elle travaillait fort pour s'occuper toute seule de sa deuxième fille qui a un handicap mental.

 

La dernière condamnation de Mme Ma a été prononcée à la suite de son arrestation le 29 août 2017. À son retour du travail, elle a vu des agents déjà chez elle. Elle savait que l’un d’eux était Liang Yubin, qui l’avait harcelée auparavant pour sa croyance.

 

Ils ont demandé si elle pratiquait encore le Falun Gong. Elle a dit oui et a été emmenée au poste de police local. Une fois là-bas, on lui a posé la même question et elle a donné la même réponse. La police l’a ensuite conduite directement au centre de détention de Yingkou.

 

L’avocat de Mme Ma a demandé que son dossier soit abandonné, mais le procureur Sun Changyou l’a tout de même mise en accusation. Elle a comparu devant le tribunal le 24 novembre.

 

Le procureur Sun Changyou a allégué que les 80 livres du Falun Gong et plus confisqués chez Mme Ma constituaient des preuves suffisantes contre elle. Son avocat a répliqué qu’aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et que sa cliente avait le droit de posséder des livres du Falun Gong. Il a exigé son acquittement.

 

Les enfants de Mme Ma ont été informés le 20 décembre qu’elle avait été reconnue coupable.

 

 

Traduit de l’anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/1/3/167464.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/26/358339.html