Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

295,155,715 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les gens s’éveillent à la vérité


Comment le Falun Dafa conduit un non-pratiquant à être une bonne personne

 

Écrit par Shiyuan, de Chine

 

(Minghui.org) Je ne suis pas un pratiquant de Falun Dafa. Cependant, j'ai bénéficié du principe de Dafa Authenticité-Bienveillance-tolérance.

 

J'ai 34 ans et je suis de la province du Hebei. Comme ma mère est pratiquante de Dafa, j'ai appris ce qu'est le Falun Dafa pendant mon adolescence. La santé de ma mère n'était pas très bonne avant de pratiquer. Par exemple, elle avait la maladie de Ménière, ce qui l'empêchait souvent d'aller travailler. Ma mère a commencé à pratiquer le Falun Dafa au cours de l'été 1997, et ses maladies ont rapidement disparu.

 

Elle n'a connu aucune sorte de maladie pendant les vingt dernières années et a probablement fait économiser des centaines de milliers de yuans de frais médicaux au gouvernement.

 

Ma mère m'a demandé d'écouter les enseignements de Maître Li et elle m'a appris à faire les exercices. Même si je n'ai pas continué parce que j'étais occupé avec l'école, je me suis décidé à suivre le principe Authenticité-Bienveillance-tolérance et à être une bonne personne.

 

Après être allé dans un pensionnat, ma mère a été arrêtée et détenue au centre de détention pour être allée à Pékin faire appel pour le droit de pratiquer le Falun Dafa. Je n'avais jamais été séparé de ma mère auparavant, donc je me sentais particulièrement perdu. Après être revenu de l'école, je me faisais beaucoup de soucis pour ma mère et j'ai manqué l'école pour aller lui rendre visite au centre de détention. Pendant des heures, j'ai supplié les gardiens du centre de détention de m'autoriser à lui rendre visite, mais ils ont toujours refusé.

 

Un mois plus tard, ma mère a été remise en liberté. Je lui ai dit que j'étais allé lui rendre visite au centre de détention, mais que les gardiens me l'avaient interdit. Ma mère a dit que j'étais en train de murir et de devenir un homme.

 

Ma mère a énormémént souffert pendant les dix-huit années depuis que le Parti communiste chinois a commencé à persécuter le Falun Dafa, en 1999. Mon père et moi avons soutenu le Falun Dafa tout le temps.

 

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, j'ai monté une petite entreprise à Pékin avec l'aide d'un ami. Je vendais un genre de pierre dans un marché en plein air. Il faisait chaud pendant l'été et très froid en hiver. Le travail était difficile et je ne gagnais pas beaucoup d'argent. Comme j'étais nouveau dans les affaires, mes pierres ont souvent été perdues ou volées. Un hiver, je n'ai pas vendu une seule pierre pendant plusieurs jours. Puis, le premier jour où j'ai pu faire un affaire, j'ai reçu un faux billet de 100 yuans. Quelques jours plus tard, j'ai reçu trois faux billets de 100 yuans. Je n'avais pas seulement perdu les pierres, mais j'ai aussi perdu la monnaie que j'avais rendue au client qui avait payé avec des faux billets. Je me sentais très triste parce 300 yuans était le plus souvent le montant de mon bénéfice pour tout un mois de travail.

 

Cependant, j'avais connaissance des enseignements du Fa de Maître Li sur « La perte et le gain » et comment traiter les pertes avec un esprit calme. Même si on m'a donné de faux billets, je ne les ai jamais fait passer à d'autres. Je ne me suis pas plaint et j'ai tout pris avec légèreté. Si je n'avais jamais écouté les enseignements du Falun Dafa, j'aurais été comme la plupart des gens qui essaient de filer aux autres les faux billets.

 

Après quelques jours, je suis retourné dans ma ville natale et je me suis marié. Comme il n'était pas facile de trouver un emploi, j'ai emprunté un peu d'argent à mes parents et un ami est devenu mon partenaire pour ouvrir un magasin de vente de pierres. Comme il ne connaissait rien aux pierres, je lui ai fourni des pierres, mon expertise et il a contribué financièrement pour lancer l'affaire. Ma mère n'était pas d'accord avec l'ouverture du magasin, mais je n'avais pas de meilleures options.

 

Notre affaire s'est finalement ouverte et, les premiers mois, nous avons travaillé diligemment tous les jours. Mon ami a acquis la plupart de mes aptitudes. Après cela, il ne s'est plus concentré sur l'entreprise. Au contraire, il traînait dehors avec des fainéants, a divorcé et s'est remarié.

 

Il a commencé à se cacher de moi et n'avait plus confiance en moi. Ma mère m'a rappelé de nouveau qu'elle était contre cette entreprise commerciale. À ce moment-là, l'affaire était estimée à plus de 100 000 yuans, ce qui comprenait l'argent liquide et notre inventaire. Les revenus mensuels de l'affaire étaient à peine suffisants pour couvrir les frais de vie. J'y ai réfléchi pendant quelques jours et j'ai décidé de dissoudre l'affaire.

 

Quand mon ami a entendu ma proposition, il a immédiatement voulu garder l'entreprise. Cependant ,Au lieu de racheter ma part, il ne m'a pas donné un sou, ni autorisé à prendre quelques pierres.

 

Ma femme était très en colère et voulait discuter avec lui. J'ai aussi resenti que c'était injuste ; néanmoins, je me suis souvenu des enseignements du Dafa. J'ai persuadé ma femme de se distancier du problème.

 

Si je n'avais pas connu le principe du Falun Dafa, je n'aurais jamais considéré les autres en premier et traité mon ami comme je l'ai fait, c'est-à-dire d'abord penser à lui. Je ne le détestais pas et je lui disais toujours bonjour quand, quelques années plus tard, je le rencontrais dans la rue.

 

Même si j'avais tout perdu, je n'ai pas été déçu. J'ai emprunté un peu d'argent à mes parents et mes amis et j'ai loué un emplacement sur un nouveau marché pour vendre des articles. J'ai traité les clients avec intégrité et honnêtement. Mon affaire marchait bien. J'ai remboursé toutes les dettes et j'ai acheté une voiture. J'ai vraiment apprécié que le fait de suivre le principe de Dafa, m'a apporté de la chance.

 

Dans la société matérialiste chinoise actuelle, je ne me laisse pas entraîner par ce courant, et je ne suis pas non plus troublé par les pensées sur les intérêts personnels et les gains. Je suis heureux, joyeux et à l'aise tous les jours, aussi bien physiquement que mentalement.

 

Je n'ai pas l'intention d'exprimer combien je suis bon. Je veux simplement partager avec tout le monde que si nous voulons vivre une vie heureuse et joyeuse, nous devrions suivre le principe Authenticité-Bienveillance-tolérance. Si chacun pouvait suivre ce principe et penser d'abord aux autres, il n'y aurait pas de crimes, toutes sortes de choses perverses qui nuisent vraiment aux autres. Le Falun Dafa apporte vraiment beaucoup de bien à notre pays et à notre société et ne fait pas de mal du tout. Si tout le monde pouvait bénéficier du principe de Dafa, le bonheur serrait toujours avec nous !

 

J'apprécie énormément les innombrables bénédictions et la fortune que Dafa m'a apporté !

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/1/3/167457.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/8/357549.html